Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Les "complices" existent-ils ?

! Signaler un contenu abusif

Bonjour
Les digressions de mon cher Amon sur une discussion m’ont fait me poser une question...
Nous savons tous ici que le candaulisme se veut être de base une pratique concernant un couple et une tierce personne. Il s’agit d’une démarche de couple qui a pour but l’épanouissement et le rapprochement des deux partenaires, par l’intermédiaire de l’introduction d’un complice dans la vie intime du couple. Bref, je ne vais pas vous refaire un cours là-dessus. De part les articles et témoignages sur ce site, la démarche de la personne candauliste et celle de sa compagne ou de son compagnon sont bien cernées et comprises, je pense.

Mais qu’en est-il des complices ?

Je pense que certains candaulistes, peut-être les plus rêveurs, imaginent des complices qui s’intègrent dans une démarche volontaire d’épanouissement du couple qu’ils fréquentent, un peu comme un accompagnateur altruiste qui vous prendrait la main pour vous aider sur le chemin du plaisir et du bonheur candau. Je dois dire que moi-même je trouve cette image séduisante. Mais qu’en est-il réellement ?

On trouve ici beaucoup de témoignages de couples qui s’épanouissent, des textes amplis d’amour et d’émotions fortes... Pourquoi ne trouve t-on pas la pareille venant de complices ? Est ce que ce rôle "idéalisé" que j’évoquais plus haut existe, ou est ce que les complices ne sont que des opportunistes qui voient dans les couples candaulistes une occasion de se faire plaisir assez égoïstement ? Ou bien est-ce quelque chose entre les deux ?

Ma question s’adresse aux couples qui ont de la pratique, j’aimerais leur ressenti sur cette question. Je n’ai personnellement pas assez de recul pour avoir un avis tranché, et je trouve que la configuration un peu "particulière" de mon couple change la donne à la base (puisque pour nous c’est la femme qui est candau).

C’est à vous !
Et merci de m’avoir lue.

11 Commentaires

  • Copié collé de mon post qui fait quelques échos au tien comme tu me l’a fait remarquer.

    "Les plaisirs du complice...

    Les plaisirs du complice...

    Au travers des différents témoignages postés ici et ailleurs, se pose souvent la question du plaisir du complice.

    Qu’en retire t il ? Qu’est ce qui motive sa démarche ?

    Exit les gang bang, dogging et autres sorties en club, qui, si elles permettent un plaisir immédiat et " prêt a consommer", réduisent ce même plaisir à une simple " décharge" sexuelle.. Ce dont, je dois l’avouer, je me satisfaisait il y a plus de .. vingt ans !!

    Ce dont je me réjouis aujourd’hui est bien différent, ou du moins, ouvert sur d’autres champs d’expériences, une alchimie des corps, des âmes... des esprits ? sourire

    Le complice, aujourd’hui, pour utiliser un terme " tendance", s’apparente à une forme de "coach". Du moins, est ce ma vision, et celle ci n’engage que moi !! Et la relation à trois, engage une forme de développement personnel.

    Dans toutes mes expériences " positives", il y a toujours un couple amoureux, réellement amoureux.
    Le compagnon, le mari, le conjoint s’il offre sa femme aux soins du complice, ne le fait pas pour se détacher de sa moitié mais au contraire pour la découvrir plus encore, sous d’autres angles, d’autres lumières.
    Il jouit de la trouver si belle, si femme, si bandante... Si libre & assumée... Repoussant ses limites, rencontrant une autre peau, un autre corps, celle ci s’abandonne en confiance, séduisante plus encore, féminine plus que jamais, ouverte au plaisir, ouverte à son corps comme jamais. Repoussant ses limites, elle rencontre ses propres désirs, ses propres fantasmes qui peuvent se réaliser enfin en ce lieu et ce moment dédiés... Dédiés à elle seule.
    Osant, elle ouvre son champ d’expériences, elle s’expérimente elle même, se découvre, s’explore, se rencontre.

    Outre d’être la mère de famille, la femme "de", la femme professionnelle, bien sous tous rapports, elle s’offre et est offerte au seul plaisir, à la seule jouissance, à elle seule : " Deviens qui tu es"... Ainsi, l’alchimie opère, le plomb se transforme en or.

    Le complice est cet alchimiste qui la rends belle, " plus" belle, désirable et désirante. Plus encore, elle s’abandonne, se donne. Le plaisir est double, multiple, pour le complice. Le conjoint, lui, ne peut qu’exulter de plaisir, de satisfaction à donner et à recevoir sa belle comme un phénix rayonnant.
    1000 scénarii s’échafaudent en son esprit, qu’il pourra lui chuchoter à l’oreille lorsqu’ils se retrouveront ensuite.
    Si l’on jouit, c’est aussi en fermant les yeux, l’imagination couronnée au pouvoir.
    Lui, est le témoin privilégié de sa femme, heureuse, comblée. Cette distance lui permets de mieux la voir, de mieux la considérer.

    Le complice, lui, n’est pas en reste. Le plaisir donné par celle qui se laisse guider lui est dévolu. Et le plaisir donné par celle qui se laisse guider est dédié tout entier à son mari.
    Elle s’applique, se sachant être le centre de toutes les attentions. Sans le savoir, mais en le ressentant inconsciemment, elle renoue avec sa Féminité Première.

    Féminité Première ? Oui, cette Féminité qui remonte aux premiers ages de l’Homme où la Femme était Première. Le matriarcat était de règle avant qu’il ne soit abattu par les premières religions jalouses de sa position cardinale. Le patriarcat fit tombé la religion de la Femme pour le remplacer par le machisme le plus primaire, le plus bancal, le plus insensible qui soit.

    Les jeux sont infinis. Je prends un réel plaisir à enjoindre, et là on rejoint une forme de "coaching", à ma joueuse, de se vêtir de telle ou telle façon, de porter tel dessous, telle couleur et de savoir que sont mari est tout impatient de la découvrir, comme un cadeau chaque jour renouvelé.

    Un réel plaisir aussi à des " 5 à 7", virtuel, en cam ou non, qu’elle racontera en détail à celui qui partage sa vie.

    Un réel plaisir à la caresser, à la dévêtir, a la caresser devant lui, sentant son désir mâle monter, son désir d’elle se faire plus puissant, elle, se faisant plus "chienne" encore.

    Montée du désir paroxystique.

    Le candaulisme comme une forme de préliminaire ultime ?

    Corps-Dialement "

  • C’est une bonne question de discussion… pour ma part, j’ai choisi de faire de la complicité un style de vie mais quand je vois mes "collègues" agir et il m’a déjà été demandé de trouver des amants par le mari j’ai été assez affligé par le niveau général des amants… je ne m’en plains pas je constate… j’avoue que ça m’arrange bien… En tant que complice, m’occuper autant du plaisir de madame que celui de monsieur m’apporte un avantage certain je crois sur tous ces amants qui n’ont pas vraiment compris que dans le candaulisme madame n’est pas forcément une grosse salope et que cocu ne rime pas avec con
    Manu

  • Oui Cooldu78 (hello voisins !), surtout qu’il n’y a pas d’alertes concernant les commentaires postés.
    Merci de votre contribution en tous cas :-)

  • Bien tard....ce 1er novembre pour participer, désole.
    Le "complice"
    A) propre, c’est le minimum et pas vulgaire
    B) attentif et pas pressé
    C) ne pas chercher une quelconque performance
    D) métaphore : au cirque le clown blanc n’a de valeur que par l’auguste
    Le "complice" doit savoir être l’auguste pour mettre en valeur le clown blanc......le mari candauliste !
    Ça vaut ce que ça vaut, mais cela marcher dans ce sens pour moi, maintenant, je "rends la pareille", enfin j’essaie.
    J’en profite également ces 3 couples sympas que j’ai rencontré par le biais de ce forum et dont ces dames (Sofia, Anita et Françoise) ce sont laissées convaincre par mes propos
    A bientôt peut être et bonne chance

  • Tout comme karl69350 nous avons croisé un peu tous les genre sauf peut être le vrai passionné hélas ....
    et oui les plus courant sont les "Serial Niker" qui prennent mais n’apporte rien.. et quelque fois même viennent les main vides quand on les reçoit disent à peine merci et plus un bonjour ensuite ! malgré un bon moment passé.

  • alors la la question est très bonne !!!! je pense que karl a raison il y a beaucoup de styles de partenaire et on ne peu jamais vraiment savoir a l’avance du profil réel de notre complice mais c’est vrai que nous sommes ( rarement ) tombé sur des mecs qui vraiment aimé se partage avec l’homme autant qu’avec la femme une véritable complicité entre mecs et la c’étais vraiment des rencontres ultra excitante mais de la a dire qu’ils soient passionné par le candaulisme autant que le couple peu l’être la je crois que c’est très très compliqué a moins de tomber sur un homme candaulisme lui même et qui comprend et vie la cérébralité du couple !!!! pour ma part ( j’en suis sur depuis se week end ) je suis très excité d’être le complice d’un couple candauliste et je peu vous dires avec certitude que c’est le coté cérébrale du candaulisme pur qui m’excite .... une contribution justement a se sujet va arriver d’ici peu ( la fameuse expérience de se week end !!!

  • Mon chéri, ma question est POUR LES COUPLES.
    (tu sors encore lol)

  • Haha Karl :)

    En tout cas, pas de messages de complices ;)

  • Coucou

    pour notre vécu nous avons croisé plusieurs type de complices.
    Les troll comme dit Amon, mais ce n’est pas le plus excitant pour nous deux.
    Les Lovers qui se prennent bien aux jeux puis ensuite raccroche leurs costumes pour repartir à leur vie. Ils se caractérisent par un détachement
    Les vrai passionné qui adore le jeu, qui envoie des mails tel des amant tout en faisant partager au millimètre le mari. (plutôt rare)
    Les bon potes. Ils viennent tel un bon resto puis repartent pour repasser à l’occasion.
    Les amant cette catégorie est la plus dangereuse mais également la plus excitante, la plus rare. Ils font l’amour mais ne baise pas, il reste des étincelles dans le regard de la femme. Ils font naitre une pointe de jalousie chez le mari ce qui est tellement effrayant mais excitant à la fois....

    Voila pour notre petit vécu..... :-)

    Mais bon les plus courant sont les Serial Niker qui prennent mais n’apporte rien.. Rien aux couples je veux dire. ; Juste une dilatation temporaire en cas d’outillage conséquent.... :-) Amon tu déteins sur moi ..... :-)

  • Sors de mon post, sale troll ! :-D
    Ça va que je t’aime, je te pardonne ;-) Laissons les couples s’exprimer.

  • Bah les complices ils cherchent un moyen de se vider les bourses, le mari est juste un élément autour avec qui ils ont le moins d’interactions possible vu que, s’ils existaient pas, ce serait pareil pour eux (voir mieux).

    Non je suis méchant, je troll, mais ça m’interesserait de savoir si y en a qui sont ici véritablement car être complice d’un mari les intéresse.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription