Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Massage en cadeau

! Signaler un contenu abusif

Etant inscrit sur un site de libertinage, et ayant une grande expérience de massage tantrique du yoni de la femme, je reçois un message privé d’un mari me demandant, si j’étais partant pour offrir un massage vaginal à sa femme.
Après quelques discussions, je comprends que c’est un cadeau que le mari veut offrir à sa femme. Il m’a précisé que sa femme aurait les yeux bandés et qu’elle ne me verrait pas.
Le soir du RDV venu, je me rends donc chez eux, merci le GPS et me voilà non loin d’une jolie maison en Essonne à une trentaine de km de Paris.
J’envoie donc un SMS précisant que j’étais sur le parking convenu. J’attends donc le signal pour vivre cette charmante expérience. Le mari vient me chercher et j’entre dans une maison bien rangée, Madame est en peignoir en sortie de bain. Son mari m’explique qu’il souhaite que je masse sa femme pendant qu’elle a les yeux bandés. Il l’a conduit donc dans la chambre, l’allonge sur le lit dans son peignoir, et j’ouvre le peignoir aussi délicatement qu’un paquet cadeau et je découvre le corps magnifique d’une femme. Je m’assieds au bord du lit, et je commence donc à masser ce corps magnifique avec une huile de massage pour encore mieux faire glisser mes doigts sur cette peau douce et délicate.
Je masse délicatement ce corps magnifique. Le mari appuyé contre le radiateur sous la fenêtre, regardait avidement ce spectacle et m’en perdait pas une miette si j’ose dire. Progressivement, je me suis aventuré à caresser doucement la poitrine et les tétons qui commençaient à réagir. Ce signal me conduisit à parcourir d’une main, le mont de cette jolie vénus. Doucement, je caressais l’entrejambe que je trouvais de plus en plus humide. J’ai doucement écarté les jambes, sans trouver de résistances, et même plutôt une attente. Voyant l’envie de la dame croitre, j’ai donc caressé son clitoris qui gonflait et se découvrait de plus en plus sous le capuchon. Puis j’ai massé entre ses petites lèvres, jusqu’à parvenir à l’entrée du vagin. Délicatement, j’ai replié les jambes et bien écarté tout en introduisant mon index dans son vagin. C’est alors que j’ai usé de mon expérience professionnelle pour masser les divers coins et recoins de son vagin (pour les initiés, les points G1, G2 et G3 de son vagin). Pendant que mon index massait la « double-arche » de son clitoris dans son vagin, mon pouce stimulait son clitoris par un mouvement de pince souvent très efficace. Toujours attentif, j’observais le triangle rouge sur sa poitrine, et les autres signes annonciateurs d’une excitation sexuelle intense, comme sa respiration haletante, l‘accélération de son rythme cardiaque que je sentais pendant que je caressais son sein gauche. J’admirais sa transpiration et je sentais sa lubrification encore plus intense. N’y tenant, plus je l’ai senti lâcher-prise et avoir un intense orgasme qu’elle ne contrôlait plus au travers de spasmes et de contractions que je ressentais sur mon doigt et des mouvements de son bassin.
Après quelques minutes, je continuais doucement à caresser la peau douce de son corps pour la laisser descendre de son petit nuage. A ma grande surprise, elle commença par s’excuser auprès de son mari d’avoir jouit, et elle était ravi de cette expérience en me disant, qu’elle ne souhaitait pas voir mon visage pour garder un bon souvenir de ce moment exceptionnel pour elle comme pour moi.
Je ne les jamais revus, et pas eu de nouvelles non plus. Je n’ai pas su pourquoi cette femme s’est excusé auprès de son mari d’avoir jouit ?
PS : En ce qui me concerne, ce fut une merveilleuse expérience. Vous pouvez vous demander si je ne suis pas resté frustré de ne pas être allé plus loin. Il convient de savoir que mon parcours professionnel de massage tantrique m’a conduit à pratiquer de nombreux massages vaginaux et clitoridiens, et procurer des orgasmes féminins, à la demande des femmes (souffrant souvent d’une anorgasmie coïtale) , je ne suis pas excité du tout et je n’ai aucune érection par ce genre de situation où je me considère au service de ces dames. Pour conclure d’un point de vue technique, quand je repense à ce qu’elle a vécu, je pense qu’elle a eu ce que l’on appelle un orgasme ondulatoire et non un orgasme mécanique, archaïque, mécano-archaïque ou par vague.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription