Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Ma première expérience

! Signaler un contenu abusif

Je m’appelle Marine, j’ai 28 ans, je viens de me marier avec Paul. On se connaît depuis 2 ans. J’avais connu qu’un seul homme avant Paul et j’étais plutôt une femme réservée voire plutôt timide. Tout à changer il y a trois mois. Un soir, on avait été invité chez des amis de Paul.

Mon mari m’avait demandé de sortir le grand jeu : une mini jupe, un body transparent en dentelles ainsi qu’un string ridiculement petit, un soutien gorge pigeonnant qui fait gonfler mes seins cache difficilement leurs pointes, ainsi que des bas. Sur la route, il n’a cessé de me caresser les cuisses et l’entre cuisse.

On s’arrêta sur le parking devant l’appartement de ses amis. Il m’attire par les épaules et m’embrasse langoureusement.
- " Je t’aime " me dit-il.
- " Moi aussi comme au premier jour " Il m’embrasse de nouveau et en relevant mon body, sort mes seins de mon soutien gorge. Il les caresse délicatement en s’attardant sur les pointes qui ne tardent pas à s’ériger et durcir. Puis il continue ses caresses en promenant sa main sur mon sexe qui continue de s’humidifier tout doucement.

Il relève mes jambes, m’enlève le string et pose avec amour ses lèvres sur le mont de vénus pendant que ses mains se baladent sur mes fesses. Il joue un peu avec mon clitoris de quelques coup de langues puis se relève brusquement, me met une petite claque sur les fesses et me dit :
- " Reste comme ça " dit-il en mettant mon slip dans la boite à gant.
- " Ca va pas non ? Allez rend-moi ma culotte !!! "
- "S’il-te-plait pour me faire plaisir, personne verra rien "
Comme j’étais bien excité des attouchements de mon chéri, je finis par accepter. Il m’embrasse à nouveau et sort de la voiture. Je trouvais son attitude suspicieuse mais je ne me doutais pas encore de ce qui allait se passer.

Je remets de l’ordre dans ma tenue vestimentaire, sort de la voiture et nous montons à l’appartement de nos amis. Un de ses potes Marc, nous ouvre. Il me fait la bise et je remarque de suite que son regard s’attarde sur ma poitrine à peine cachée par mon soutien-gorge sous un chemisier transparent. Génée, je rougis et essaye d’éviter son regard.

Nous nous installons dans le salon. En plus de Marc, il y a Alex et Fred deux amis de longue date de Paul. Marc nous apporte à boire, nous trinquons et commençons à siroter nos verres tout en discutant de choses et d’autres. Ma jupe est décidément vraiment très courte et découvre mes cuisses presque jusqu’au sexe. Cela attire le regard de Fred qui jette de petits coups d’œil furtif pour mater pensant que je ne le remarque pas.

Le temps passe et les verres se vident et se remplissent. Je remarque à plusieurs occasions que des regards se portent sur mes seins et mes cuisses que je croise et décroise volontairement, pour les exciter. Je suis un peu pompette et l’alcool me fait perdre mes inhibitions. J’ai envie de jouer un peu et de les allumer, rien de plus.

Après quelques moments, je me lève pour me refaire une beauté. Je tire sur ma jupe pour cacher mes fesses et me dirige vers la salle de bain. Je passe à côté de Marc et il en profite pour me passer une main aux fesses et glisser sous ma jupe avant que je m’échappe. Je titube un peu sous l’effet de l’alcool, entre dans la salle de bain et ferme la porte. En sortant de la salle de bain, je tombais sur Marc qui m’attendait devant la porte.
- " Je ne t’ai pas choquée Marine ? " me demanda-t-il.
- " Non, non je.... "
- " Tu es magnifique, tu me plais beaucoup"

Genée je rougis. Il se presse contre moi, puis passant ses main sous ma jupe, la relève jusqu’à atteindre la fente de mon sexe qu’il caresse. Je proteste et essaye de le repousser mais il introduit quelques doigts et titille mon clitoris qui commence à s’ériger. Je sens mon sexe redevenir humide et j’écarte les jambes machinalement pour le laisser pénétrer mon intimité.

Dans un sursaut de lucidité, sentant la situation m’échapper je le repousse brutalement, remet ma jupe en vitesse et retourne dans le salon. Mais avant que je puisse me rasseoir sur le canapé, Fred m’attrape rapidement par le bras et m’installe sans plus de commentaire, sur sa jambe droite en me tenant par la taille.

Je regarde mon mari mais il ne réagit pas et ne semble même pas surpris. Je commence à me dire qu’il a tout organiser et est de mèche avec ses amis.
- " Laisse toi faire Marine " me dit-il.
La soirée se poursuit. Nous discutons et rigolons toujours en sirotant le cocktail. Mon verre doit être magique, je n’arrête pas de boire et il est toujours aussi rempli.
- " Tu as une poitrine superbe " me dit Alex en face de moi.
Je baisse la tête et rougis un peu. Fred passe sa main sous mon body et caresse un de mes tétons. Je suis de plus en plus gênée et mes joues virent à l’écarlate
- " Euh… beu ".
Je bafouille et j’attrape vainement le bras de Fred qui a sorti mon sein complètement, le soupèse, le caresse délicatement et titille la pointe. Il me complimente sur ma poitrine, sort le second sein qui subit le même traitement. J’essaye de l’en empêcher. et me relève mais il me rattrape par la taille et recommence à me caresser les seins.
- " Ne soit pas timide, tu as des seins magnifiques, laissez-les respirer, on voyait déjà presque tout avant, alors un peu plus ! "
Bégayant encore une fois, je lui répond :
- " Bon d’ac…d’accord " et je reprends mon verre.

Fred me cale de nouveau avec sa main sur la fesse droite et sa main gauche sur mes seins. Je sens sa main qui me caresse de nouveau la fesse mais sous ma jupe, il l’a relevée lorsqu’il m’a attrapé et il a dévoilé ainsi, mon intimité et Marc, Alex et mon mari regarde mon minou avec insistance je sens déjà une douce chaleur envahir à nouveau mon bas ventre.
- " N’est-ce pas qu’elle est belle " dit mon mari à ses amis
- " C’est sûr !!! "

La main gauche de Fred lâche ma poitrine pour venir pétrir mon sexe trempé, j’écarte machinalement les cuisses afin de lui faciliter la tache. Il passe lentement son doigt entre les deux lèvres mouillées et caresse le clitoris déjà sensibilisé par les doigts de Marc tout à l’heure, mes yeux se ferment et je me laisse aller et appuie mon dos sur le torse de Fred.

Une main vient à nouveau caresser un téton, j’entrouvre les yeux et vois Alex à coté de moi, il relève mon body et pétrit ma poitrine à deux mains. Fred m’embrasse à pleine bouche, Marc s’agenouille devant moi dit :
- " Elle est toute épilée cette petite salope, j’adore ça ! "

Et il commence à me brouter le minou avec vigueur. Fred enlève sa main de mon sexe et me malaxe les fesses, la langue explore l’entrée de mon intimité complètement trempée et joue aussi avec mon clitoris et mon anus, mes seins passent dans toutes les mains.

Dans un sursaut de lucidité, je tente une nouvelle fois de me lever un peu pour tirer ma jupe sur mes cuisses et stopper cet enchaînement que je ne voulais pas. En vain les mains qui m’enserrent les cuisses, les fesses, les seins ne me laissent aucune chance.

Je regarde dans la direction de mon mari pour chercher de l’aide mais il ne bouge pas et se délecte de la situation.
- " Non, s’il vous plait laissez-moi "
Ces paroles à peine terminée, Fred me soulève et m’allonge sur le dos sur le canapé. Il m’écarte les jambes et prenant son sexe avec une main le dirige vers l’entrée du mien. Je résiste un peu. Son gland titille mon clitoris et écartant les lèvres, il pénètre en moi, il m’enfile d’un seul coup après avoir pris la précaution de mettre un préservatif, je sens son gros membre chaud m’envahir et il lâche un râle de plaisir.

Je cesse tout résistance, j’écarte les jambes au maximum et me laisse aller, j‘attrape la bouche de Fred pour sentir sa langue contre la mienne. Les autres enlèvent leur pantalon et s’approchent. On m’attrape par les cheveux et un autre sexe force ma bouche. Je le suce avec vigueur. Fred s’applique à me faire des suçons dans le coup et un autre sur la poitrine.

Malgré moi je sens le désir monter de plus en plus et continue à sucer et branler les verges de Marc et Alex avec passion pendant que Fred me lime comme un malade. Marc va et vient lentement puis accélère et éjacule dans ma bouche.
Il maintient ma tête pour me faire avaler ce que je finis par faire avec délectation.
- " T’es vraiment une grosse pute " me dit Marc pendant qu’Alex prend sa place.

Je sens à l’explosion de chaleur qui envahit mon ventre que Fred vient de jouir à son tour j’écarte les cuisses au maximum et lève légèrement les jambes afin de sentir au mieux l’homme qui est en train de jouir en moi dans son préservatif.

Il gémit de plaisir poussant son sexe le plus profondément possible dans mon ventre. Son sperme se répand par jets saccadés et cela déclenche chez moi un orgasme qui fait convulser mon corps tout entier.

Alex et mon mari qui s’est enfin décidé à bouger de son poste d’observation m’attrapent, m’enlèvent body et soutien gorge, me mettent sur le ventre sur la table me pénètre à tour de rôle en me pelotant les seins. Il remplissent chacun une fois leurs préservatifs dans ma chatte. j’imagine qu’elle déborde de leur semence.

Jamais je n’ai joui autant. Je me sens comme remplie de sperme, épuisée, je n’ai plus d’énergie. Bien que toujours un peu pompette, l’effet de l’alcool se dissipe un peu et je mesure un peu mieux la réalité de la situation. Je me sens honteuse mais en même temps excitée comme jamais par la situation. Les hommes me laissent un peu et vont se resservir quelques cocktails.

Une demi heure s’écoule. Epuisée, je suis toujours allongée sur la table où ils m’ont laissé. On finit par me transporter jusqu’à la chambre à coucher. Les trois hommes investissent le lit, ils m’attrapent et me prennent à nouveau à tour de rôle, m’embrassant à pleine bouche, me pétrissant sexe et seins, me pénétrant encore et encore devant mon homme qui nous regarde en se masturbant.

Ils s’abusent de moi et j’adorais ça. Je cris de jouissance comme une folle, jamais je n’avais connu ça et ressenti pareil excitation. Quand ils eurent fini, ils me laissèrent le corps parcouru de spasmes, gisant sur le lit bras et jambes écartées, ivre de sensations. Je prends plaisir à imaginer que des flots de sperme s’échappent de ma chatte dilatée et de ma bouche pour s’écouler sur le drap.

7 Commentaires

  • Bonjour,

    Ravi de voir que désormais vous avez trouvé une voie pleine de bonheur

    SI vous cherchez un compagnon de jeux, je suis là, passez moi un message ;-)

  • merci beaucoup pour ce très beau récit excitant...

  • Marine ton récit m a fait rêver j ai actuellement un jeune amant mon rêve serais comme toi d être la reine de la soirée .je me fais remplir de sperme ,demande les tests d hiv c est génial de sentir en toi couler la jouissance de celui qui t a fais jouir .je ne sais pas dans quelle région tu habite nous sommes en Picardie à Amiens a 1 h de Paris nous pouvons recevoir mes jeunes amants Benjamin et Tom serons tu peut venir avec tes amis et ton mari nous avons une grande maison à bientot bises j aime aussi faire l amour à une fille

  • Bonsoir,
    Superbe, magnifique, terriblement excitant !
    Je comprends votre mari quand il donne sa jolie femme à ses amis.
    J’éprouve le même plaisir à contempler ma petite salope se faire fourrer comme vous l’avez été. Vous racontez très bien la montée du désir, de l’excitation, je vous en prie, continuez ! J’imagine que votre mari et vous ne vous êtes pas arrêtés à cette belle expérience ?
    Merci encore, vous lire est un plaisir.
    Cordialement.

  • superbe récit que nous aimons beaucoup, très excitant et très bien écrit..
    Continuez comme ça

  • bravo une trés belle expérience a vivre que j aimerais faire vivre a mon épouse cela reste pour moi le dernier de mes fantasmes .
    je vous envie
    ca ma tres excité aussi, j imaginais mon epouse avotre place

    super

  • Marine, Vous avez écrit un texte magnifique, qui après les modifications qui s’imposaient est un véritable bonheur à lire. Milles fois bravo
    Comment Paul a vécu la situation ? Avez-vous partagé d’autres aventures ?
    Vous êtes douée pour l’écriture de textes érotiques chère Marine, pourquoi ne pas envisager la rédaction de nouvelles érotiques ?
    Dans l’attente de vous lire
    Très cordialement
    Candaule

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription