Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Ma vie de candauliste

! Signaler un contenu abusif

Il est temps, à mon âge, de me mettre à rédiger mes « mémoires », qui pourront intéresser certains d’entre vous.
Très tôt, j’ai su que j’étais un « partageur ». Plus tard, l’âge et la vie m’ont transformé en un cocufieur. Mais commençons par le début.

A 22 ans, j’ai rencontré ma première femme. Karen, anglo-irlandaise polyglotte et fieffée salope. J’avais déjà pas mal d’expérience et il m’était souvent arrivé de partager une de mes conquête, pas toujours très consentante ! La beauté et la perversité de Karen me firent penser qu’elle devait devenir ma femme. Nous avons pu organiser une très belle cérémonie, où elle se montra plus sexy que la majorité des jeunes mariées. La veille, sans rien lui dire, j’avais décidé de lui faire une surprise en l’offrant à un de mes amis. J’avais choisi Didier, car il m’avait régulièrement démontré ses grandes qualités de baiseur et il était très dominant, ce qui correspondait parfaitement aux besoins de Karen… De plus, Didier était l’heureux possesseur d’une longue bite assez épaisse et très endurante.

Vers trois heures du matin, j’entraînais ma petite femme (enfin, 1,75m pour 62 kilos d’un corps parfait !) vers notre chambre d’hôtel. Elle ignorait tout de mon projet, mais, lui ayant déjà raconté mes frasques avec certains de mes potes et ses soirées où nous échangions nos partenaires. Karen ce montrait toujours très excitée par ces récits. Je la savais tout à fait disposée à une baise à trois. Donc, une fois dans la chambre, je lui demandais de se dévêtir en ne gardant que ses bas et son porte jarretelle, puis, je lui proposais un jeu de soumission, dont elle raffolait. Une fois prête, elle s’allongea sur le lit et je lui bandais les yeux avant de lui lier les mains à la tête du lit. quand ce fut fait, je me dirigeais vers la porte et ouvris. Didier entra et se mit à poil rapidement pour venir sur le lit. il joua longuement avec le corps de ma femme, la faisant jouir avec ses mains et sa bouche, puis il la baisa formidablement, pendant que je me branlais, assis sur un fauteuil. Très vite, Karen s’était rendue compte que je n’étais pas son partenaire. Elle n’en fit pas part, mais après son premier orgasme, elle dit :
- « Quel bel étalon tu m’offres là mon chéri ! »
Didier prit, ensuite, la liberté de la traiter en soumise et il l’encula à sec lui imposa des gorges profondes et fini par lui juter dans la bouche. Je serais incapable de dire combien de fois elle jouit en trois heures. Lui se vida au moins 4 fois et moi, tout autant, mais jamais sur ou dans ma femme. Bien sur, il lui libéra les mains assez vite et lui ôta son bandeau. Ravie, elle en profita pleinement et quand il fut parti, elle me demanda si je comptais la faire baiser par lui régulièrement. Je lui dis que je pensais préférable de changer de partenaire, mais qu’il serait un amant récurant. En 5 années de vie commune, je pense que j’ai du lui offrir une bonne trentaine de mecs. Pas toujours de grandes réussites, mais parfois des moments extraordinaires. Didier la tringlais deux ou trois fois l’an et même lorsqu’il fut « casé »…

Une promotion et l’opportunité de regagner la perfide Albion nous sépara. Nous ne formions plus un couple, elle baisait avec des mecs à Londres et moi j’avais des aventures à Paris. Nos week-ends ensemble étaient peu satisfaisants et nous décidâmes de divorcer…

J’ai bien vécu cette séparation, d’autant que cette chère Karen n’a jamais manqué de venir me voir à chacun de ses passages en France. Trente ans plus tard, il arrive encore qu’elle vienne se faire sauter par celui qui restera son premier mari…

Bien sûr, j’ai très vite trouvé une autre salope à pervertir…Mais cela est une autre histoire !

2 Commentaires

  • merci pour ce partage...

  • ben dis donc bravo l’artiste je ne sais comment tu fais pour trouver des femmes et surtout pour les pervertit si facilement, enfin..bravo............. si c’est vrai...
    moi je n’ai reussi qu’a pervertir ma femme legitime et encore j’y ai mis trois bonnes années, enfin depuis j’ai la joie de me branler en la regardant jouir avec des mecs bien gaulés

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription