Accueil > Découvrir le candaulisme >Pratiquer le candaulisme >Choisir un(e) complice de couple >

Les qualités d’un(e) complice idéal(e)

Avant de découvrir les qualités dont devra être animé(e) le/la complice d’un couple candauliste quelques précisions doivent vous être apportées.

En aucun cas, l’amant ne doit se positionner en rival de la personne candauliste. Cela se révèle souvent au travers des remarques comparatives qui semblent de prime abord anodines mais qui sont le reflet bien souvent de cet instinct de propriété qui anime bon nombre de personnes.

Personne n’a de droit sur qui que se soit, et encore moins de droit de possession. Si cela était le cas, il vous faudra formuler votre désaccord et veiller à ce que ce type de propos ne soit plus formulé au risque de rompre la relation.

Cependant, certains amants victimes de leur propre manque de confiance, cherchent dans cette rivalité et son accomplissement favorable, une affirmation de leur propre capacité de séduction.

Ceci est le reflet d’un souci de performance et de compétition qui n’est pas conciliable avec l’aptitude au lâcher prise, indispensable à l’abandon et au plaisir.

1. Ouvert(e) d’esprit

Le/la complice doit avant tout faire preuve d’ouverture d’esprit. En effet, un couple candauliste est à la recherche d’un idéal de plaisir basé sur l’ouverture d’esprit. Celle-ci se caractérise par l’absence de jugement.

Le tiers partenaire doit donc s’abstenir d’exprimer des certitudes qui viendraient se conformer aux valeurs morales de notre culture. En effet, souvent les personnes éprouvent le besoin d’être reconnues à travers le partage d’un cadre de référence composé de lieux communs concernant l’image bien pensante de la sexualité du couple dit "Conventionnel". Force est de constater à aujourd’hui, qu’un couple candauliste a une intimité et une libido bien atypique.

Le/la partenaire d’un candauliste, qui débute ne peut donc, lors de ses premières aventures, faire l’objet de jugement de valeur.

2. Joueur(se) et inventif(ve)

Le/la complice doit faire preuve d’esprit ludique et enthousiaste, affranchi(e) de tout à priori quant aux pratiques. Il/elle est conduit(e) par le jeu qui guide ses pulsions et celles de sa partenaire du moment. Son esprit joueur, conduit bien souvent son détenteur à explorer de nouvelles pratiques, des lieux originaux.

Cette exploration engendre alors de nouvelles sensations et émotions qui conduisent les partenaires vers le désir et de nouveaux plaisirs. Cet état d’esprit est le garde fou de la monotonie qui pérennisera ainsi la relation adultérine.

Le jeu, devient alors surprise, plaisir sans cesse renouvelé. La surprise mariée à la confiance sera alors la clef de voute d’un lâcher prise et d’un plaisir certain.

3. Sur de sa personne

Afin d’accéder au lâcher prise et vivre la légèreté de l’instant, le partenaire d’un candauliste doit éprouver de la confiance vis à vis du complice de votre couple.

Cette confiance chez l’épouse d’un candauliste s’acquière à travers la stricte application par l’amant des valeurs de respect de la femme, de son plaisir et ceci au quotidien.

Bien entendu, des scénarii simulant un irrespect peuvent être envisagés, mais ceux-ci seulement à la demande de l’épouse. Nous comprenons ainsi des simulacres de soumission, de pratiques dans des lieux originaux (chantiers, remises, ...) qui stimulent et libèrent le besoin de peur exprimé par l’épouse du candauliste.

En effet, celle-ci peut parfois souhaiter avoir le sentiment d’être avilie, mais ceci ne doit jamais être pratiqué en dehors de l’acte et doit faire l’objet de beaucoup d’attention et de précaution de la part de l’amant.

Ici, l’amant doit faire preuve d’assurance afin que l’épouse puisse s’abandonner en toute confiance et se livrer à ses pulsions qui satisferont ses fantasmes les plus enfouis.

4. Désirable

Afin d’être désirable aux yeux du/de la partenaire d’un(e) candauliste, le/la complice se devra de faire preuve d’un comportement désirable, et être détenteur d’éventuelles qualités physiques.

3 critères sont alors indispensables à l’émergence du désir chez la/le partenaire d’un candauliste :

  • Une esthétique espérée
  • Un savoir vivre rassurant
  • Un savoir faire épanouissant

5. En paix avec ses émotions

Un(e) complice digne de se nom doit être en phase avec ses propres émotions et ne doit pas les appréhender, mais plutôt les rechercher. S’il/elle accepte ses propres émotions, il/elle aura alors bien plus de facilités à accepter les vôtres.
Il/elle aime alors la vie, sa vie. Il/elle n’en retient que les instants précieux, ceux durant lesquels il/elle a éprouvé des émotions rares et fortes.

Cette qualité se traduit par un discours situé dans le présent, empreint d’empathie et de plaisirs. Il/elle devrait vous faire découvrir les sources de sa sensibilité et ainsi vous conduire vers des territoires qui vous sont inconnus mais souvent à l’origine de plaisirs nouveaux et délicieux.

Inscription