Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Le suis-je ?

! Signaler un contenu abusif

Le suis -je ?

Mon épouse avant notre premier bébé avait un sexe proéminant (Taille des levres et du clitoris important) après ce bébé ses organes avais repris une taille normal.

Après une reprise poussive de notre activité sexuel (passage de 1 fois tout les 2 jours à 1 fois tout les 10/15 jours) sont sexe na pas repris une taille importante .

Mais il y a quelques semaines sans modifier notre rythme plutôt très calme, son sexe a en plusieurs semaines, repris une taille considérable...

De plus j’ai découvert dans le vide poche de sa voiture une boite de boules-quiess dans laquelle était dissimulé des préservatifs...

Ma question à la communauté est la suivante :
La modification de la taille de son sexe est-elle du au fait qu’elle se fasse prendre par d’autres hommes ou s’agit-il d’une autre cause ?
Les préservatifs découverts dans sa voiture sont-ils une preuve ?

Je vous remercie de m’apporter vos réponses et vos avis.

Dans tout les cas je trouve cette situation bizard des fois agréable et des fois moins car dans tout les cas j’aimerais qu’elle me dise la vérité, je trouve ça très excitant qu’elle puisse s’offrir à d’autres et je ne lui interdirais rien...

5 Commentaires

  • Je viens vous remercier pour vos réponses et tanter comme me le demande jacherino d’éclaircire mes envies...
    Oui en fait au fond de moi j’aimerais bien qu’elle utilise ces préservatifs et qu’elle se donne à d’autre, il s’agit d’un vrai phantasme dont nous parlons dans nos moments les plus torride.
    mais il y a une autre part de moi quand la concience revient qui me dit NON !!! tu vas la perdre.
    Et je ne veus pas la saouler avec cet histoir de préservatifs, je suis sur le fil du rasoir ne sachant pas de quel coté tomber ! peur de la perdre ou plaisir partagé par ces aventures.
    Comment lui dire que je sais qu’elle à dépasser le cap de notre phantasme et que je suis heureux du plaisir qu’elle me donne par ces cornes qu’elle me fait pousser (car il est indéniable que ces préservatifs son bel et bien caché et dissimulé et ce n’est pas sans raison).
    Et il y a ses moments ou j’ai toutes ma raison et ou je la veus pour moi tout seul et toute entiere sans partage de façon égoîste et a ses moments là je ne suporte pas le mensonge.
    il va faloir que je lui parle de cet état, et que je l’amenne à la vérité sans la froissé sans la blaisser et que nous partagions ainsi en rendant notre couple plus fort si cela est possible.

  • "le suis-je ?", mais sur le fond, "le voulez-vous ?"
    au lieu de vous poser des questions sur votre épouse (fidélité, infidélité), posez-vous des questions utiles sur vos propres désirs !
    Je dirai, pour ce que j’ai vécu, que ceux qui rejettent le plus un état de fait, ou qui se posent le plus de questions sur un état de fait (homosexualité, infidélité, etc.), sont aussi ceux que cela attire le plus.
    Je l’ai connu et vécu.
    Donc, plutôt que d’aller renifler la culotte de madame, évaluez plutôt le degré de plaisir que vous procure l’idée qu’elle puisse vous tromper. Que cela vous fasse mal n’est pas un critère de réflexion, c’est le fait que vous y pensiez, encore et encore, qui suppose que vous preniez plaisir (masochiste) à vous faire mal.
    Si vraiment, vous vouliez savoir, c’est comme la garantie du constructeur, vous appelez le service client pour vous rassurer.
    Si réellement, vous avez une relation "équitable" avec votre épouse, pourquoi ne lui dites-vous pas : "tiens chérie, j’ai remarqué que tu avais la culotte mouillée, le soir, quand tu rentres, et que dans la boite de tes boules Kiess, il y avait des capotes. Tu vois quelqu’un ou est-ce que je me fais un fantasme tout seul auquel tu ne veux pas participer ? " .
    Je ne me suis jamais préoccupé de savoir ce qu’il y avait dans le sac de ma femme, parce que je serai trop heureux d’y trouver quelque chose qui m’intrigue. Mais aussi, ma femme sait que j’ai toujours une capote sur moi, "au cas où", sans qu’elle cherche à savoir si je l’ai consommée.
    Si doute il y a, de votre part, comme de la sienne, c’est qu’il existe un non-dit entre vous et que vous ne mettez pas les choses sur la table comme il le faudrait ou comme vous aimeriez que cela soit.
    Donc, je vous renvoie encore une fois à vous : Que voulez-vous, Que recherchez-vous, de quoi avez-vous envie ?

  • Merci à vous deux pour vos reponses.
    Oui c’est pourtant simple, et comme vous le dites trop d’imagination peut faire du mal alors je vais suivre vos précieux conseils....
    au fond de moi j’aimerais beaucoup ne pas m’être tromper (heu ...jeu de mot)...

  • D’accord avec Candaule pour le gynéco, c’est le meilleur moyen de savoir.
    Pour l’éventuel aveu de votre femme, il suffirait peut-être, au lieu de lui poser des questions délicates, de lui dire que vous avez fait un rêve où elle se donnait à un autre. Et que cela vous avait excité. Cela pourrait peut-être déclencher quelque chose chez elle.
    Mais ce n’est qu’un exemple.
    En tous cas si cela fonctionne vous y trouverez tous les deux de nouveaux plaisirs.
    Bonne chance.

  • Cher Grandir,
    Votre message comprend deux interrogations :
    - Concernant les changements morphologiques du sexe de votre compagne, seul un gynécologue pourrait éventuellement vous apporter une réponse convenable.
    Nous ne pouvons en aucun cas nous substituer à une spécialité qui demande plusieurs années d’études sans nous discréditer, vous le comprendrez aisément.
    - Pour ce qui est des préservatifs dissimulés par votre conjointe, deux hypothèses me semblent possibles. Votre chère et tendre est peut-être stimulée par l’interdit et/ou elle ne se sent pas prête à vous confier une hypothétique infidélité (sentiment de culpabilité), elle ne vous pressent peut-être pas à même d’entendre ses éventuels aveux (si bien sur elle a des aveux à formuler !!!!).
    Ce qui est sur, c’est que vos suspicions sont bien présentes et que votre imagination va surement trop loin pour vous permettre d’être en paix.

    Chacun a droit à ce que l’on nomme un "jardin secret", vous comme votre moitié. Alors laissez la libre de vous dire ou de ne pas vous dire. Et ne la chargeait pas d’apaiser vos doutes ou votre éventuelle jalousie, ça c’est votre problème.

    Ce n’est pas elle qui vous fait souffrir, c’est votre imagination et vos peurs qui s’en chargent.

    Si vous l’aimez, cultivez la bienveillance et ne l’accablée pas.
    Un petit dicton pour finir :
    " Qui cherche, trouve toujours ! "

    Confiez lui simplement que vous avez trouvé des préservatifs et faites lui part de vos peurs et des sentiments qui vous font souffrir.
    N’exigez en aucun cas des explications (vous n’avez pas de droits sur elle, simplement des devoirs à son égards) et accepter de la laisser libre de vous apporter une réponse qui vous permette de vous apaiser et de lui faire confiance.

    Cette démarche vous aidera, je l’espère, à "Grandir" (jeu de mots) ensemble...
    Cordialement
    Candaule

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription