Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Mes débuts en tant que candauliste

! Signaler un contenu abusif

Nous avions loué une villa en Espagne avec piscine privée. Le pied, la relaxation totale et une sensation de liberté incroyable. Le proprio, de 30 ans notre aîné nous avait gentiment accueilli et nous avait fait faire le tour du propriétaire, ma femme n’avait pas de soutien-gorge et ses seins balançaient délicieusement sous le fin tissu et les bouts de Katia pointaient forcément, j’avais vite vu que cette particularité plaisait à notre hôte.. .

Le jour suivant, nous profitions des lieux et du décor de rêve, Katia bronzait seins nus et lisait tranquillement sur un transat, sur la terrasse située au bord de la piscine. Alfredo, notre hôte arriva par l’arrière de la maison sans que nous ne l’ayons entendu arriver et lorsqu’elle le vit, Katia eut un premier réflexe pour cacher ses seins. Elle s’apprètait à se relever pour reprendre sa blouse lorsqu’Alfredo la rassura en lui disant que cela ne lui posait aucun problème et que Katia pouvait continuer à profiter des lieux sans se soucier de lui, il devait juste s’occuper de la piscine, aspirer les saletés et vérifier les quantités de chlore et de ph...

Elle m’interrogea du regard mais je trouvais cela tellement puéril de remettre une blouse durant la demi-heure de présence d’Alfredo que je lui fis signe du regard qu’elle pouvait rester seins nus ; je me disais qu’avec son livre, elle pourrait de toute façon cacher l’essentiel...

De jour en jour, la complicité s’installa et il pris plusieurs apéros avec nous et Katia alla finalement rapidement l’accueillir seins nus pour l’embrasser. Quand après une dizaine de jours, Katia eut une allergie au soleil, il se proposa de revenir avec une crême miracle.

Il revint et tandis qu’elle était couchée sur le vendre, il proposa de lui passer la crême voyant que je préparais le barbecue... il la lui passa sur le ventre, et les fesses en transformant sa culotte en string alors qu’elle n’y avait pas de boutons et c’est lorsqu’il lui demanda de se retourner que je sentis la gêne de Katia qui manifestement ne savait pas quelle attitude prendre mais prise de court, elle se retourna et après lui avoir badigeonner les jambes, il lui passa la crême sur les seins tandis qu’elle fermait les yeux, gênée.

J’avais une érection et autant la situation me contrariait, autant elle m’excitait... Katia m’avoua au soir avoir mouillé tant elle avait été excitée d’être caressée devant moi... Et de fil en aiguille, cette saison marqua nos débuts dans le candaulisme...

Alfredo fût notre premier partenaire, de 30 ans notre aîné pourtant...

2 Commentaires

  • jolis prémisces ! mais j’aurai aimé un peu plus d’expression du vécu, du ressenti...
    on ne sait pas ce que Madame a pu imaginer, ni ce que Monsieur a pu éprouver lorsqu’elle lui en a parlé.
    C’est une introduction qui appelle à un travail de description, non du détail des actes, mais du ressenti et des attentes de chacun dans ce jeu.
    merci, on attend la suite

  • Superbe récit , à la fois très soft et terriblement excitant , on en redemande ! merci.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription