Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Madame a décidé de surprendre son mari et de réaliser l’un de ses fantasmes

! Signaler un contenu abusif

Pour son anniversaire, madame a décidé de surprendre son mari et de réaliser l’un de ses fantasmes : qu’elle se donne à un autre homme en sa présence.

Tel que demandé, j’arrive à la résidence du couple vers vingt heures. C’est Madame qui m’accueille et qui m’embrasse sur les joues comme si j’étais un vieil ami. Elle me complimente sur mon costume et mon élégance.

Elle s’accroche à ma main, me tire au salon où son mari se lève du canapé pour m’accueillir. Alors qu’il fait deux pas pour venir à ma rencontre, il se ravise à mi-chemin et jette un regard trouble en direction de Madame.

Elle se serre contre lui et caresse son torse au-dessus de sa chemise blanche avant de prendre une voix enjôleuse pour lui dire : "Joyeux anniversaire mon chéri".

Son mari ne peux s’empêcher de suivre le parcours de la main de Madame qui défait ma ceinture de gigolo et disparaît dans mon pantalon.

Sa main réapparaît, mais uniquement pour repousser son époux sur le canapé. Il se laisse mollement tomber en nous regardant à tour de rôle. Peut-être qu’il n’en croit pas ses yeux, mais sa femme paraît déterminée à mettre son plan à exécution. Elle revient vers moi, me serre contre elle et m’embrasse à pleine bouche.

Quelle entrée en matière ! J’aime quand les gens sont directs, cela fait en sorte que le malaise des premiers instants s’estompe aussitôt. Je réponds à son geste, capture sa tête entre mes mains pour fortifier notre baiser, mais elle paraît empressée de passer à la suite, se met à me caresser, griffe mon torse par-dessus ma chemise, puis sa main sa faufile sous le tissu pour m’empoigner une fesse.

Elle n’est pas farouche, la dame ! Je suis la cadence, mais je reste doux : j’embrasse la base de son cou, dégrafe sa robe et m’agenouille pour la faire glisser le long de son corps. Sur elle, il n’y a plus qu’un juste au corps rouge en satin et en dentelle, très sexy !

Madame entreprend de me dénuder à son tour. Elle dévore mon torse, reprend ma bouche, touche chaque parcelle de mon corps sans aucune gêne.

C’est agréable, surtout que sa peau est douce et qu’elle embrasse avec fougue, exactement comme j’aime. Ses doigts glissent le long de mon sexe, me palpe à travers mon boxer et je gémis sous son geste.

Alors que ses doigts font descendre mon boxer pour toucher directement ma virilité, je sens ma queue se contracter et se dresser lorsqu’elle me suce doucement. Autant pour exciter notre spectateur, mais aussi parce que j’ai très envie qu’elle poursuive, je laisse filtrer un râle de plaisir.

Je reste un moment à savourer ses caresses, puis je me souviens que je suis en service et que je suis là pour la prendre, non pour me faire prendre. Je m’agenouille devant elle, la tire sur le sol avec moi et je l’étends, cuisses ouvertes, devant son époux.

Je dévore son corps, éjecte sa poitrine de son soutien gorge pour la lécher avec envie et mes doigts écartent les pans de sa culotte pour la pénétrer à mon tour après avoir enfilé un bout de latex. De toute évidence, elle n’est pas la seule à être excitée par nos ébats. Monsieur se rince l’oeil de voir Madame prendre du plaisir avec son gentleman.

Sa moiteur accueille ma grosse queue turgescente et m’aide à la prendre avec aisance. Sous moi, Madame se tortille, soulève son bassin pour accueillir chacun de mes passages en gémissant.

Mon pouce frotte contre son jardin secret pour augmenter la vague de plaisir qui semble la secouer de plus en plus fort. J’avoue que pendant qu’elle gémit de la sorte, je la défonce de plus en plus fort et j’oublie que nous avons un spectateur.

Je tourne la tête en direction de son mari, le voyant se branler à bonne vitesse, la verge dressée derrière le rebord de son pantalon.

Je lui demande s’il ne veut pas nous rejoindre. Comme si je venais de lui donner un ordre, il se laisse tomber sur le sol et sa chemise valse à toute vitesse dans un coin de la pièce.

Le mari retire son pantalon, mais le voici déjà à quatre pattes pour venir enfiler sa queue dans la gorge de sa femme. Madame se met à jouir bruyamment, explose sous nos caresses communes alors qu’elle inonde ma queue de gentleman de son plaisir.

J’avoue que je ne m’attendais pas à ce que cette soirée me plaise autant. En général, je préfère donner du plaisir aux femmes seules, mais cette situation a définitivement différente avec quelque chose d’irrésistible excitant.

Je retire ma queue de Madame et son époux se met à lécher sa chatte et la fontaine qui jaillit de son jardin secret. Puis Madame décide de monter à cheval sur son mari et me demande de la prendre par son côté obscur.

Je décide de la lubrifier avec du gel que j’étale abondamment sur mes doigts et entre ses fesses pendant qu’elle s’empale sur la queue de monsieur le mari.

Je change de préservatif et positionne mon gland devant son côté obscur et pousse gentiment, son mari capture sa bouche sous un baiser langoureux.

Je m’affaire à la tâche, pousse ma grosse queue tout au fond de son antre et effectue des va-et-vient plus amples, plus langoureux. Elle gémit et halète alors que je continue de le pénétrer doucement.

Le bassin de son mari se soulève pour l’enfourcher de plus belle et nous la baisons tous les deux dans un va-et-vient infernal. Je m’accroche à ses épaules pour m’enfoncer encore plus loin, pendant que son mari dévore sa poitrine.

Dans ce trio bestial, nos souffles résonnent à l’unisson, je sens que la dame est proche de l’orgasme, soudain elle hurle de plaisir et son mari jouit en elle au même instant. J’accélère mes coups de boutoir et finit par jouir moi aussi quelques instants plus tard.

Puis je me redresse et je vais dans la salle de bain prendre une douche avant de me rhabiller. Je salue mes hôtes avant de quitter les lieux. Ils me remercient pour cette soirée extraordinaire.

PS : Si vous aussi vous voulez vivre une expérience à trois de triolisme, de candaulisme ou de pluralisme.
Au plaisir de vous connaitre, Jean

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription