Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Mécanique candauliste

! Signaler un contenu abusif

La mécanique du désir

Quels sont donc les mécanismes qui me poussent à avoir envie que ma femme ait un amant. Rien que d’écrire cette phrase crée une tension en mon bas ventre.
Étrange tout de même...
Je ne parle pas d’un étalon qui la prend même bien dans une chambre d’hôtel et que nous revoyons peut être ... ou pas ...
Cette pratique recèle beaucoup de plaisir mais est si basique, si ... simple.
Je parle de cet homme qui pénètre un peu notre intimité de couple , suffisamment pour en faire partie, pas assez pour le mettre en danger...
Je parle de cet homme qui fait envie à ma femme, qui peut se permettre de la voir de temps en temps seul à seule, qui vient passer quelques grands moments avec nous au coin du feu avec la tête de sa maîtresse appuyée contre son torse tout en parlant avec moi et en lui caressant les cheveux.
Je parle de cet homme qui entre dans notre lit un peu comme s’il était dans le sien, qui caresse ma femme, l’embrasse en lui disant qu’elle est belle pendant que je la regarde couler de plaisir et de bonheur entre son mari et son amant.
Je parle de cet homme qui partage notre intimité durant de nombreuses années en respectant le couple mais en prenant son dû d’amant "officiel", qui m’aide à transformer la vie de ma femme en une succession de moments de plaisir et d’amour.
Ma femme qui, si elle ne perd pas de vue que je suis l’homme de sa vie, sait que nous sommes tous deux les désirs de son existence et qui se donne à l’un comme à l’autre à corps ouvert avec la même tendresse.
Être la cheville ouvrière de l’amour de ma femme mais lui permettre de se donner sans réserve dans une liaison complémentaire.
La voir ressentir dans sa voix et ses gestes qu’elle est à nous, abandonnée à ses fantasmes, à sa luxure ...
J’ai expliqué à ma femme ces envies, elle dit ne pas les comprendre mais accepter que je sois ainsi, et souhaiter les satisfaire pour me rendre heureux.
Je sens bien que ce n’est pas la seule raison et qu’au fond d’elle cela la trouble, lui fait envie, la fait vibrer sur fond de parfum d’interdit.
Depuis quelques jours, un contact se dessine, une complicité semble naître, il lui plait par son corps, ses mots, son éducation, son humour.
Ce n’est pas souvent que ma femme me dit simplement "il me plait "...
Et là je ronronne...

Et vous comment vivez vous votre candaulisme ?

9 Commentaires

  • J’ai du mal à croire à ce genre de relation à trois, je pense qu’il y aura un moment où la balance penchera pour l’un ou pour l’autre, si c’est pour le mari c’est ok sinon.....Je préfère largement les rencontres d’un soir même si l’on peut revoir plusieurs fois le même homme, mais jamais au grand jamais laissé la confusion s’installer !
    Qui plus est généralement comme c’est ici le cas, l’épouse choisi son amant selon ses critères et ce sont ceux de son cœur ! Si l’amant tombe amoureux à son tour de la dame il aura toutes les cartes en mains pour montrer la perversité du mari et la détourner de lui.
    Candauliste oui, mais il faut savoir faire attention car sans épouse nous ne le sommes plus !

  • merci à vous de partager votre vision et à ceux qui ont mis leurs commentaires.

  • Piers : c’est ce que tu vis ? C’est à dire ? Tu peux me raconter je cherche des expériences proche de ma recherche ...

  • C’est exactement ce que je vis et ce que j’aime ! Joli texte !

  • Bonjour.
    C’est un beau texte qui exprime bien le trouble et la confusion des sentiments à trois. Mais, n’est-ce pas justement à partir de ce chiffre 3 que naît le désir ?

  • vivre c’est prendre des risques , sourire ))
    Oui on peut le voir comme ça mais je ne suis pas sur que la comparaison soit judicieuse lol, il a des risques que l’on prend volontairement sans y être obligé et ceux que l’on subit dans la vie de tous les jours et ce n’est pas la même chose .. non ?
    Je vous souhaite de trouver l’homme de la situation c’est juste que plus on met la barre haute plus c’est difficile, surtout dans ce domaine mais je crois que c’est Oscar Wilde qui a dit : "Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles" conclusion il faut prendre le risque !!

  • Merci Piment c’est gentil

    Beurette : j’avais déjà remarqué tes commentaires d’une grande prudence sur le sujet ... et à juste titre mais vivre c’est prendre des risques ...
    Mais bien sur que j’y ai pensé : mon couple est le plus important et avant toute démarche il me semblerait inconscient de ne pas analyser les impacts qu’il subira.
    Ceci dit, ce que je recherche confusément se situe aux confins de 2 univers :
    D’un côté il y a une forme de libertinage assez classique . En gros je prête ma femme pour une partie de baise . Si le partenaire à de bonnes prédispositions ou de bonnes dispositions, on peut beaucoup s’amuser. Mais bon, n’est ce pas un peu pauvre comme pratique sur le plan intellectuel (et les candaulistes sont bien placés pour savoir que le sexe est dans la tête ) ?
    De l’autre, l’Amour, celui d’une vie. celui qui après 15 ans de vie commune est non seulement intact mais plus fort chaque jour. Tout le monde ne le vis pas, nous le vivons et notre couple est un temple inexpugnable.
    Ce que je recherche est la ligne de crête, un partenaire régulier fréquent qui pénètre notre intimité, pour lequel il ne peut pas ne pas y avoir des sentiments, de la tendresse, de la complicité. Un homme dont ma femme a envie, avec qui elle est bien, avec qui elle s’abandonne, se laisse aller, à qui elle donne un peu plus que son corps.
    Pourquoi ?
    Faire l’amour est incomparable avec se faire prendre. On se fait plaisir en baisant, on explose de plaisir en faisant l’amour. Et moi je veux que ma femme explose de plaisir parce que je l’aime ! C’est simple au fond.
    Les méandres du cerveau humain...

  • Bonjour, la mécanique candauliste est une mécanique masculine dans 80% des cas donc je ne me risquerai pas à l’expliquer mais force est de constater qu’elle produit chez les hommes une excitation et une envie de passer à l’acte assez énorme .. c’est vrai !!
    Mais dans votre éden fantasmatique je remarque que vous dites "pas assez pour le mettre en danger" en parlant de votre couple , c’est donc que vous y avez pensé (sourire) mais dans votre fantasme c’est quasiment un ménage à trois dont vous rêvez et vous décrivez fort joliment les choses mais il n’en reste pas moins que le trio parfait et idéal , pour moi, ça n’existe pas. Un couple , donc par définition , deux personnes , c’est déjà difficile à gérer par moment et si vous rajoutez une troisième personne et du sexe , la vous verrez que c’est très très compliqué.
    Pour moi l’amant doit rester "une rencontre d’un soir" et peut être deux lorsque celui-ci est exceptionnel mais pas plus. Quand on fait rentrer le loup dans la bergerie on prend fatalement des risques ... je ne sais pas si la métaphore est explicite mais je pense qu’elle résume bien ma pensée.
    Amusez vous, les débuts engendrent des sensations incomparables, profitez-en.

  • C’est super bien écrit. Et comme l’amour conjugal transpire, au travers de ces lignes. Quel formidable triangle amoureux. Le candaulisme, comme une entrée dans le merveilleux. La création d’un paradis sur terre.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription