Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Matinée de samedi avec Sébastien...

! Signaler un contenu abusif

Donc, chaque couple est monté dans sa chambre après un long baiser de Sébastien et de Pierre à nous les femmes et une chaleureuse poignée de main entre homme…
Une fois la porte fermée, Pierre m’a dit : « Dis-moi, ce petit Sébastien a eu l’air de bien te plaire et t’a donner beaucoup de plaisir avec ses doigts et sa bouche, j’ai entendu tes gémissements dans la voiture sur l’autoroute et tout à l’heure, dans le salon, tes râles de jouissance lorsqu’il avait sa tête entre tes cuisses… nous avons convenu avec Sébastien que, vers neuf heures, j’irai les réveiller et je prendrai sa place dans le lit avec Alexandra et Sébastien montera auprès de toi dans notre lit, j’espère qu’il te fera bien l’amour et te fera jouir en introduisant son quiqui bien raide dans ta foufoune… »
Puis après avoir fait chacun notre toilette, nous sommes couchés et je me suis endormie très vite et très sagement au creux du bras de Pierre.
La nuit a été courte car vers neuf heures moins le quart, Pierre m’a réveillée pour me dire qu’il allait m’amener Sébastien dans notre lit et que lui redescendrai finir la nuit avec Alexandra…
Cinq minutes ont passé avant que je les entende monter l’étage ou se trouve notre chambre.
Pierre a ouvert la porte en disant à Sébastien : « Voilà la chambre du bonheur, profites bien de ma petite femme, donne-lui beaucoup de plaisir fais la jouir comme elle le mérite ; moi je vais m’occuper d’Alexandra… ».
Sébastien est entré dans la chambre nu sous un peignoir de bain ouvert, j’ai pu constater que son sexe n’était pas encore très gros, je lui ai dit : « Bonjour Sébastien ! As-tu passé une bonne nuit ? As-tu été sage avec ton épouse ? » il m’a répondu que la nuit avait été bonne et qu’ils avaient été très sages car ils s’étaient réservés pour la suite de notre relation.
Je l’ai alors invité à retirer son peignoir et de venir tout contre moi sous la couette… Moi je n’avais sur moi qu’une toute petite nuisette très courte en dentelles blanche, sans culotte, qui ne cachait rien de mes formes ni de mon état d’excitation.
Dès qu’il fut à mes côtés dans le lit, il m’a prise dans ses bras, à caressé mes petits seins, il faisait rouler doucement mes petits bouts entre ses doigts, puis sa bouche a remplacé ses doits sur mes petits bouts de sein et sa main à commencée à descendre, il me caressait le ventre, remontait sur mes seins puis redescendait un peu plus bas pour atteindre ma toison…
Dès que sa main à touché mon pubis, ses doigts non plus quitté ma fente, moi je commençais à mouiller, il l’a senti et a pénétré ma mounette avec un doigt, puis deux qu’il faisait aller et venir en moi, parfois un doigt fureteur s’attardait sur mon anus pour le caresser et tenter de le faire entrer dans mes fesses… Je dois avouer qu’il y a réussi après deux ou trois tentatives.
Je me suis un peu écarté pour caresser son sexe qui était devenu gros et très raide mais beaucoup moins large que celui de René, peut-être légèrement plus court que celui de mon mari mais d’environ le même diamètre.
Je lui ai enfilé un préservatif et je suis venue sur lui, j’ai guidé son sexe en moi et il s’est enfoncé tout entier doucement dans mon ventre. Je le sentais bien en moi, je serrai et relâchait les muscles de mon vagin sur son sexe, il m’a dit qu’Alexandra ne lui avait jamais fait ça mais qu’il ne fallait pas le faire trop longtemps car ça le ferai jouir trop vite.
Nous sommes restés ainsi l’un dans l’autre, sans bouger tout en nous embrassant, Sébastien caressait mon dos, mes reins, mes fesses… Je lui ai dit qu’il pouvait humecter mon petit trou avec un peu de salive pour y mettre son doigt car j’adorerai sentir son sexe dans ma chatoune et son doigt par derrière en même temps.
Nous avons fait l’amour comme-ça plus d’une heure, il entrait et sortait de moi, restait parfois sans bouger tout au fond de moi puis recommençais à aller et venir, sa bouche collée à la mienne…. Nous avons changé de position et je me suis mises à quatre patte pour qu’il me prenne en levrette, il m’a pénétrée d’un seul coup en me tenant par les hanches, caressant mes petits seins…, dans cette position son sexe me pénétrait totalement.
D’un seul coup, ma jouissance est montée, je lui ai dit que j’allais jouir, il a accéléré ses va et vient …
Lui c’est enfoncé le plus loin possible en moi, il ne bougeait plus et soudain il m’a crié : « Ca vient ! Ca vient oui je vais jouir !… Je jouis dans toi, Oui !… Oui !… Ohhh ! Je jouiiiiiiis !… »
Je sentais les contraction de son sexe à chaque éjaculation, j’ai passé mon bras sous mon ventre pour lui presser et lui caresser les bourses pour qu’il ai encore plus de plaisir…
Lorsque le sexe de Sébastien est devenu plus petit, il s’est retiré et a ôté le préservatif, moi je suis descendu sous la couette à la hauteur de son pubis et j’ai pris son sexe dans ma bouche, son sexe était un peu poisseux de sperme, mais ce n’était pas désagréable.
Lorsque je suis remontée à la surface, j’ai ouvert le tiroir de ma table de nuit pour y prendre le god que Pierre m’a ramené de Hollande, j’ai dit à Sébastien d’enduire ce sexe fictif de gel lubrifiant, de caresser ma petite chatte avec et de le faire pénétrer en moi.
Il était un peu effaré de la taille, il avait peur de me blesser avec cet engin, il y allait très timidement au début, j’ai dû lui montrer qu’il ne risquait pas de me blesser et je me suis enfoncé le god d’un seul coup jusqu’à la garde, je lui ai dit qu’il pouvait le faire vibrer avec la télécommande sans fil qui été sur le lit…
Nous sommes amusés avec ce joujou qui m’a fait jouir une deuxième fois car tout en le manoeuvrant Sébastien avait sa bouche sur mes seins puis sa bouche se collait à la mienne dans des baisers profonds, nos langues jouaient ensemble… Je suis très sensible aux baisers…
Son sexe était dans ma main, je l’ai masturbé jusqu’à ce qu’il reprenne un peu forme et lorsqu’il a été de bonne taille il est venu sur moi, je lui ai dit : « Tu dois remettre un préservatif si tu veux me pénétrer », il a un peu rechigné, alors c’est moi qui lui ai posé ce petit capuchon sur son pénis tout en le caressant et il s’est rallongeait sur moi, j’ai guidé son sexe dans mon puit d’amour, il s’est enfoncé et son sexe a fait de va et vient en moi, ce qui m’a provoqué un nouvel orgasme.
Nous sommes sorti du lit vers 11 h. 45, nous avons pris un bain ensemble et nous sommes descendu vers midi et demi....

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription