Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Ma première expérience candauliste

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous. Je suis ici pour partager avec vous tous les évènements qui ont bouleversé ma vie depuis 1 an.

Désolé, c’est un peu long. Mais le récit du détail des évnènements qui m’ont amené au candaulisme est nécessaire pour bien comprendre.

J’ai 30 ans et suis en couple avec ma femme depuis 11 ans, marié depuis 5 ans. Au début notre sexualité était épanouie, normale on va dire. Toutefois, même si ma femme éprouvait du plaisir lors de nos ébats, elle m’a avoué n’avoir jamais joui avec moi. Avec le temps, comme dans beaucoup de couples, la routine a fait des dégâts et peu à peu nous nous sommes éloignés, notamment sexuellement. Ma femme me disait ne plus être attirée par le sexe et nos rares rapports était unilatéraux d’un point de vue plaisir.

Il y a un an, j’ai décelé un changement de comportement chez elle. Elle était agressive avec moi et prenait plus soin d’elle (maquillage, épilation...). Je lui ai demandé si elle me trompait elle a nié en me jurant que je me faisais des idées. Un jour ou elle bossait entre Noel et Nouvel An 2012, je l’ai suivi en voiture toute la journee car mes soupcons persistait. Le soir vers 18H,elle repart de chez un client sous mes yeux et appelle en me disant qu’elle doit repasser à son bureau pour clore un dossier. Je la suis et à mon grand désespoir elle change de direction et se gare dans une impasse proche de son bureau. Je me gare à une centaine de mètres et quelques minutes plus tard, une seconde voiture se gare à coté de la sienne au fond de l’impasse, voiture que je reconnais, c’est celle d’un de ses collègues marié dont elle me parle souvent. Ils descendent tous 2 de voiture et montent à l’arriere de la voiture du mec (et oui les vitres etaient teintees a l’arriere). La je degoupille et pars la deloger. Engueulade magistrale, le mec se barre paniqué et on repart à la maison avec ma femme pour des explications.

Elle commence par s’énerver en me disant que tout était de ma faute, que je l’ai délaissée et que lui savait l’écouter. Je décide de partir et là elle fond en larmes en me suppliant de lui pardonner. Je lui demande de tout me raconter, absolument tout si elle espère avoir une infime chance de regagner ma confiance. Elle me raconte donc qu’elle se sentait delaissée, seule et qu’elle avait besoin de se sentir désirée. Le mec quand à lui avait aussi des problèmes de couple, ca se passait mal au lit, tres peu de rapports et interdiction de jouir dans sa femme pour des questions religieuses. Ils se sont donc rapprochés, premier bisou un mois avant ma découverte. Plusieurs rencontres dans la voiture le soir quand je pensais qu elle bossait ont suivi. Uniquement des préliminaires lors de ces rencontres mais elle m’a avoué avoir été tres excitée dans ces moments cachés, bien plus qu avec moi. Caresses, Masturbation, fellation, cuni, tout y est passé mais pas de pénétration. Jusqu’à un vendredi avant Noel ou ils ont posé leur aprem qu’ils ont passée dans un hôtel... Il a pris ma femme trois fois et l’a fait jouir ... 3 fois. je rappelle que moi jamais. Ils s’etaient protégés, elle m’a avoue qu elle avait hésité car il était clean a 200% et qu’il en avait envie aussi a cause des "limitations" de sa femme. Elle m’a dit s’etre sentie libre, désirée et qu’elle s’était donnée entièrement a ce mec. Elle a tout fait avec lui, tout ce qu’on avait déjà fait ensemble en tout cas. Pas plus mais c’était déjà enorme pour elle qui croyait ne plus etre attiree par le sexe. Et elle a avoué avoir eu envie de lui faire ce qu’elle mesure, le faire jouir dans sa bouche (elle avait failli le faire dans la voiture).

Bref j’ai du digérer tout ca pendant quelques semaines. Mes sentiments étaient très antagonistes. Je lui en voulais à mort de m’avoir menti. Mais les actes sexuels par eux memes je m’en foutais, et peu a peu ils m"ont excite. J’imaginais ma femme dans ces situations et ca me rendait fou. Un soir ou on faisait l’amour en janvier, je lui ai demandé de fermé les yeux et d’imaginer que c’était lui qui la touchait. Elle a d’abord refusé puis cédé, elle me devait bien ca. J’ai reproduit, avec commentaires, tout ce qu il lui avait fait. Et la elle s’est transformée en volcan. Je ne la reconnaissais pas, elle se lachait comme jamais, elle mouillait comme jamais et j’ai meme failli la faire jouir. failli seulement... On a adoré cette expérience tous les 2, et je me suis dit a ce moment qu’il lui manquait vraiment quelque chose dans notre vie et que l’en priver serait égoiste. Je lui ai donc proposé de revoir le mec pour qu’elle prenne son pieds. Elle a refusé en disant qu’elle voulait oublier tout ca mais elle me disait de ne pas insister car elle ne saurait pas résister longtemps. J’ai insisté, elle n’a pas résisté...

En février, un jour de semaine, je l’ai donc autorisé à revoir le mec entre midi et 14H. Toute la matinée on s’est envoye des sms, on doutait beaucoup. On s’était fixé 11H30 comme heure butoir, apres elle serait avec lui et il serait trop tard. J’ai failli tout annuler plusieurs fois. A 11H je suis parti en reunion. Ca devait durer 30 minutes, ca a duré 1H... J’ai regardé mon portable. J’avais un sms de 11H30 qui me disait qu’elle partait... A ce moment mon excitation est montée, je ne m’y attendais pas. Je lui ai répondu en disant que j’etais trop excité et qu’elle pouvait se lacher, et ne pas mettre de capote si elle était vraiment sure du mec.

Le soir elle m’a tout raconté. Le texto l’avait completement libéré. Avant ils etaient crispés tous les 2 par la situation. Le texto a changé la donne. Ils se sont chauffés, elle l ’a sucé et il a joui sur elle (il était trop excité d’apres elle). Il l’a ensuite prise longuement. Elle a pris encore plus de plaisir que la premiere fois puisque sans capote. Elle a joui 2 fois et il a ejaculé en elle. Il l’a remercié de lui avoir donné ca car ca faisait des années qu’il ne l’avait pas fait. Le soir nous étions tres excités et nous avons pris beaucoup de plaisir ensemble (elle n a pas joui mais c’était bien).

Voila ma seule et unique experience candauliste. J’en ai toujours envie, j’aimerais observer ma femme avec un autre pour la voir prendre du plaisir. Cette histoire m’a completement changé. J’etais jaloux avant ca. Mais elle ne veut plus, elle dit avoir bien profité et que ca lui va.

J’espere ne pas vous avoir trop saoulé avec mon histoire. Elle est dingue mais elle est vraie a 100%.

5 Commentaires

  • Bonjour à tous

    Voici le récit de ma seule et unique experience candauliste pour ceux qui l’avaient loupé

  • Merci pour votre récit, j’ai adoré !
    On se rend bien compte de la complexité du candaulime. et c’est vrai que la jalousie n’est jamais bien loin
    j’espère que pour vous tout continue de mieux en mieux

  • Ton texte est très émouvant. Je suis admiratif de ta réaction car tu as pensé d’abord au bonheur de ta femme et c’est comme ça que tu as sauvé ton couple.
    Par contre vous êtes vous interrogé pour savoir pourquoi tu ne la fais pas jouir ?
    Il me semble que c’est le fond du problème.

  • Oui, c’est un bon texte ! on y sent tout le désir, l’amertume, le plaisir et la déconvenue de l’unicité et l’absence de réitération.
    La question est : pourquoi ne veut-elle plus ?
    Pourquoi préférer une relation maritale sans jouissance, alors qu’elle pourrait vivre une autre sensualité, avec votre consentement et en vous satisfaisant ?
    Elle a presque joui avec vous quand elle s’est imaginée avec l’autre. Moi, j’y vois une relation de pouvoir. Elle se refuse à jouir avec vous et en s’interdisant une relation extra-conjugale, qui pourrait vous plaire et vous faire faire jouir, elle maintient une relation de domination et vous tient par le sexe.
    Tant que vous serez en attente de la satisfaire, elle saura qu’elle maîtrise la situation. Le seul moment où elle a baissé la garde, c’est quand vous l’avez surprise et qu’elle ne pouvait nier.
    A vous de dénouer cette relation perverse et de comprendre quel est le moteur de cette relation de domination pour elle. Je suppose que dans vos relations, elle exprime et rejette efficacement sur vous, la responsabilité de vos déboires sexuels. Vous ne maîtrisez pas l’argumentation pour lui répondre et vous culpabilisez.
    Donc, si vous parvenez à comprendre son schéma de domination, n’en parlez pas, mais mettez en situation ce qui la motive et lorsque l’action est réalisée, mettez en évidence ses contradictions, sans en discuter.

  • Rassures-toi, sur ce site, plus c’est long, plus c’est bon ! Ton récit est excellent, merci beaucoup ! Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de retours sur ce site, vous savez pourquoi ? Parce que sur les smartphones et tablettes, il ne garde pas en mémoire les identifiants, c’est très pénible, du coup faut se reconnecter tous les jours, du coup les gens préfèrent juste lire et ne pas répondre. Si un administrateur du site voulait bien pallier à ce problème, je suis sûr que les réponses seraient bien plus nombreuses une fois ce souci technique résolu.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription