Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Madame veut sauter le pas, pour les bonnes raisons ?

! Signaler un contenu abusif

D’abord bonjour, il s’agit de notre premier post, rédigé par Monsieur avec l’accord et après relecture de Madame !
La question est posée dans le titre, mais il me paraît essentiel d’être précis et de tout raconter pour obtenir les meilleurs conseils, le post risque donc d’être un peu long...
Nous sommes en couple depuis le lycée, soit 14 ans maintenant... Voilà un peu plus de 3 ans que j’ai avoué à Madame mes fantasmes candaulistes (dont j’avais pris conscience depuis déjà quelques mois)... Elle s’est montrée d’abord un peu surprise et mal à l’aise face à cet aveu (se posant les questions abordées à plusieurs reprises sur ce site très complet) à savoir : Est-ce "normal" ?, est-ce que ce n’est pas un peu "pervers" ?, "est ce qu’il m’aime encore pour vouloir me "donner" à un autre ?...

Nous avons beaucoup discuté à ce sujet, je lui ai bien expliqué qu’en aucun cas la réalisation de ce fantasme n’était une nécessité pour moi, mais que le simple fait que je puisse l’exprimer était déjà un grand soulagement, et qu’en discuter simplement pouvait aussi être une grande source d’excitation... Et bien que mal à l’aise avec mon fantasme, il faut bien dire que les propos que je tenais concernant mes désirs qu’elle se fasse prendre par un autre homme l’excitait énormément, c’était ma façon d’en parler disait-elle, cela avait redonné un peu de piment à notre vie sexuelle alors que nous rencontrions quelques difficultés depuis un certain temps déjà (nous avons connue une année très "difficile" à l’arrivée de notre deuxième enfant et il a fallu beaucoup de temps pour qu’elle retrouve "l’envie"), j’ai toutefois encore parfois du mal à la faire jouir, alors que pendant des années elle m’a gratifié de ses orgasmes multiples et quasi-systématiques... C’est au fil de longues discussions et de beaucoup de temps que nous avons pu identifier le problème et qu’elle a fini par admettre ce qui refrénait son plaisir... En effet, elle avait simplement honte de m’avouer qu’elle avait de plus en plus envie d’une "vrai grosse bite" parce que trop souvent elle ne la sent pas assez, elle se sent parfois frustrée... Elle m’a également avoué souhaiter être un peu "malmenée" et "bousculée", elle rêve d’un "bad boy" bien monté alors que je suis plutôt un romantique hypersensible avec un petit sexe (13cm)...

Bref, elle a, il y a bientôt 1 an, avoué les fantasmes qui (je cite) lui "font honte" : à savoir un homme avec un vrai gros sexe, et un "fantasme de viol" (à ne pas prendre au pied de la lettre, elle ne fantasme pas sur la violence, mais bien à l’idée qu’un inconnu la prenne de force, avec virilité, sans lui demander son accord ni même tenter de la séduire). Elle m’a également avoué avoir récemment été tentée et excitée par des hommes qui lui ont fait des avances très "osées" et qui n’étaient pourtant physiquement pas du tout son genre (c’est arrivé à plusieurs reprises, elle a un petit corps magnifique et porte des robes très sexy qui attirent beaucoup les regards, pour mon plus grand bonheur ;D), elle a mis du temps à l’avouer parce qu’elle imagine que ce n’est pas normal que ça l’excite... Bien entendu, j’ai vu là un possible rapprochement avec mes fantasmes candaulistes, mais elle ne se sentait toujours pas prête, elle a toujours beaucoup de mal à assumer ses fantasmes et garde le sentiment que c’est "immoral" voir "anormal"...

Mais voilà qu’il y a quelques jours, lorsque nous regardions le fameux film pour adultes de la chaîne cryptée, en discutant, Madame me dit qu’elle veut réaliser mon fantasme et passer à l’acte, dans des conditions bien précises : Elle veut que je l’attache, que je lui bande les yeux et que je commence à la prendre, puis qu’un inconnu nous rejoigne pour finir de la satisfaire sous mes yeux avant de s’en aller... Elle ne veut pas le connaître, pas le voir, ses seules exigences concernant le complice sont qu’elle ne le connaisse pas, qu’il soit dans une tranche d’age de 25 à 40 ans et surtout qu’il soit vraiment bien membré... Plutôt surpris par ce "changement de cap" de sa part, j’ai voulu que l’on en parle, pour comprendre ses motivations, mais c’est là que le "problème" se présente... En effet, même si elle m’a assuré à plusieurs reprises en avoir véritablement envie, elle continue à trouver que c’est "anormal" et me dit savoir par avance qu’elle aura du mal à se regarder dans une glace après. Elle est à peu près convaincue qu’elle y prendra du plaisir car les conditions qu’elle a posées seraient pour elle une façon d’assouvir ce fameux "fantasme du viol", elle m’a dit je cite "J’en ai envie, mais pour sauter le pas j’ai peut-être besoin que tu ne me laisses pas le choix... Et puis c’est mon fantasme qu’on me prenne un peu de force"...En creusant elle m’a expliqué qu’elle se sentait mal d’avoir cette envie de passage à l’acte, et qu’elle m’en voulait un peu d’avoir "éveillé" ses désirs qu’elle n’avait pas avant. En résumé elle en a envie, mais elle le fait d’abord pour moi et a beaucoup de difficulté à "assumer". De mon côté, bien entendu je pourrais me contenter du "j’en ai envie, on le fait" parce que je ne demande que ça, mais je l’aime beaucoup trop pour risquer qu’elle le vive mal, le passage à l’acte n’a aucun intérêt je trouve si après elle doit se sentir "sale" ou culpabiliser, je ne veux pas qu’elle s’en veuille et encore moins qu’elle m’en veuille...

Je décide donc d’écouter mon cœur avant d’écouter ma bite, pas question de me ruer sur cette occasion de réaliser mon fantasme, je préfère que nous prenions encore le temps d’en parler pour "préparer le terrain", même si elle doit finalement changer d’avis, je préfère que ça n’arrive jamais plutôt qu’une mauvaise expérience. Je vois le candaulisme comme un "style de vie", pas une simple "expérience" qui serait unique et ne laisserait qu’un souvenir, ce que je veux c’est qu’elle prenne du plaisir quand elle a en envie et avec qui elle veut, qu’elle soit libérée, comblée et qu’elle assume tous ses désirs, parce que je l’aime comme je n’ai jamais aimé personne avant, et qu’elle mérite de ne plus jamais ressentir de frustration. C’est une femme magnifique avec un petit corps sublime, elle pourrait "avoir" n’importe quel homme et elle m’a choisit moi avec mon physique assez moyen pour partager sa vie, je ne vois aucune raison pour elle de se priver de plaisirs purement charnels que je ne peut pas combler... J’ai découvert candaulisme.com et je lui ai fait lire quelques articles qui nous ont vraiment aidés tous les deux à mieux appréhender nos sentiments mutuels, maintenant nous venons chercher des conseils (l’initiative est de moi)... Qu’en pensez-vous ? Est-il trop tôt ? Madame doit-elle comme je le pense réaliser une "introspection" plus approfondie avant de se lancer ? Et moi, est-ce que je dois lui "forcer la main" comme elle me l’a demandé et me dire que si elle en a envie, c’est suffisant ? Ou bien dois-je continuer à attendre et l’aider à voir les choses un peu différemment avant de se lancer ? Vous Mesdames qui êtes compagne d’un candauliste, pouvez-vous trouver les mots pour l’aider à comprendre qu’elle n’a aucunement à se sentir mal d’avoir ces désirs d’un autre homme ? Par avance merci d’avoir pris le temps de me (nous) lire, et merci pour vos contributions...

4 Commentaires

  • Bonjour miss,

    Je pense qu’il y a plus simple… inutile d’échafauder un scénario très compliqué, trouvez sur un site approprie un amant Candauliste véritable c’est-à-dire pas tourné vers la séduction, Mais dans l’échange avec le couple tout entier…
    Choisis le avec une belle grosse queue donc tu pourrais vraiment jouir à gré... Commencez par des moments où ton mari est présent, presque à ton contact, te tenant la main et... à mesure que tu prendras confiance, tu deviendras une cocufieuse pour le plus grand plaisir de ton homme, capable de réaliser seule des plans qui le rendront encore plus fou d’excitation.
    C’est la il vous faudra faire preuve (et à toi en particulier) de beaucoup de discernement pour ne pas laisser une frontière malsaine s’installer et privilégier en priorité les intérêts de votre couple…

  • Quel que soit la suite des évènements, il me semble - et c’est ma première réaction - que vous êtes sur la bonne voie puisque vous parlez ensemble de vos désirs respectifs. Il faut du temps pour assumer ces fantasmes à l’un comme à l’autre donc rien ne presse…

    Manu

  • Bonjour,
    Merci pour ta réponse ! Mon homme a utilisé le terme de "fantasme de viol" parce que ce sont les mots que j’ai moi même utilisés, peut-être à tort. En vrai je ne fantasme pas du tout sur la violence et il est difficile de parler de viol dans le sens où j’en ai envie. En fait j’avoue que mon fantasme concerne surtout une personne inconnue avec qui je ne partagerai pas le moindre sentiment, et qui soit capable de me prendre avec une certaine virilité, du sexe pur sans sentiment, sans regards, sans mots doux et avec un gros engin (j’ai honte rien qu’en l’écrivant...) ! C’est quelque chose de difficile pour moi car j’ai l’impression d’avoir changée et ça me fait peur, je n’avais pas ce genre de pensées avant, mais aujourd’hui je me mets à fantasmer de plus en plus souvent là dessus, les envies de le faire commence à prendre beaucoup de place, ce n’est pas le fait d’avoir ce fantasme qui me fait perdre l’estime de moi, mais surtout le fait de vouloir concrétiser ça ! Je disais à mon homme hier que j’ai l’impression que si il ne m’avait pas dit qu’il voulait me voir avec un autre je n’aurai sûrement jamais eu l’idée de le faire en vrai tellement l’infidélité est un acte "interdit" pour moi, et ça me perturbe parce que l’envie est en train de prendre le dessus et j’ai l’impression que c’est pas bien que je veuille le faire. Mon homme est vraiment très doux, il l’a toujours été et je le savais dès le début, j’ai l’impression que c’est un peu le trahir que de vouloir quelque chose de différent, je l’aime comme il est et il devrait me suffir non ? Comme tu le dis c’est compliqué. Je suis contente finalement qu’il n’ai pas sauté sur l’occasion quand je lui ai proposé de concrétiser, je ne suis sûrement pas prête encore pour supporter mon regard si je fais ça tout de suite. Mais d’un autre côté l’envie est bien là et j’ai de plus en plus de mal à la chasser, il a beau m’expliquer que je n’ai pas à m’en vouloir mais je n’arrive pas à déculpabiliser et je sais qu’il n’y a pas de recette magique pour se sentir plus libérée. C’est pour ça que je lui ai dit qu’il devait me forcer, je crois qu’en fait pour ne pas trop culpabiliser j’ai besoin de croire que c’est lui qui m’a poussé dans les bras d’un autre, je l’ai compris en lisant ce qu’il a posté ici en vérité. En tous les cas merci de ta réponse Candaule, parce que tu m’as au moins aidé à comprendre la différence entre le fantasme que j’aime imaginer et ce que je veux vraiment faire. Et je ne m’imaginais pas capable d’en parler avec quelqu’un d’autre, je vois qu’en fait c’est plus facile que je croyais par Internet et ça fait du bien ! J’ai peur de me sentir jugée et d’être prise pour une fille facile ou une "pute", et je veux pas que mon chéri passe pour un mec qui ne peut pas me satisfaire... Mais ici je m’en fiche parce que personne sait qui on est !

  • Bonjour à vous deux,
    Question difficile que celle du fantasme qui doit rester tel qu’il est, un fantasme très stimulant, ou bien de la réalisation de celui-ci, au risque qu’il ne soit pas conforme à ce que Madame c’est imaginée et donc décevant.

    Elle peut aussi finir par le réaliser avec ton aide et ne pas assumer le passage à l’acte et le regard qu’elle posera sur toi et sur elle même ensuite, une fois le passage à l’acte effectif. C’est compliqué !

    Les émotions ne sont que la confirmation que nous avons fait de nos pensées une réalité. Est-ce que nous avons besoins de réalité pour avoir des émotions ?
    J’en suis pas forcément convaincu car dans votre cas (le fantasme de viol) les émotions éprouvées ne sont pas garanties, car inconnues.

    Et puis on parle ici des émotions de madame mais toi es-tu sûr d’avoir envie de voir ton amour, être l’objet d’un viol, même simulé pour le plaisir de Madame ? Difficile à dire !!!

    Ça c’est mon avis, celui d’un homme....

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription