Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Lente découverte du candaulisme 3

! Signaler un contenu abusif

Je souhaite partager avec vous la suite de notre parcours initiatique.

Après quelques mois sans rencontres liés à des emplois du temps compliqués et surchargés , nous avons décidé de reprendre cet été avec un peu plus de temps libre.
Les conditions ont assez évolué cependant.
J connaît désormais le terme de candaulisme et ce qui en découle.
Nous ne recherchons plus, sur notre site libertin préféré, un homme pour un trio mais un partenaire pour soirée candauliste, si possible expérimenté.

C’est dans ce principe que nous avons fait une nouvelle rencontre hier soir.
J’avais convenu avec J que je ne participerai pas où très peu sauf si elle le désirait.
A 21h15, son nouvel amant R est donc arrivé. Nous avons donc fait connaissance tous les trois, autour d’un verre.
Après environ une heure de discussion et d’anecdotes ( qui j’espère, ont éveillé certaines envies chez J), les premières Caresses et bisous ont eu lieu. Je me suis absenté volontairement quelques instants de ma place à côté de ma femme sur le canapé et lorsque je suis revenu, la soirée avait pris quelques degrés.
J’en ai profité pour changer de place et revenir m’asseoir en face d’eux sur le fauteuil club. Quel plaisir de l’observer, de la voir s’offrir et déshabiller.
Elle m’a cependant demandé de changer la place du fauteuil, car ma présence dans l’axe de son regard l’a perturbée.
La séance d’effeuillage s’est prolongée, jusqu’aux préliminaires avancés.
Il s’est d’abord occupé d’elle, en faisant suivre ses caresses par un cunilingus, jusqu’à jouissance. Ce fut ensuite à elle, d’engloutir son sexe proéminent, enchaînant coup de langue et aspiration jusqu’à la base. Elle profita de la situation pour ensuite chevaucher R, après que celui-ci ait enfilé un préservatif.

Pour une première fois où je ne participais pas du tout, j’ai ressenti plusieurs sensations contraires.
Bien sûr, terriblement exité, je ne pouvais m’empêcher de caresser la bosse de mon pantalon. De l’impatience, j’ai trouvé interminable, la durée des bisous et caresses, attendant comme dans un film que l’action arrive. Très peu de jalousie mais beaucoup d’envie et de frustration. Frustration entretenue par le fait d’être encore entièrement habillé alors que les deux amants étaient déjà nus à se donner du plaisir.

J, étant dos à moi lors de sa chevauchée , j’ai regagné l’autre extrémité du canapé pour avoir un meilleur angle de vue.
Lors d’une pause bien méritée pour R, J est pleinement rentrée dans son rôle de femme de candauliste.
Lors de cette pause, elle m’a embrassé, me faisant partager le goût du sexe de son partenaire, puis m’a déshabillé tout en me laissant mon caleçon.
Je fus, à la fois déçu de ne pas conserver cette soirée candauliste, et soulagé de pouvoir enfin la pénétrer.
Mais elle en avait décidé autrement !
Elle est venue me chevaucher, comme elle venait de le faire pour son amant tout en me laissant mon caleçon. Frottant son sexe et son clitoris sur ma bosse pendant une petite dizaine de minutes, avec interdiction de le retirer malgré mes supplications. Mon caleçon était trempé de nos sécrétions. L’extrémité de mon sexe pénétrait de quelques millimètres son vagin, avec l’envie folle d’arracher le caleçon. Je pense qu’à ce moment là, vu les étoiles qui brillaient dans ses yeux, elle a pris un pied terrible à me frustrer et était sûrement la plus exitée de nous deux.

Elle s’est enfin offerte à son amant devant moi, dans de nombreuses positions, pendant de longues minutes enchaînant les orgasmes. Lors de cette partie finale, elle était en permanence à mon contact, dans mes bras ou sa tête posée sur ma cuisse, alternant bisous à son partenaire et regards profonds qu’elle me lançait.
Une fois le droit de cuissage de l’amant terminé, elle s’est offerte à moi, ma partie à moi durant bien moins longtemps après toutes ces frustrations endurées.

Après un petit debrief avec elle, elle a adoré cette soirée candauliste, qualifiant de bizarre, dans un premier temps, la sensation ressentie pendant la soirée, puis très plaisante. Elle a vraiment envie de continuer, d’autant plus qu’elle a vraiment apprécié son amant.
Elle avait son air rayonnant et épanoui ce matin, cet air de plénitude que l’on peut lire dans certaines histoires.
Je cherche à poursuivre sa transformation en femme de candaulisme et lui faire découvrir de nouveaux plaisirs.

Je serais ravi d’en discuter avec vous.

3 Commentaires

  • Oui, nous avons convenu s’il est d’accord, qu’il revienne s’occuper de Madame. Elle en sera d’ailleurs ravie car il a marqué beaucoup de points !
    Elle ne pensait pas avoir déclenché un tel effet chez moi avec son petit jeu, elle en est ravie, et je pense qu’elle réfléchit déjà aux prochains.
    Comme elle souhaite, dans ses fantasmes, avoir la surprise de situations candaulistes, j’ai pensé à rentrer en retard alors que son amant arriverait avant moi à la maison.
    Et dans un deuxième temps, comme elle gère un petit magasin qui ferme 1h le midi, je demanderai bien à un amant d’arriver 5 minutes avant la fermeture et de s’occuper d’elle pendant sa pause.
    J’espère que ces scénarios pourront lui plaire.

    Merci pour votre soutien

  • une soirée fort sympathique en somme ! -)

  • Encore une très belle description d’une découverte de notre pratique. Madame semble véritablement savoir jouer avec votre frustration pour renforcer encore votre complicité de couple, félicitation à elle !
    Sans nul doute elle prendra plaisir à revoir ce complice pour votre plus grand plaisir à tous les deux.
    Prendrait-elle plaisir à jouer de ces charmes et être garce avec vous pour mieux vous frustrer ?
    Cordialement
    Candaule

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription