Accueil > Découvrir le candaulisme >Pratiquer le candaulisme >Séduire un(e) complice >

Les pièges à éviter

1. Croire qu’il faut « vous prendre comme vous êtes »

En effet, cela est une grossière erreur, pour avoir la chance de plaire, il faut savoir se remettre un peu en question, est sinon gommer, du moins mettre en veilleuse ses défauts.

Si vous avez mauvais caractère et tendance à être agressif(ve), qui voulez-vous séduire ? Un(e) complice cherche un(e) partenaire généreux(se) en émotions épanouissantes, valorisantes.

Savoir se mettre à la place de l’autre est un exercice indispensable pour parvenir à utiliser ses capacités de séduction.

2. Rechercher ou attendre le/la complice à 5 pattes

Si vous avez des exigences très élevées, c’est aussi une façon d’éloigner les perspectives de réalisation que vous avez en commun avec votre partenaire.

Vous recherchez un(e) complice sensuel(le), attentionné(e), toujours de bonne humeur, grand(e), sexy, superbement fait(e) mais pas trop, bien habillé(e), intelligent(e), drôle, créatif(ve) mais avec les pieds sur terre, hyperactif(ve) mais toujours disponible pour vous. Bref, le super complice !!!

Pourquoi pas, mais alors vous avez intérêt à être parfait(e) vous aussi, ce qui n’est malheureusement pas possible.

Et oui, nous avons, nous aussi des défauts comme tout le monde. Plus sérieusement, l’être irréprochable taillé sur mesure pour cette aventure dont vous rêvez n’existe pas.

Dans le cas contraire, de toute façon, il serait déjà pris et la liste d’attente serait longue ! Pour agir efficacement, vous devez d’abord savoir quel type de séductrice est en vous.

Inscription