Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Les boulistes tirent et pointent, épisode 1

! Signaler un contenu abusif

Membre d’un club de boulistes en province de Liège (excusez-moi de ne pas le citer par discrétion), cela nous a permis la réalisation d’un formidable weekend.
Je précise que seul moi en était membre, Christel n’étant pas attirée par ce jeu de boules (c’est bien le seul d’ailleurs !).
Cette histoire s’est déroulée il y a 3 ans, mais nous en reparlons régulièrement tellement elle fut agréable.

Au club, il y avait (je n’y vais plus) une trentaine de membres de tous âges, cela allait de 14 à près de 80 ans. Des hommes et des femmes, qui n’avaient rien à envier aux marseillais question gouaille. Entre, et après, les parties, la bière et les rosés permettaient des conversations allant sur tous les terrains. Voitures, vacances, travail et, bien entendu, femmes. Les plus grandes gueules en ce qui concernait le sujet "femmes", étaient les plus âgés. Certains vantaient leurs exploits du passé, d’autres ceux actuels. Et parmi eux, Dimitri et Julien âgés respectivement de 62 et 70 ans.
Il fallait les entendre, à les écouter ils faisaient régulièrement des escapades à la mer du Nord où Julien disait posséder un appartement sur la digue. Escapades accompagnées de jeunes femmes qu’ils emmenaient avec eux.
Curieux, un jour je leur ai soutiré les vers du nez. Ces jeunes femmes étaient des professionnelles qu’ils recrutaient par agence m’ont-ils avoué sans aucun complexe.
Tout en est resté là jusqu’au jour où ...

Un samedi de juin, alors que je devais me rendre au club, Christel m’annonça qu’elle et une amie avaient prévu d’aller à Maastricht pour y faire du shopping. N’ayant qu’une seule voiture dans notre ménage, elle m’a proposé de me conduire au club et de venir m’y rechercher fin d’après-midi.
Pas de problème du moment que je pouvais aller jouer, de toutes façons j’avais l’intention d’y rester toute le journée. Elle m’y conduisit à 13h00 et me promit d’être revenue au plus tard vers 17h00.
Il était presque 18h00 quand je la vis arriver sur le parking du club ! J’étais avec Julien, Dimitri et la serveuse du bar (plus de 70 ans, ne vous imaginez rien), installés à la terrasse en train de papoter. J’ai fait signe à ma chérie de venir nous rejoindre, histoire qu’elle fasse connaissance avec mes équipiers et prenne un verre avec nous. Jamais elle n’était venue au club, me disant que c’était mon "truc" à moi. Elle est descendue de la voiture et s’est dirigée vers nous. Et là ... WAOU ! Elle portait une jupe longue, blanche avec quelques dentelles et HYPER transparente dans les rayons du soleil couchant. Jupe qu’elle avait achetée l’après-midi même et qu’elle s’était empressée de mettre lorsqu’elle était rentrée chez nous. Elle m’a dit qu’elle ne s’était pas aperçue de sa grande transparence, mais maintenant elle la porte souvent quand nous souhaitons faire de l’exhibition sans en avoir l’air. Arrivée à notre table, je l’ai présentée à mes amis et la serveuse est allée lui chercher sa commande ( un Mojito).
Contrairement à leur habitude, Julien et Dimitri ne disaient plus rien. La vue des jambes à peine dissimulées par la jupe en mousseline, ainsi que la petite culotte rose très apparente les avaient cloués. Nous sommes encore restés un gros 1/4 d’heure puis avons décidés de rentrer chez nous. Petite bise de Christel à mes 2 compères puis direction la voiture. Je m’imaginais les 2 autres qui devaient se rincer l’oeil et je me suis retourné. Effectivement ils ne loupaient rien de ce que le tissu leur autorisait à voir.
Dans l’auto j’ai signalé à Christel le peu d’intimité que lui donnait sa nouvelle jupe, elle en a été étonnée mais ne s’en est pas formalisée, bien au contraire. La semaine s’est passée sans que nous revenions sur ce sujet.
Le samedi suivant, quand je suis arrivé au club, Dimitri et Julien m’ont directement demandé des nouvelles de ma femme. Il m’a fallu 2 secondes pour repenser au samedi précédent et comprendre qu’ils auraient certainement apprécié qu’elle soit avec moi.
Ce jour-là j’ai très mal joué, mon esprit était ailleurs. Je n’arrêtais pas de penser à ce dont se vantaient les 2 lascars.
Etait-ce vrai qu’ils emmenaient souvent des femmes à la côte belge ?
Julien était-il encore capable de prouesses ?
Et plein d’autres questions qui me traversaient l’esprit.
Une idée m’est venue, mais j’ai attendu la fin de la partie pour en parler avec eux. Le souci était que si ce n’était que des "bavards", ils risquaient d’ébruiter ce que j’avais envie de leur proposer. Mais c’était plus fort que moi, il fallait que je leur demande.
Nous étions tous les 3 assis à boire un rosé et discuter de ma mauvaise prestation quand j’ai franchi le pas. J’ai d’abord reparlé de Christel, disant que la semaine précédente elle avait fait chauffer la carte bancaire. Mais que je ne regrettais rien, qu’elle avait réalisé des achats qui m’avait comblé également. Notamment la petite jupe blanche que vous avez pu voir, ai-je précisé. Julien m’a répondu que les femmes sont comme ça, qu’elles sont coquettes et aiment nous charmer. Et il a précisé que la petite jupe blanche lui allait à ravir. Je lui ai dit que oui, qu’elle était magnifique mais un peu transparente. Lui et Dimitri ont feint l’étonnement, mais ça sonnait terriblement faux.
"Si moi je l’ai vu, vous aussi", leur ai-je dit. "Et cela avait l’air de ne pas vous déplaire" ai-je continué. Dimitri a acquiescé et s’est "excusé" en se disant n’être qu’un homme et que Christel avait un corps splendide qui s’était offert à leur vue.
J’en ai ri et leur ai expliqué que c’était normal, que j’aurais fait de même à leur place.
"D’ailleurs elle la mettra souvent cet été lorsque nous irons à la côte, histoire d’en faire profiter le plus grand nombre" ai-je continué. "Peut-être y serez-vous ?", "Ce serait chouette de vous y rencontrer".
Muet depuis un instant, Julien reprit la parole pour me faire une proposition : "Et si nous y allions tous ensemble le weekend prochain ? Mon appartement dispose de 3 chambres et je serais ravi de vous y accueillir". Je lui ai demandé un instant et j’ai téléphoné à ma chérie en lui expliquant la proposition de Julien et en lui précisant qu’il s’agissait très certainement d’une invitation à but sexuel. Très rapidement elle a accepté, mais en me demandant de feindre l’ignorance du but, probablement recherché, par Julien.
Ainsi rendez-vous fut pris pour le vendredi à 16h00, heure à laquelle Dimitri et Julien viendraient nous chercher.

A suivre (si vous le souhaitez)

4 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription