Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Mail d’un couple à des amis Suisse

! Signaler un contenu abusif

David
Voici comme promis une partie du mail envoyé par Nicolas hier soir à notre couple d’amis caudauliste suisse suite à notre rencontre .

Je t’embrasse fort
Julie

« Bonjour les amis, comme promis voici le récit de notre derrière soirée Julie et moi.

J’avais préparé notre chambre, augmenté la température de la pièce et allumé quelques bougies.

De plus j’avais mis à leur disposition un plateau avec une bouteille de champagne rosé ainsi quelques pâtisseries et friandises.

Julie était installée sur notre lit dans une de ces tenues sexy que j’adore (une mes chemises )

Les boutons n’étaient pas tous fermés et laissé entrevoir son soutien gorges sexy. Ma chemise lui arrivé sur le haut des cuisses, et laissé entrevoir sa petite culotte. Une paire de bottes noire et montante finissait ses magnifiques jambes.

Caché dans la penderie, j’attendais que David termine de prendre sa douche et vienne rejoindre Julie.

David servit deux coupes de champagne, et en donnât une à Julie. Ils commencèrent par boire leur coupe tout en dégustant quelques pâtisseries. David ne put s’empêcher d’aller croquer un bout d’éclair au café de Julie.
Il retira son peignoir, et Julie put découvrir ( et moi aussi !!) que son sexe était gonflé de désir et dur comme un roc.

Cette vision, excitait énormément Julie. Il prit de la crème de l’éclair et en étala sur son sexe tendu.

Julie approcha sa tête et commença à lécher lentement la crème ainsi étalée. Sa langue tourna autour du gland rose et brillant. Elle dégustait sa douceur au café. Elle descendit lentement le long du manche pour arriver aux testicules et remonta de l’autre coté, afin de récupérer ce qui restait de son éclair au café. La queue de David avait encore gonflée sous ses coups de langues. Je suis sur que son sexe à elle commencé à s’humidifier et elle entreprit de mettre toute la bite de David au fond de sa bouche.

David se tendit encore plus sous l’effet de sucions que Julie appliquait sur sa verge et ne put s’empêcher de soupirer de plaisir. Quand elle se retira, après deux va et vient, elle s’allongea sur le ventre les jambes bien écartées .

Elle jeta un coup d’oeil vers la penderie. Elle adore toujours me faire ça ! . David, encore tout excité par sa petite gâterie, commença à déboutonner ma chemise que portait Julie.

Il lui embrassa le cou pendant que ses mains retirait le vêtement enfin déboutonné. Il mit sa tête entre ses seins encore prisonnier de leur dentelles. Cela excitait follement Julie, qui empoigna sa poitrine pour la frotter sur son visage. Ce dernier avait dirigé une de ses mains vers le ventre de Julie. Ses doigts descendaient progressivement vers sa culotte.

Ca t’excites de le voir me bouffer la chatte, hein ? » me cria Julie
Oui. J’adore. Continuez comme ça, allez-y ! » Répondit je de la penderie .
Tandis que ses doigts commençaient à caresser le sexe de Julie à travers le tissu, il retira le soutien-gorges, pour libérer ses seins .

Moi dans ma penderie le sexe en feu, n’ayant pas le droit de sortir, je me régalais déjà du spectacle à venir

Il passa sa main sous sa culotte, pour mieux caresser son sexe entièrement épilé et concentra ses doigts autour du clitoris. Il faisait de petits ronds tout autour du bouton de sa belle. j’imaginais la cyprine s’écouler hors des petites lèvres de Julie, et je l’entendais qui soupirait et se crispait de plus en plus.
« Enlève-moi ça avec tes dents ! » dit elle en parlant de son dernier sous vêtement. Il s’exécuta. Et quand il eut retiré le morceau de tissu imprégné de son odeur et de son jus, elle lui prit la tête et la plaqua sur son sexe détrempé en lui disant :
« Lèche-moi la chatte !! »

Sa langue commença à s’attarder sur le clitoris de Julie. Avec ses mains il écartait les grandes lèvres, où s’écoulait l’excitation de ma belle. De sa bouche avide de mouille il léchait le précieux liquide qui trempait le sexe de Julie et emmena ainsi sa langue au plus profond d’elle. Je l’entendais gémir de plaisir. Il savait l’effet que lui procurer cette chaleureuse caresse ce salaud !!!!.

Il recommença à tourner autour de son clitoris avec ses doigts, alors que sa langue titillait l’entrée de son vagin qu’il n’hésitait pas à pénétrait de temps à autre.
Il retira sa bouche et leva les yeux vers moi dans la penderie en souriant , tout en continuant à la masturber. Elle avait la tête jetait en arrière dans les coussins qu’elle serrait très forts dans ses doigts. Il sentait qu’elle était prête.
« Tu aime ça, salope ! Hein ! »
« Continue !! Ne t’arrête pas »
« J’ai une surprise pour toi ! »

Il arrêta de la caresser. Ses doigts étaient gluants de cyprine. Il les suça aussitôt en regardant la penderie droit dans les yeux. J’étais à bloque !

David descendit du lit, et ouvrit le placard, laissant Julie chaude, humide et dans un état d’excitation proche de l’explosion. L’incendie qui brulait en elle l’obligea à se caresser tellement elle n’en pouvait plus. David sorti une chainette au bout de laquelle se trouvait un collier en cuir. David me tendit le collier, que je mis avec un troublant plaisir .

Julie continuait de se masturber en regardant David me tirer gentiment vers notre lit. Il me regarda dans les yeux, tout en attrapant mes cheveux, pour me fourrer la tête entre les jambes de ma propre femme !!!
« Lèche-lui la chatte ! » dit en appuyant sur ma tête.
« Tu aimes ce qu’il te fait ? » demanda-t-il à Julie tout en caressant ma queue, plus dur jamais.
« Oh, putain oui ! » souffla t elle tandis qu’elle appuyait sur ma tête.

Pendant ce temps David malaxait les seins de Julie .

Julie atteint un niveau d’excitation proche de la jouissance. Et moi je titillais son clitoris avec ma langue et descendait régulièrement la lui mettre au fond de son vagin détrempé.
David sentant que ma compagne allait jouir, m’attrapa par les cheveux pour retirer ma bouche de son sexe.
Il se reculât dans le lit et tira sur la laisse pour m’amener vers sa queue raide. Julie, encore toute émoustillait me regarda et me dit :
« Suce sa belle bite bien dur. Et tu comprendra ce qui m’excite autant ! »
J’ouvris la bouche et enfourna le manche de David au fond de ma gorge.

Julie me regardait sucer David et cela l’exciter beaucoup.

David s’avança vers la chatte de Julie. D’une main experte il entreprit de la masturber de nouveau. Ses doigts effleuraient le clitoris de Julie qui recommença à gémir. Je sentais la cyprine qui s’écoulait le long de sa chatte. Il retira ses doigts, gluants et visqueux. Il retira aussi son sexe de ma bouche, et me fit lécher ses doigts plein de mouille.
Avec son autre main il continuait à lui branler le clitoris ou il lui enfonçait deux doigts au fond de son vagin, afin de recueillir le précieux liquide.

Julie agrippait les oreillers fermement. Elle sentait le plaisir l’envahir.

Elle le prit donc en bouche pendant que je lui lécher le minou. Il s’enfonça au fond de sa gorge. Julie pouvait sentir la pression contenue dans ce sexe qui lui remplissait la bouche, cela la rendait folle. Mais la queue raide et dur de David, l’empêcher de crier, elle le suçait avidement. Elle sentit qu’il n’allait pas tarder à jouir. Il sortit de sa bouche. Se mit à genoux sur le lit et commença à se masturber.
Julie approcha son visage sous la bite tendue de David . D’une main il lui attrapa le menton et lui ouvrit la bouche, tandis que de l’autre il s’astiquer le manche de plus en plus vite. Sentant que l’éjaculation était proche Julie avait sortie sa langue afin de récupérer un maximum de semence. Juste avant de laisser sortir le premier jet, David dirigea sa bite vers l’intérieur de la bouche de Julie. Je regardais sa verge exploser de plaisir, et remplir la bouche de ma femme de quatre puissantes giclées de sperme.
« Avale ! » dit il !
Julie s’exécuta, j’étais aux anges !

Alors David tirant sur la laisse, pris ma queue et la donna à Julie qui vint la mettre au dessus de sa poitrine, afin de me soulager et me rependre sur sa poitrine. Quand Julie relâcha ma queue redevenue molle , David me demanda de lécher mon sperme étalé sur les seins de Julie, et se remit dans sa bouche afin de profiter des derniers instants de notre rencontre.
Julie n’avait jamais jouit de la sorte. Elle était épuisée, toute baveuse mais heureuse !!!!

David se rhabilla et moi m’allongea auprès de mon épouse poisseuse .

Quand à David et Julie, ils se regardèrent une dernière fois et se jurèrent de recommencer bientôt toujours avec moi …….

Nicolas « 

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription