Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

TEXTE 5

! Signaler un contenu abusif

Passant mes bras autour du dossier du siège ,je parvient à la caresser aussi : J’attrape ses seins pour en effiler les pointes ,de l’autre coté, je pince son clitoris pour l’irriter un peu .Je parviens même a placer mes doigts ,ou plutôt les premières phalange dans la grotte à cigare de ma femme. Une belle fumée bleutée entoure nos ébats et la voiture gite un peu sous l’exercice .J’aperçois alors le sexe que Georges extirpe de son pantalon ,il bande fort ,bien sur et il a très envie de l’enfoncer dans ce qui lui est offert...

- "Là , Nadia tu vas crier pour de bon,petite salope ! ".
Tout en se branlant notre ami sort un préservatif et commence à l’enfiler.
C’est fascinant...Mais l’inconfort où je me trouve pour vraiment participer,la vue partielle que j’aurais de l’action et la rapidité avec laquelle cela va se faire ne me plait pas trop .De plus je ne bande pas encore complètement et peut-être suis-je un peu jaloux ,il faut bien l’avouer...égoïstement,je suggère alors au couple en transe devant moi de cesser toute activité car des clients pourraient bien faire des "come back"dans leurs voitures ...

- " C’est peu discret ici et on peut reprendre de manière plus confortable ailleurs,non ?.
Mon épouse "redescend " acquiesce et replace sa robe . Elle s’assoit convenablement et Georges ,un peu dépité, jette son cigare et sa capote ,fait le tour de sa voiture ,s’assoit et démarre ...

Cette pose reste de courte durée car aussitôt la vitesse stabilisée,Nadia retire son string,place ses pieds sur le tableau de bord ,écarte ses jambes et caresse la main de notre chauffeur .Il a compris et lui présente deux doigts à lécher . Je m’approche en regardant au dessus du dossier de ma femme et je la vois les engloutir en sortant sa langue fébrile ,mimant une fellation pleine de salive.

- "J’ai envie de sucer ..."

Elle n’a yeux que pour l’homme qui plonge maintenant sa main vers son sexe . J’en profite pour tirer sur la haut de sa robe qui passe au dessus de sa tête ,elle m’aide en levant les bras ...Se retrouver nue,au milieu d’hommes vêtus l’excite toujours au plus haut point .Sa poitrine libérée se gonfle sous des tétons super tendus ,je fais rouler les pointes entre mon pouce et l’index .Son visage disparait sous ses cheveux ,on ne voit que le rouge de sa bouche entrouverte qui soupire de plaisir. Pour faire monter encore ce désir, Georges l’attire vers son pantalon,qu’elle lèche dans une position de contorsionniste .En flattant son cul ,il détaille ce qu’il va lui faire tout à l’heure . Il nous raconte aussi qu’il l’a ramènera chez ce bon monsieur Norma,dont les dons de doigteur sont prodigieux...Je bande et elle essaye de se tourner vers moi pour me sucer.Peine perdu,elle ne peut que lécher mon gland du bout de ses lèvres ...elle repart donc sur la braguette fermée du chauffeur .

Elle est vraiment bien partie et le traitement que nous lui administrons stabilise un état d’excitation proche de l’orgasme.Mais déjà, le quartier de l’aéroport de Nice où se trouve notre hôtel apparait ...la voiture ralentit et ma femme remet sa robe avec la vitesse de l’éclair ,elle essuie sa bouche devant le miroir du pare -soleil et nous demande de la déposer ,seule ,sur le parvis .

"Vous monterez après,je ne veux pas être vue avec deux hommes".Et aussi,"je vais vite me refaire une beauté"
Elle s’éclipse presque en courant .
-"J’ai hâte de retrouver ta femme et j’ai peur que ses bonnes dispositions retombent,m’avoue Georges à la conduite soudain véloce... La descente au sous sol de l’hôtel est rapide et sa grosse berline trouve miraculeusement une place.
nous montons tranquillement les huit étages en devisant de choses et d’autres .
Toc Toc, Ma femme entrouvre puis ouvre la porte .Elle s’est remit du rouge en nous attendant deux verres de whisky sont sur la console .
-" C’est pour vous,j’ai déjà trop bu..."propose-t-elle en se collant à Georges . Du coup,Il lui pelote légèrement les fesses...
- "tu n’enlève pas ta robe ? .Tu sais que j’adore boire un verre avec une fille nue à mes cotés dis-je ".La coquine me sourit en bravant mon regard .
-"Non je n’ai pas envie,j’aime bien cette robe...à moins que Georges le veuille ...Tu veux que je me mette nue ?"
Etonné, il murmure un oui avec un large sourire .Elle jette donc le vêtement , se tourne écarte ses jambe et nous montre son cul ,son sexe bien lisse apparait .Il est encore luisant,humide à souhait et elle y glisse ses doigts fins pour le prouver.Des positions à couper le souffle s’enchaînent...Elle s’approche et saisit nos sexe à travers le tissus des pantalons pour juger de l’effet qu’elle nous inspire.
Je m’affale sur un fauteuil et sors mon sexe pour me masturber devant ce spectacle qui nous est offert.

-"Mince tu est vraiment très belle,à poil avec tes talons et tes bas..une salope de luxe " ....Elle se laisse tripoter par Georges qui lance ses mains à l’assaut de son corps et la rapproche de ma place.
.-"Oui,mon mari ,je suis une salope ...pour mon amant..." Elle embouche mon sexe en me regardant ,je vois ses fesses au dessus de ses cheveux qui ondulent sous le plaisir provoqué par les doigts de notre invité .son visage disparait derrière elle ; le tempo sur ma bite,la salive ,les gémissements redoublés ,ses yeux mis clos de ma femmes ...Ces symptômes indiquent qu’il la lèche .Une caresse royale pour mon épouse qui adore ça ,mais qui,paradoxalement n’aime pas me voir la lui faire .(Elle refuse ma langue mais en même temps,elle désire souvent se faire bouffer ;D’où l’intérêt d’amants de passage...)
Bref ,c’est le pied.Georges refait surface et maintient la tête de mon épouse sur ma bite.Il l’entraine à l’apnée .
"Montre moi comment tu suces,petite pute !"

Elle accélère sous cet ordre ,m’avale jusqu’aux couilles en suffoquant un peu et bavant beaucoup ...
"humm ,c’est bien ça ,lèche les couilles,oui ,c’est notre petite salope à nous ,ça ,hein ? Vas y lèche bien ton mari "

C’est délicieux tant elle y met du coeur à l’ouvrage .Je sens sa langue partout !
"Ouiii ...c’est bon mais... c’est toi ... que je veux !"

Il l’empoigne alors par les cheveux et l’envoie sur le lit , sur le dos ,face à lui ...Il enjambe littéralement le visage étonné de Nadia et y enfourne sa bite brutalement .Plus petite que la mienne ,elle est bien plus épaisse et distant la bouche qui maintenant se déchaine sur tout ce qui lui est présenté ;couilles ,doigts ,anus...

.La tête fermement maintenue par deux grosses mains est guidée où elle doit travailler. De temps à autre ,il envoie sa bite au fond du palais et oblige ma femme à de longues "gorges profondes "".Elle souffre de cette sauvagerie,mais c’est bon ! et il le lui fait avouer :

"Encore ,encore crie t ’elle ,j’aime ta bite ,j’adore tes couilles ,elles sont belles ,elles sont énormes ,hummm,c’est booon...mmounffff "

Confortablement installé au bord du lit,je peux en effet observer que notre ami est bien monté. De véritables oranges tapent sur le menton de Nadia secouée de toute part .L’acte est bestial ,je pose donc mon verre et prend mon appareil photo .
Georges me voit ,me fait un clin d’oeil en acceptant mes prise de vues .

"Elle est géniale ,elle suce comme une déesse ,j’ai rarement vu ça ,mon ami ! "
"Je sais ,mais ce n’est pas moi qui lui ai appris ,elle à eu d’ excellents professeurs ... hein petite chienne ? "

Dis-je en lui étirant les seins que je suce avec force...
_"OOUi, ouii ,mfff ,mfff ,c’est bon , continuez avec mes seins ..."

Elle passe alors une main sur son sexe et se masse vigoureusement la chatte .

Elle jouit profondément .

Georges recule ,me laisse embrasser goulument ma femme qui tire une langue molle et humide .Il sort un préservatif et le met dans une main de sa maitresse .Elle comprend,se lève à moitié,et le lui enfile .D’un geste ,ou peut être même d’un regard ,il lui indique la position dans laquelle elle sera prise .En me repoussant un peu elle s’installe en levrette .Une grosse main se pose sur sa nuque jusqu’à ce que son visage s’écrase sur les drap et je la vois bouche bée:Le vit bien gras de son amant vient de la pénétrer .Il l’a secoue comme jamais ,elle éructe ,lui crie des encouragements .Je filme la scène ,tout en essayant de me faire sucer .Elle bouge trop et ,de toute façon ,il la cabre en l’arrière en tirant les cheveux vers lui ,il se penche et parvient même à lui enfiler sa langue dans la bouche . Elle transpire ,son corps brille et des goutes coulent depuis ses tétons sur mes cuisses .La chevauché est d’une beauté dantesque ...C’est vraiment un bon amant .
Dans un cri assez long,il finit par se décharger dans mon épouse qui a les yeux éclairés par la force de cette éjaculation.Il se retire ,elle s’affaisse sur moi .Je lui caresse les cheveux .Le sexe et l’alcool aidant ,elle s’alanguit et nous regarde étêtée avec un joli mais vague sourire .
Georges se rhabille et remet ses chaussures ,il nous vante encore les qualités de ma chère et douce en bénissant la chance de la connaître ,il veut déjà nous inviter dans d’autres restaurants et insiste pour nous prêter un appartement qu’il possède,bien placé à Nice ,etc ,etc ...Nous ne le prenons pas vraiment au sérieux ,et rigolons avec lui .

"Mais tu as été super conclut Nadia" qui soupire sur le lit, indécente et repue .
Moi ,je ne me suis même pas déshabillé ,je n’ai pas jouis et debout, j’attends Georges qui l’embrasse une dernière fois ...

Je l’accompagne à sa voiture .Avec la promesse de le rappeler ,je lui ouvre le garage mais file le plus vite possible retrouver ma femme .Qui dort .
Là, le dilemme ne se pose pas longtemps ,on à beau être élégant ,on reste un homme .Elle est étendue dans la demi obscurité,encore luisante de ses exploits ,les bas dégrafés ,les cheveux sur le visage ...Je me branle doucement en regardant ce tableau ,remémorant les plus beaux moments de la soirée et je finis par plonger dans son sexe encore fort accueillant ! Quoiqu’endormie .Mes aller- retour lui font me demander ce que je fabrique car Je la dérange quand même un peu ...
"Un petit missionnaire ,ma chéri"

Dis-je devant ses lèvres .
Hummm, les yeux clos elle finit par m’embrasser et lécher mollement mon menton ...Elle chuchote "Georges ,Georges ...Humm Georges ..."
La salope ,me dis-je ,elle est encore avec lui.Je durci .J’éjacule en elle le plus profondément possible .

3 Commentaires

  • Merci à vous .
    (j’attends encore les réactions de ma femme )
    En fait,nous avons rencontré "Georges" (effectivement un "expert "en deux trois trucs ) il y a un peu plus d’un an et organisé 7 ou 8 soirées avec lui ,chaque fois bien différentes ( la diversité des situations reste un des grand charme du Candaulisme ).Il y aurait donc beaucoup à raconter .(et, si le boulot reste encore très calme ...je le ferais peut être )
    PS .Une Fois seulement ,mon épouse est "sortie "seule en sa compagnie deux ,trois heures ,avec mon accord et ma complicité afin de me raconter en détails cette expérience .Le vrai grand classique du candaulisme ,diront les puristes.
    Excitant certes, mais elle n’en garde pas un souvenir extraordinaire (et moi non plus d"ailleurs) .Son amant ,par contre, ne cesse de l’inviter depuis pour des w end ,voire des séjours "all inclusive" en amoureux. ....entendez ;sans le mari .
    L’imaginer jouer à l’escort girl est un beau fantasme et pour m’exciter elle me demande souvent la permission de partir à Paris,Djerba,Dubai,etc ...choisissant pour l’occasion lingerie,escarpins ,robes sexy...elle se prépare ,puis on s’éclate....à la maison ,juste nous deux .
    Car,voyez vous ,je ne sais pas si on franchira ce cap
    1 :je n’aime pas un lit vide .
    2 :Après les activités sexuelles ,elle ne visualise pas encore "Georges"dans des relations au quotidien .et ça c’est vraiment rédhibitoire pour elle .Même si elle l’aime bien et peut être un peu plus que ça...
    Que conseillent les dames ayant vécues ce type de relations ?
    Bien cordialement .

  • Un récit magnifique, j’ai adoré, et bien bandé en le lisant. J’espère que ton épouse a été dans le même état que moi en lisant ton récit.
    AFLO

  • Tels "les experts à Miami", je ne doute que nous retrouvions la suite des aventures avec Georges, dans de prochains récits.
    Peut-être aurons-nous le plaisir de lire "les digressions", qui sont souvent très intéressantes et révèlent vraiment la perception d’une situation candauliste par le mari.
    Merci pour ce texte !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription