Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Mme OnPlay Episode IV : La rencontre suite 2

! Signaler un contenu abusif

Suite de Mme OnPlay Episode IV : La rencontre
episode4_1exhibd_0afd43a54d_z.jpg
Je libère donc ses seins et voit "SA" paume passer d’un téton à l’autre. Puis chacun de nous en prend un et le pince doucement. Ces derniers durcissent et bandent. Les seins sont fermes et frissonnent.
A ce moment là, l’émotion pour moi est au top et je la vois, elle, magnifique, répondre à toutes nos stimulations !
episode4_1exhibc_af210c80b8_z.jpg
Notre invité, prend de l’assurance, il me fait signe qu’elle semble ok pour aller plus loin. Il teste encore, sa main la caresse totalement ouvertement maintenant. Elle ne peut ignorer que trois mains soient sur elle.
episode4_1ecarte_dcb6a6e174_z.jpg
Trois, puis quatre, ces mains se baladent et se perdent. Sait elle où se trouvent mes mains et sont celles de notre invité ? Au début oui car ces mains étaient plus froides que les miennes. J’avais bien pris une main de notre invité dans la mienne au début pour la réchauffer mais ensuite, la seconde, froide, s’est posée ainsi, sûre d’être acceptée. C’était presque jouissif de voir ma femme réagir sous cette main en se cambrant d’avantage pour l’encourager.
Mais je n’étais pas au bout de mes surprises.
Mes doigts la fouillait depuis un moment quand je fis signe à notre invité de prendre ma place. Il mit sa main sur la mienne et ensemble nous l’avons branlée. Nos doigts se mélangeant, quatre mains lui écartant les fesses et les lèvres, la pénétrant avec douceur. Puis ses doigts ont remplacé les miens d’un coup, mes mains les siennes.
Nous avons retenu notre souffle. Elle s’est cambrée ne semblant pas voir de différence. A peine un arrêt, un doute peut être, rien de plus, et le mouvement de ses hanches repartait de plus belle.
Quand il s’est arrêté je me suis demandé ce qu’il allait faire.
Je le vis sortir son sexe de bonne taille, gonflé et tendu. Immédiatement je souri de voir l’état dans lequel il était. Pour ma part je ne bandais pas. Pourtant le plaisir était énorme. Je le savais bien monté mais là je le vis très très en forme.
J’étais heureux. Je ne m’étais pas trompé, ma femme avait potentiellement un superbe amant à portée de mains. Qu’allait-elle en faire ? Saurait-elle en profiter ?
Je lui fis signe que "non". Trop tôt.. je n’ai pas eu à m’expliquer. Il rangea ses affaires avec un sourire.
Il s’est approché de son visage pour l’entendre respirer et faire de même, de concert. Sa bouche était à quelques millimètres de celle de ma femme qui ne s’écartait pas.
episode4_1decollete1_073a433004_z.jpg
Fumeur, je savais qu’elle n’apprécierait pas son haleine, mais pourtant, elle semblait s’en approcher plutôt que de s’en éloigner. Je les voyais si proche l’un de l’autre comme s’il essayait de lui dire "c’est moi" et qu’elle lui répondait "je sais et j’aime ça"
Troublé, j’observais notre invité lui caresser tout le corps donnant un maximum de plaisir à ma femme. Puis, il prit sa main et la posa sur la couture de son pantalon. Elle le caressa furtivement.
Je la vis retirer sa main et lui fis signe de ne pas insister.
Il empoigna alors fermement à deux mains les fesses de ma femme pour faire passer son envie d’elle et ensemble nous avons repris nos caresses. Puis ses doigts l’ont de nouveau pénétrée d’un coup sec, presque rageur, possessif.
Je l’ai vu se cabrer, surprise et grimacer.
Un instant j’ai cru qu’elle allait fuir ses doigts. Je savais qu’elle savait que ce n’était pas moi.
Je ne suis jamais brutal. Seul un amant peut se permettre cela, un mari jamais.
Je souris intérieurement, si j’avais fait cela, seuls dans notre chambre elle m’aurait passé un savon. Là, elle ne disait rien. Etre à la place de l’amant, comme on a pu l’être au tout début, oser tout, j’en discute parfois avec des amis, et nous sommes bien nostalgiques.
Mais pas le temps de rêvasser.
Un coup de reins et la voilà partie bien décidée à profiter de notre invité pour notre plus grand plaisir !
Elle se cambra davantage pour l’aider à la pénétrer encore plus. Je regardais sa bouche ouverte cherchant l’air. Concentrée sur son plaisir elle vivait l’instant à fond. Notre invité semblait sur une autre planète, observant la moindre de ses réactions dans une glace.
Il la contrôlait. Il jouait de son corps comme d’un instrument de musique. Et les sons qu’il obtenait étaient fantastiques !
Et dans une danse à trois, nos mains sur son corps imprimant le rythme que nous devions suivre, nous sommes allés jusqu’à sa jouissance.
Elle jouit bruyamment.
Il regardait toujours son visage dans le miroir pendant tout ce temps comme fasciné. Soudain réveillé de sa transe, il comprit que c’était terminé, me fit un sourire en écarquillant les yeux, semblant me dire whouaou super ce film ! et d’un geste de la main me dit au revoir.
J’étais encore sonné par le plaisir. Ma femme, assise, les genoux serrés récupérait de son orgasme.
J’aurai aimé que cela continue encore et encore..
J’ai bien essayé de faire croire à ma femme qu’il était encore là pour continuer ce plaisir d’être à trois mais... là encore elle sut très vite que l’on n’était plus que deux.
Elle retira son bandeau
Je crois que notre invité a gagné la confiance de ma femme et qu’il pourra revenir...
Merci de nous avoir lu, à suivre le récit de l’amant et celui de madame.
Je précise que les photos illustrant le dernier épisode sont extraites d’un film et surtout que j’ai du photographier mon écran d’ordi car incapable de faire des captures !
Notre complice s’est mélangé les pédales entre "rec" et "stop" resultat nous avons le sol et le plafond sous toutes les coutures avec aucune photo ou presque et un film nul !
Fichiers joints
episode4_1exibdoigtcheville_0e1f92df84_z.jpg
Il caresse sa cheville
Dernière édition par OnPlay le Dim 21 Avr 2013 19:00, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
OnPlay
Messages : 323
Inscription : Ven 4 Mai 2012 15:16
Situation : Homme
Département : Hauts-de-Seine
Ville : 75
Haut
Re : Mme OnPlay Episode IV
Messagepar OnPlay » Jeu 30 Aoû 2012 14:02
Et sinon, après ça elle s’est habillée pour rentrer à la maison puis finalement s’est ravisée en s’allongent sur le lit.
Elle a commencé à se caresser en repensant à ce qu’elle avait fait.
episode4_4retoura_8294ca50ef_z.jpg
Puis elle ma offert son petit cul pour que je joue avec pendant qu’elle me racontait comment elle avait vécu les choses.. ceci.. à ma demande..
episode4_4retourb_fa4883d4bd_z.jpg
Depuis, régulièrement je lui demande de me dire à l’oreille pendant que l’on fait l’amour ce qu’elle a aimé.. dans le moindre détail... et elle aime enfin me raconter des histoires !
Voici la première partie du mail envoyé par notre complice à ma femme suite à leur rencontre :
"Avec beaucoup de retard, je viens te raconter les instants passés à vos côtés, à tes côtés.
Tout a commencé comme cela. J’ai été contacté par ton mari. Nous avons longuement échangé et étions parfaitement en phase sur le déroulement de la soirée.
J’avais auparavant vu des photos de toi, toutes aussi excitantes les unes que les autres.
J’ai eu l’impression que tu étais assez réservée, que tu n’avouais pas tes fantasmes mais que sur le fond tu pouvais être totalement débridée dès lors que tu étais en confiance.
Me voila donc prévenu !
Je suis arrivé dans la chambre d’hotel pour être « la personne » qui allait te faire vivre un fantasme, celui en qui il fallait que tu ais confiance.
J’y allais pour être le complice de ton mari. Celui qui allait pouvoir découvrir une femme sensuelle et attirante.
Quelques pas et je découvre une ravissante demoiselle, vêtue très court, assise sur une chaise.
Tu es magnifique, séduisante et semble tellement coquine.
J’ai vu ton visage crispé qui me disait que tu doutais et que l’adrénaline montait.
Pour évacuer ton stress, tu buvais ta coupe de champagne mécaniquement, juste pour passer ce début difficile.
Moi, je tourne autours de toi, je te montre ma présence.
Je suis là pour assister à ton exhibition, que tu prennes ton pied à cela et que tu révèles à ton mari le plaisir que tu as pris.
Car tu ne le montrais pas à ce stade, mais au fond de toi tu étais terriblement excitée.
Ton mari a su te décontracter au fur et à mesure.
Tu as commencé à écarter tes cuisses, délicatement me laisser entrevoir ta chatte.
Jamais trop juste un peu ... comme si cela te plaisait de savoir qu’un inconnu prenait son pieds à te regarder .
Tu avais les yeux bandés , tu m imaginais , me sentais , envie de savoir a quoi je ressemblais, envie de savoir si je pouvais t’exciter.
............................
Voilà pour la première partie... il lui a demandé si elle voulait qu’il lui livre la suite et elle a répondu oui en promettant qu’elle lui écrirait aussi ce qu’elle avait vécu.
Ton mari t’as ôté ton string . Il t’a caressé ta belle chatte, l’a ouverte, me l’a montrée …
Il t’a mis un doigt, deux doigts pour te fouiller. Tu étais complètement ouverte , prête à prendre sa queue.
Tu te lâches définitivement.
Tu te retournes et cambres tes belles hanches, exhibe naturellement ton joli cul et ta belle chatte. Tu étais magnifique et tu commençais a véritablement jouer avec plus d’aisance.
De mon côté, je suis excité par ces instants. Je n’ai qu’une envie, te toucher, t’effleurer, t’exciter …. Et tu joues avec cela !
..........
oui il a raison... elle jouait avec lui comme si elle avait toujours fait ça ! :shock :
Voilà pour ce mail et quelques temps plus tard Madame a reçu un courriel sur sa boite mail coquine ! C’est moi qui lit et fait le tri. Oui parce que ma femme veut bien jouer de temps à autre mais une fois que tout est organisé comme ça si un truc va de travers elle peut râler !
Elle adore râler !
Je lui fais lecture du courriel de notre complice.
"Bonjour, puisque nous avons tous adoré être ensemble la fois dernière je te propose de se retrouver dans un hôtel ***** à la date qui te conviendra le mieux."
- "Tu as lu ça mon amour ? Il te laisse en plus le choix dans la date !"
- "Humm c’est un gentleman ! Il s’est lavé les mains avant j’espère !?!"
Nous éclatons de rire.
S’en suit un texte où il lui déclare par le menu ce qu’il aimerait lui faire.
- "Tu me traduits ce qu’il veut exactement ?"
- "C’est vrai que c’est un peu brouillon mais en gros il veut surtout que tu ne t’inquiètes pas et t’assurer qu’il restera dans les règles !"
- "Et il m’invite dans un Palace 5* en m’offrant un jouet dont il espère faire bon usage et la panoplie de la parfaite poupée gonflable, robe..."
- "Bah c’est plutôt gentil de sa part non ? Il a remarqué que tu étais plutôt portée sur le luxe, comme toutes les femmes tu me diras... et il pense avant tout à ton confort.."
- "Bah voyons ! Et il espère quoi au juste ? Que je vais me transformer en putain et lui faire une gâterie ? Que je vais accepter d’aller plus loin que les attouchements de la dernière fois ?!!"
- Mais non ! Mais pourquoi tu prends ça comme ça ? ça part d’une bonne intention.. tu vois le mal partout...! :evil :
- "Oui eh bien clarifie les choses s’il te plait et on en reparle !! Les règles n’ont pas changé même si il y a eu quelques débordements, somme toute agréables, il n’en reste pas moins que je reste sur ma position : pas de pénétration ! Tu veux manger quoi ce soir je vais faire les courses ?!
et voilà comment la suite a débuté... prometteur comme début n’est-il pas ?

1 Commentaire

  • suite de mes réflexions :
    je pense que l’amant a bien mieux perçu la situation et qu’il a su transmettre la détente et permettre à Mme de vivre l’instant qui lui était offert.
    Mme résiste encore, mais ses propos reflètent bien la position qu’elle prend face aux complexes de son mari. Elle le sait avide, et voit en lui, les hommes incontrôlables qu’elle redoute. Elle a appris à être une bonne épouse bourgeoise (sans aspect péjoratif) et a respecté cette attente ; maintenant, casser cette image vis à vis de son mari, risque de la mettre en défaut en révélant ce qu’elle sait vivre de façon intuitive, mais qu’il ne peut contrôler. Hors, le contrôle semble être vital pour lui. Si elle lui échappe, il risque de tout perdre, parce qu’il ne supportera pas de ne pas maîtriser et contrôler.
    C’est bien écrit et tout, au travers de ces récits, reflètent parfaitement l’attitude, le comportement et la personnalité du mari.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription