Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Merci qui ?

! Signaler un contenu abusif

Suite au repas d’entreprise de mon mari, nous sommes invités par son chef de service à passer le week en dans leur maison du pays basque. Il a la petite cinquantaine, un peu dégarni, et la stature de l’homme qui a réussi. Sa femme quant à elle, est plus BCBG, très petite bourgeoise coincée. Mon mari m’a prévenu que Luc avait un humour très spécial, un peu macho sur les bords.

Sa femme jamais un mot plus haut que l’autre, n’était pas le style à se faire prendre sur un parking de boîte de nuit ( voir ma première aventure). La première soirée se passa tranquillement et au matin Chantal nous annonce qu’elle doit rentrer sur Toulouse pour un problème familial, et que nous pouvions rester le temps qu’on voulait.

La soirée suivante fût plus débridée, après plusieurs verres, je ressert mon mari et il me dit juste un simple merci et du tac au tac je le reprend d’un air coquin :
- " merci qui ? "
Et là, mon mari et Luc, comme un seul homme et d’une même voie me répondent : - " Merci Jaquie et Michel ! "

Un blanc s’installa, jusqu’à ce que le rire rauque de Luc vienne transpercer le silence, et bien vous connaissez ça vous ? Je me doutais bien que vous étiez de sacrés chaud lapins !

Et moi, à la grande surprise de mon mari, je ne me dégonfle pas et lui dit :
- " Bien sûr qu’on connaît, mon mari voulait que je tourne une vidéo, mais je n’ai pas encore trouvé le courage ! "

Au lieu d’être étonné, il me demande quelle catégorie m’intéresse. La discussion est proche de déraper, mais on était un peu venu pour ça, alors je lui répond :
- " Candaulisme, mon mari adore savoir que je prend du plaisir avec d’autres hommes ".

A présent nous ne parlons que de sujets très chauds, je n’ai même pas remarqué que mon mari avait quitté la pièce (il n’a pas le droit d’assister à mes ebats, c’est ma nouvelle règle !)

Il me parle librement de sa sexualité, qu’avec sa femme ils ne sont ensemble que pour donner le change, qu’il est libertin depuis toujours et qu’il fréquente les clubs avec sa maîtresse.

Il se rapproche de moi pour me faire visionner les sites de ces lieux favoris, je me rapproche un peu plus de lui pour lui prendre la tablette et lui faire lire les contributions que j’ai posté sur ce site.

Nous lisons ensemble dans un silence de cathédrale, il passe son bras autour de mes épaules, sa main caresse mes seins, son autre main passe sous ma jupe et remonte le long de ma cuisse.

Il ne semble pas surpris que je me laisse faire, il prend ma main la dirige sur son sexe durci :
- " Tu écris bien, c’est une histoire vrai ? "
Je lui répond oui de la tête,
- " Tu as vu comme tu m’as excité, tu vas pas me laisser comme ça ? "

Sans répondre, je défait sa ceinture et fais apparaître son membre turgescent, je fais des vas et viens de mes doigts et n’en pouvant plus il me saisit la tête et me dirige vers son sexe. J’aime être forcée pour la fellation plus je résiste et plus il appuit, même si elle a une taille raisonnable, elle n’est pas très grosse et je peux la sucer entièrement.

Il a vraiment l’air d’aimer, et moi, je suis follement excitėe, je frôle l’orgasme je ne pense qu’à mon mari, à ce qu’il va me faire des que j’en aurais fini avec son chef, lui si puissant au travail, il est doux comme un agneau, je le maîtrise juste avec ma langue, mes lèvres, il est à ma merci.

Je m’entend gémir j’aime ce que je fais pour mon mari, pour cet amant presque inconnu et pour mon plus grand plaisir.

Je sens sa main se crisper sur mes cheveux, son sexe durci, il jouit dans un cri indécent, il me rempli la bouche mais j’avale jusqu’à la dernière goûte sa semence aigre et visqueuse, je ne sais pas pourquoi mais je ne fais jamais ça avec mon mari, je crache tout le temps, mais avec mes amants, je ne me pose jamais la question, et le pire c’est que j’y prend beaucoup de plaisir !

Après l’avoir bien lėchėe, je le rhabille et sans un mot je vais rejoindre mon amour pour une nuit incroyable ...

4 Commentaires

  • Tout est question de goûts. J’ai connu un couple travaillant dans la même boite et dont madame était la maîtresse du patron. Elle se faisait plaisir aussi avec deux collègues de la boite dont un magasinier black. Après tout ils se fichent de ce que peuvent raconter leurs collègues.
    Ils sont heureux. Leur milieu familial est hermétiquement séparé de leur milieu professionnel.

  • et bien moi ma premiere femme me faisaitcocul avec des employés , en Egypte et en Jordanie , peu etre ailleur aussi et elle le faisait a mon insu mais je le savais et cela m exitait beaucoup.Enfin la c est un peu le contraire.

  • Bonjour,
    mon mari connaissait bien son chef , et il espérait bien que ça se termine ainsi ! Moi je ne le croise quasiment jamais alors ça ne me gêne pas.
    Je prends ces relations comme des préliminaires, ça m’excite énormément mais je préfère faire l’amour avec mon mari, bien sûr, ça arrive que ça dérape quand mon amant est vraiment bon !
    mais le candaulisme je pense que c’est un fantasme d homme, et je suis trop pudique pour m exiber, même devant mon mari ! Sauf quand il participe mais c’est une autre histoire !!

  • Bonjur Fany, joli récit bien excitant mais ça ne te gène pas le mélange des genres à savoir le chef de service de ton mari ? Moi ça m’embêterait un peu au sinon quand tu fais ce genre de truc est-ce que tu n’as pas envie d’aller plus loin avec ton
    partenaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription