Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Le weekend chez un collègue de ma femme

! Signaler un contenu abusif

Nous étions invités à passer le weekend chez un collègue de travail de ma femme un homme séduisant, quelque peut plus âgé. Au bord de la mer il la complimentait sur son physique. Et ma femme n’était pas insensible à son charme.

Le soir Il était tard et ma femme parti se coucher et je suis resté avec son collègue à discuter et boire quelque verre, sur le canapé du salon à regarder la télé, il avait le câble et en zappant nous sommes tombé sur un film X, il était une heure du matin et ma femme ne me voyant pas, c’est levée.

Voyant que nous étions en trin de regarder un film x elle se mit à râler, l’alcool aidant j’ai insisté pour qu’elle reste avec nous. Elle ne portait qu’une petite nuisette courte. Assise, sa nuisette remonta un peu et elle dévoila le haut de ses cuisses. Son minou n’était qu’à quelques centimètres de la limite du tissus et donc du regard de son collège qui le mettait en joie à en voir son caleçon.

Passé la première appréhension, de regarder ça ensemble devant un écran 40 pouces, elle c’est rapidement désinhibé. Nous nous sommes regardé, j’ai approché son visage du mien, je me suis mis à l’embrasser à pleine bouche, Je n’ai pas pu résister, une grosse bouffée de chaleur m’a envahi et j’ai pris sa main pour la diriger vers le caleçon de son collègue.

Le feu vert était lancer, il commença à lui caresser les seins, (elle adore que l’on s’occupe tendrement de ses seins) et une de ses mains se mis à caresser les lèvres intimes de mon amour, Il se débrouillait pas mal puisque la respiration de ma chérie s’accélérait et ses jambes s’ouvraient, dévoilant un peu plus son sexe qui commençait sérieusement à s’humidifier.

Les lèvres de ma femme passaient des miennes à celle de son collègue. Je ne la reconnaissais plus. Je me suis mis à embrasser ses tétons qui réagissaient aux caresses en pointant. Elle appréciait ce moment et ne se garda pas de nous le préciser par des râles de plaisir. Elle abandonna sa bouche et commença à descendre le long de son corps jusqu’à son caleçon, qu’elle baissa jusqu’à ses chevilles, il arborait une queue en érection et très bien proportionnée !

Ma chérie l’empoigna sans gêne et commença à le masturber. Sa main montait et descendait le long de ce manche, elle commença à donner de petit coup de langue sur cette queue dressé. Sa langue léchait le pieu et tournait tout autour du gland. Elle finit par gober la queue et entama un mouvement de va et vient.

Entre temps, j’avais quitté mon caleçon et je me masturbais en regardant le spectacle vu la taille de son membre, je fus étonné qu’elle puisse tout prendre dans la bouche, mon autre main parcourait son corps : ses seins, son dos, elle descendit un peu ses fesses sur le canapé, comme ça elle put ouvrir grandement les jambes, exhibant sans retenue sa chatte humide qui s’ouvrait toute seule, afin que je puisse la caressée profondément.

J’ai passé mon gland sur sa chatte et je me suis enfoncé très lentement sur elle. Ma queue la pénétrait mes premiers mouvements on été lents puis très rapide, elle gémissait. Après un dernier va et vient, elle s’est assise sur mon sexe écartant bien les cuisses, elle voulait nous sentir tous les deux dans son intimité à peine sorti de sa bouche, il mit une capote, puis il a collé son sexe contre sa chatte en forçant il rentra

Je n’en pouvais plus au bout de quelque vas et vient je jouis. Son collègue toujours en forme continua à la prendre dans plusieurs positions.
C’était la 1ère fois que je voyais ma chérie avec prendre du plaisir avec un autre homme. J’ai apprécié car elle y a pris beaucoup de plaisir.

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription