Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Les traces de l’amant

! Signaler un contenu abusif

J’arrive de mon déplacement en province vers 20h. Je sais que ma femme m’attend pour me raconter les 2 ou 3 heures qu’elle a passé avec son amant.
Elle ouvre...elle est radieuse dans sa petite robe d’été ... elle est belle. C’est incroyable ce que je la trouve belle dans ces cas là.
J’entre et l’embrasse, surpris par un sourire énigmatique. Elle me prend la main, me dit simplement "Viens" et m’entraîne dans notre chambre.
Là, elle s’assied sur le lit et m’explique :
Je veux te remercier : j’ai passé une après-midi fantastique au cours de laquelle, j’ai jouis un nombre de fois incalculable. Je me suis donné à Cédric comme jamais et ai vraiment été à lui. C’était incroyable ! Il m’a possédée de partout et j’ai voulu tout lui offrir. Je te raconterai les détails tout à l’heure mais je veux te faire un cadeau pour te remercier.
Elle enlève sa robe sous laquelle elle est entièrement nue et s’allonge sur le dos. Elle sait que j’adore voir et lécher son sexe après le passage de son amant.
Mais là, elle fait un geste que je n’attendais pas : sa main glisse sous l’oreiller et en retire un préservatif... plein.
L’œil provocateur, elle me regarde pendant qu’elle s’applique à faire couler le sperme frais entre et sur l’un de ses seins.
Il se répand en traînées blanchâtres.
Elle ramène ses genoux sur son ventre...
"Commence par regarder et lécher les orifices qu’il a pris . Après, tu pourras nettoyer mon corps de la semence qu’il a giclé alors qu’il était planté au fond de mon cul"
Ces mots me rendent fou de désir et je plonge la langue dans ses replis intimes pour y trouver l’odeur du mâle qui l’a prise. Je lèche et insinue ma langue dans toute son intimité jusqu’à ce qu’elle jouisse dan un râle.
Alors je remonte vers ses seins et lape la semence qui l’orne en la regardant dans les yeux, partage d’un moment de perversité commune. Pendant que je m’exécute, elle ne peut s’empêcher de commenter :
"Il est bon le sperme de mon amant n’est-ce-pas ? Il était si excité qu’il en a déchargé un énorme paquet. J’ai senti la chaleur au fond de mon cul lorsqu’il a jouit"
Je la nettoie consciencieusement puis m’encastre entre ses cuisses et la pénètre :
"Tiens ma chérie après la queue de ton amant, voilà celle de ton mari "
"Oh ouiii , je t’aime", hurle t’elle pendant que je me vide en elle dans un orgasme fulgurant.

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription