Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Mariage .. en CandauLand..partie 1

! Signaler un contenu abusif

Je me réveillais avec une envie terrible de faire l ’amour ... Je découvris que Christine était partie en me laissant un mot sur l ’oreiller .
Je pris le temps d un café et pensait à sa déclaration de la veille et me dit que je n ’étais qu au commencement d une aventure qui me torturait du bonheur à la souffrance ... du plaisir à la haine ...Mais j aimais Christine profondément.

Le mot était bref :
" Mon chéri , je te laisse les consignes pour finir les préparatifs de notre mariage .J ai prévenu Maman que tu allais la solliciter pour avancer plus vite .
Je te téléphone très vite et je veux que tu penses à ta future épouse pendant ces 2 jours ... Je vais continuer de me préparer à être une femme comblée . Je t aime."

Suivait une liste de taches à réaliser avant la date de notre mariage .. ; dans seulement quelques jours .

Pris dans la chaleur du début de journée je m organisais et triais les taches rapides des taches plus complexes : l idée d appeler ma belle mère ne m enchantait guère , aussi je décida de la faire dans l après midi... un peu de temps seul , tourmenté par le départ de ma belle suffisait .

Je fis pas mal d avancées sur les actions et midi arrivait : coup de téléphone de Christine .. Elle me dit bonjour , je la sentis essoufflée au bout du fil .
" Mon chéri ,humm, je suis dans les dunes , hum, nous nous sommes arrêtés pour se baigner .. Philippe me sèche ... il m explore le coquin ... j espère que tu vas bien..je l entendis gémir et plus rien .
Elle rappela de logues minutes après :" Philippe me perfore mon amour , il me prend à 4 pattes , je vais bientôt jouir , il m a dit de te dire merci ... elle partit dans un feulement et la ligne coupa.

Les nerfs a fleur de peau , je me rendis compte que je bandais durement . Le téléphone sonna de nouveau : la voix de ma belle mère me fit sursauter :" Bonjour , Christine m a dit de vous aidé , venez déjeuner ave moi en terrasse a St Rémy .je vous attends dans un quart d heure ." Pas le temps d en placer une . Telle mère telle fille .

Je ruminais dans la voiture en cherchant un moyen de m esquiver après ce déjeuner .
Présentant un exercice compliqué , je finis par prendre mon courage à 2 mains et rejoins le lieu en question .
Belle maman était déjà installée en terrasse : formidable robe la moulant et mettant en valeur ses formes , elle dégustait un rosé , pendant que les hommes la décryptait du coin de l œil .

Elle m embrassa avec force et me dit qu elle était ravie de m ’aider et qu en plus elle n avait rien de particulier jusqu au samedi , jour du retour de son mari .

Contre toute attente le déjeuner se passa très bien , l’ humeur joyeuse de belle maman me détendit : Elle me dit que pour l après midi nous irions chez elle déposer sa voiture afin de ne prendre que la mienne.

Nous partîmes direction le mas familial : la chaleur de cet été nous accablait et arrivant , belle maman me dit de prendre le temps d un plongeon dans a piscine avant de repartir pour les courses . Elle me regarda bizarrement .. Je me changea , empruntant un maillot au beau papa et plouf dans l eau pour un vrai coup de frais .

Je resta une dizaine de minutes puis sortis : je cherchais belle maman que je trouvais à la cuisine d été au téléphone .Je compris que Christine lui parlait .

Belle maman raccrocha et me proposa un café du temps de sécher .. nous discutâmes des dernières instructions de Christine ; les cartes pour placer les personnes aux tables de mariage étaient arrivées abimées . Il fallait trouver une solution d urgence . Belle maman avait une amie qui pouvait nous fabriquer un lot pour changer et être prêt . Cette personne était à la tête de petites entreprises dont une imprimerie .

J allais me changer dans la chambre d hôte quand je sentis belle maman arrivée derrière moi . Elle m attrapa par le cou pour me faire basculer sur lit : son ton avait changé " tu ne m as pas écouté , tu ne m as pas obéi ... tu pensais que j allais passer l’éponge ??? elle vint se mettre à califourchon sur moi ... Tu mérites d être puni
et je t avais dit que j en parlerais si tu ne m écoutais pas .

Je restais bouche bée ... paniqué par sa détermination je lui dis que si , je serais obéissant et que Christine ne devait pas savoir .... Elle répondit ... Tu veux que je dise à ton beau père que tu as abusé de moi dans la cave il y pas longtemps ? tu veux sortir de notre famille ? ...

Je dis que je ne referais plus la même bêtise et que je m excusais .

Elle ne m’écoutais plus .. elle descendit du lit et vint s ’assoir sur le club de la chambre : elle avait relevé sa robe et je découvris qu elle était nue dessous.
" Tu es à moi pendant 2 jours et je vais t apprendre à me respecter ....Maintenant tu vas commencer par venir me lécher .. et je te préviens de t appliquer , je veux jouir longtemps ... Viens ici mon petit chien ."

8 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription