Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Les promenades du dimanche après-midi, suite.

! Signaler un contenu abusif

Il en faut plus pour choquer Christel, d’ailleurs elle aime se faire toucher par des inconnus (souvent dans les transports en commun ou au caisses de magasin).
Ne voyant aucune réaction négative de la part de Christel, Christian s’est enhardi et ses tâtonnements devinrent caresses. Très rapidement il en vint à avoir la main qui caressait le tissu recouvrant la chatte de ma chérie qui avait écarté légèrement les jambes.
ET TOUT CELA SE PASSAIT SOUS LES YEUX DES PROMENEURS !
Certains ont dû être choqués, d’autres émoustillés par ce vieux monsieur qui avait une main sous la jupe d’une jeune femme qui aurait facilement pu être sa fille.
Mais peu importait à Christel qui prenait plaisir à ces petites caresses, de plus son côté exhibitionniste n’était pas fait pour la gêner de la situation.
Christian, certainement plus pudique, déposa son gilet sur Christel afin de dissimuler son acte aux passants. Et il inséra un doigt entre les lèvres humides qui inondait la petite culotte rose.
Quand elle émit un petit cri de jouissance, Christian prit peur et retira sa main. Certainement son côté timide qui avait repris le dessus.
Il bavardèrent encore un peu puis Christel lui annonça qu’elle devait rentrer, que j’allais revenir de la pêche.
Alors qu’ils étaient debout, Christian lui fit remarquer que l’arrière de sa jupe était auréolé et mouillé. Christel en ri et lui dit que comme ça je verrais qu’elle s’était bien amusée. Christian en resta baba. Et, tout en marchant, elle lui expliqua notre façon de vivre le sexe.
Ils se séparèrent et elle rentra chez nous où j’étais déjà. Coquine elle voulu me montrer la tache sur sa jupe, mais celle-ci avait disparu. Alors elle me raconta son après-midi.
Je lui ai demandé si elle aimerait aller plus loin avec Christian, si elle souhaitait baiser avec lui. Elle le voulait me répondit-elle, mais elle ne pensait pas qu’il serait open pour que je sois présent.
Même si ce n’est pas la même chose lorsque je ne vois pas, de le savoir et qu’elle me le raconte est un plaisir extrême également.
Et nous avons mis au point la rencontre pour le dimanche suivant.

Le dimanche arriva et, contrairement à mon habitude, je ne suis pas aller pêcher. J’avais mieux à faire !
Christel se fit toute belle, j’irais même jusqu’à dire provocante. Sa jupe était encore plus courte que celle de la semaine précédente. Et au lieu d’une culotte c’est un string qu’elle portait dessous.
Nous sommes partis ensemble, mais elle m’a déposé quelques centaines de mètres avant le parc.
J’ai pris mon temps pour faire le chemin, histoire d’arriver à leur hauteur 15 à 20 minutes plus tard que eux.
Je marchais lentement lorsque je les ai vu assis l’un à côté de l’autre, une main de Christian sur l’épaule de ma chérie et l’autre sur sa cuisse.
Lorsque Christel m’a aperçu elle s’est penchée vers Christian et l’a embrassé. Mes lunettes solaires me permettaient de les regarder en toute discrétion. J’ai encore ralenti le pas et admiré le spectacle de ma femme roulant une pelle à son vieux coquin qui la caressait.
Je les ai dépassé et, plus ou moins 25 mètres après, me suis assis sur un banc qui me permettait de suivre l’évolution de leur flirt tout en ayant l’air absorbé par d’autres choses.
Plusieurs minutes se sont passées puis je les ai vu se lever et s’en aller.
J’ai fait de même et les ai discrètement suivis.
Christian la tenait par la taille, parfois sa main descendait et partait caresser le fessier de Christel sous sa jupe. C’était des moments brefs mais qui avaient le don de m’exciter furieusement.
Ils sont arrivés près d’une voiture dont Christian a ouvert la portière et a invité Christel a prendre place. Il a fait de même et a mis le contact en marche. Je me suis arrêté et ai allumé une cigarette comme si de rien n’était.
Lorsque la voiture est passée devant moi, avec discrétion Christel m’a regardé et m’a fait un clin d’oeil.
Je me suis posé plein de questions : Allaient-ils chez lui ? Cherchaient-ils un endroit plus discret ? Je n’en aurais la réponse que quand elle reviendrait.
C’est à pieds que je suis rentré, et là je fus étonné. Christel avait demandé à Christian pour venir ramener le chien chez nous et il dormait dans son panier.
Là j’ai compris qu’elle rentrerait tard, qu’elle était partie pour prendre un maximum de plaisir.

A suivre

PS : nous sommes navrés de voir le peu de commentaires, si nous racontons nos aventures c’est pour ajouter un plaisir nouveau à notre candaulisme. Et également pour vous faire partager ces moments divins.

9 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription