Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Le secret d’une femme de candauliste

! Signaler un contenu abusif

Voici probablement l’un des tout premiers écrit par une femme et qui concerne les femmes dont le mari a exprimé un désir candauliste.

Si vous avez passé un minimum de temps sur les sites candaulistes francophones, il est évident pour chacune d’entre nous que la plupart des contenus ont été rédigés par des hommes pour des hommes dans un esprit typiquement masculin.

Au lieu d’écrire et de décrire leurs fantasmes il serait bien plus intelligent qu’ils passent leur temps à nous observer et mieux connaître nos besoins. Nous ne serions pas opposés à ce qu’ils cherchent à un peu mieux satisfaire nos désirs.

J’ai épousé un homme candauliste et je dois bien admettre que je ne regrette rien. Il y a bien eu quelques problèmes de compréhension entre nous durant toutes ces années. En ce qui me concerne j’ai eu du mal à concilier le désir candauliste exprimé par mon mari et les engagements que j’avais formulés devant monsieur le Maire.

Je prenais très à coeur la promesse de fidélité que j’avais faite à mon mari. Ce fut une véritable lutte pour dépasser les obligations que m’imposé le mariage. J’étais fermement décidé à rester fidèle et je n’avais pas l’intention d’expérimenter une relation extraconjugale.
Lorsque mon mari m’a confié son fantasme de me voir faire amour avec un autre homme, j’ai d’abord été choqué puis révolter. J’ai tout de suite pensé qu’il ne m’aimait pas et qu’il cherchait un moyen de rencontrer d’autres femmes. Je n’avais jamais entendu parler de la pratique du candaulisme, il faut bien avouer que c’est une pratique très confidentielle.

Après des mois de réflexion et de consultation de récits candauliste, j’ai compris lentement le fantasme que mon mari nourrissait et l’incidence d’une telle pratique sur ma personne et sur mon couple. L’apprentissage de la vie m’a ouvert les yeux sur la sexualité dite « conventionnelle », apprécié par les couples comme le nôtre et j’en ai tenue compte dans la sexualité que nous avons aujourd’hui.

Apprendre, c’est pour moi c’est la clé. C’est probablement la clé pour quiconque souhaite prendre en charge ses problèmes de couple. Alors je me suis lentement mis à apprendre au sujet du candauliste, je pense que c’est de la responsabilité de chaque partenaire. Nous devons tous chercher à comprendre notre conjoint, comprendre ce qui est important pour eux et en quoi c’est important pour eux. J’ai donc appris beaucoup et ce que j’ai appris m’a intrigué au point que j’ai pu me libérer et partager le(s) fantasme(s) de mon mari.

Saviez-vous par exemple que seulement 3% de tous les mammifères forment un couple pour la vie ? Les êtres humains en font partie. Mais saviez-vous aussi, que les femmes ont également les seuls mammifères qui présentent la caractéristique de pouvoir s’accoupler à tout moment, indépendamment de leur cycle ?

Les biologistes ont émis l’hypothèse que cette adaptation physiologique serait née d’un besoin pour la femelle de garder un mâle qui lui assure protection et subsistance à elle et son petit (n’oublions pas que le nouveau-né est un des rares mammifères à ne pouvoir se nourrir et marcher à la naissance, j’entends par là très dépendant et fragile).

Les hommes sont programmés quant à eux, pour diffuser leurs gènes par de multiples et fréquentes relations sexuels. En cas d’insatisfaction sexuelle ils finissent souvent par chercher d’autres opportunités. Aussi méprisable que cela puisse paraître, si nous ignorons ce constat nous refusons par la même, la théorie de l’évolution édictée par Darwin.

Les femmes intelligentes ont compris et accepté cela depuis longtemps, c’est ainsi que les femmes plus timorées perdent leurs conjoints au profit de ces dernières.

Participer à l’épanouissement sexuel de votre partenaire est une des composantes d’une relation réussie. Si pour vous, cette composante est essentielle, vous ferez partie de ces femmes qui ont réussi l’épanouissement et la complicité de leur union.

Il est bien entendu que nous ne sommes pas toujours de bonne humeur et disposer. Mais le compromis est bien une autre des composantes essentielles d’une union. Pour moi, si je dois donner plus que ce que je ne reçois, si c’est le prix pour réussir mon couple et bien je suis prête à le payer.

Bien évidemment comme vous le savez déjà chaque homme est différent.
Avoir le souci de notre homme, voilà un état d’esprit indispensable. C’est une des parties essentielles de la relation, il est nécessaire de se comporter comme une sorte de détective pour mieux comprendre notre partenaire. C’est ce que j’ai fait, ça reste mon petit secret : fouiner.

Oui j’ai fouiné. Je suis allé sur l’ordinateur de mon mari dans son bureau et j’ai commencé à fouiner. Je sais, je sais. Vous êtes censé faire confiance à votre mari. Je l’ai fait. Je le fais encore. Je n’ai pas été fouiné pour savoir s’il m’avait trompé ou quoi que ce soit d’autre. J’étais sûr que ce n’était pas le cas

J’ai fouiné pour savoir ce qu’il aimait. Vous voyez, un ordinateur enregistre tout ce que fait votre mari. Chaque chose qu’il lit, tout ce qu’il envoie, chaque site qu’il visite, chaque e-mail chaque image.

Je dois bien avouer que fouiner sur l’ordinateur de mon mari a été très amusant ! C’était amusant parce que j’ai pu voir des choses dont il ne m’avait pas parlé. Les choses qu’il aimait et qui l’exciter. Je ne l’ai pas fait dans le but d’épier et de découvrir quelque chose de mal. Je l’ai fait pour savoir ce qu’il aimait et peut-être comment je pourrais lui faire plaisir.
J’ai commencé par le navigateur, en ouvrant le navigateur Internet, en cliquant sur "Outils", puis "Options Internet", puis sur "l’historique de navigation" sous Paramètres, puis sur "Afficher les fichiers". Puis ensuite, cliquez sur le menu "Fichier Up" en haut (qui ressemble à un dossier de Manille avec une flèche vers le haut). Ensuite, cliquez sur "Historique" et voila ! Il ya tous les sites Web que votre mari a visité pour la dernière semaine.
J’ai alors été vraiment choqué pour ne pas dire plus ! Il s’est avéré que mon mari visité un grand nombre de sites concernant les pratiques du candaulisme. Cela m’a pris des heures de parcourir la plupart d’entre eux et de lire leur contenu.

Je me suis même servi de l’historique du navigateur pour lire exactement les pages j’avais lu mon mari et connaître ainsi ce qu’il excitait. C’était un peu comme avoir une forme de dossier psychologique concernant mon mari. Je savais pertinemment qu’il fantasmait à l’idée de me voir avoir une aventure avec un autre homme, mais je n’arrivais pas à croire à quel point ce fantasme était présent chez lui.

Il avait aussi télécharger un grand nombre d’images, de films dans un fichier caché sur son ordinateur. J’avais fini par les trouver. Vous pouvez faire le même type de recherche pour les fichiers Jpeg,. Bmp, gif,. Mpeg. Wmv et à l’aide du bouton « démarrer » puis « Rechercher » et « Recherche de fichiers » pour trouver toutes les photos et les vidéos qu’il a pu télécharger.

L’homme est avant tout un chasseur, toujours à l’affût de ce qu’il veut. Ouvrez les différents fichiers et regarder les images et les films. Regardez quelle sorte de contenu les composent. Si vous tombez sur un grand nombre de photos concernant un thème particulier, félicitations, vous venez de découvrir une des choses que votre homme aime. Vous avez alors, un coup d’avance sur lui, par ce que vous savez ce qu’il aime, mais lui ne sait pas que vous savez.

Imaginez le pouvoir que cela représente de pénétrer l’esprit de votre mari pour savoir instantanément ce qui le décrit au plus profond de lui. Nombreuses sont les femmes qui seraient prêtes à tuer pour être en mesure de faire cela. Eh bien c’est ce que vous pourrez faire si vous trouvez ses fichiers. Même si vous avez construit une superbe relation bâtie sur une communication exemplaire avec votre partenaire sachez que peu d’hommes osent vraiment tout dire à leurs partenaires de peur d’être tout simplement mal compris, mal jugé ou ridicule.

Si vous trouvez quelque chose qui vous inquiète ou qui vous choc ou bien voir même quelque chose qui vous met profondément en colère, prenez une grande respiration et surtout temporisé.

N’allez pas sous le coup de l’émotion vous adressez scandalisé à votre mari d’une manière accusatoire le doigt pointé sur lui avec les informations que vous avez trouvées.

Tout ce que vous réussirez à faire sera de vous engager sur la voie d’un conflit titanesque, de briser la confiance que votre mari avait en vous et au final de le mettre à la porte.

Calmez-vous ! L’homme que vous appelez votre mari est doux, affectueux, attentionné et généreux et peut-être même père, mais il est avant tout un homme ! Les hommes sont conduits par le sexe. Le sexe peut prendre différentes formes, le sexe peut prendre la forme de fantasmes qui ne se traduisent pas nécessairement dans la réalité.

Ne vous inquiétez pas c’est bien la même personne avec qui vous avez dormi la nuit dernière. Alors que faire s’il est excité par un nain albinos et tétraplégique ayant des rapports sexuels sous cellophane alors qu’il est suspendu au-dessus de l’eau.

La sexualité humaine est complexe et inexplicable. Ne remettait pas tout en question. Au lieu de cela, chercher la meilleure façon de vous servir de ce que vous avez trouvé pour améliorer votre relation sous la couette.

J’ai ainsi que j’ai pu avoir un aperçu très précieux des fantasmes qui habitaient mon mari et je m’en suis servi pour épanouir notre relation. C’est d’ailleurs bien le but de notre démarche aider notre relation ne peut pas faire de mal.

A titre d’exemple, mon mari avait téléchargé des centaines de photos de tops modèles habillés en écolière, coiffé de stress, vêtues de jupe à carreaux, grandes chaussettes blanches et d’un chemisier. Je ne me suis pas du tout imaginé qu’il pouvait être pédophile. C’était simplement le fantasme de nombreux hommes.

Quelques semaines plus tard, je l’ai accueilli le soir dans cette tenue alors qu’il rentrait du travail. On a fait l’amour cette nuit-là, avec énormément de passion, plus de cinq fois. Cela faisait de nombreux mois que cela ne nous était pas arrivé.

J’ai aussi compris les scénarios candaulistes qui l’excitait mais qu’il avait enfoui tout au fond de lui. C’était plus que je n’en n’espéré. Il ne fantasmait pas seulement sur le fait de me voir avoir des relations sexuelles avec un autre homme.

Il allait bien plus loin. Je me suis même posé la question de savoir si je serai capable de faire de telles choses ou même de simplement fantasmer. Dans le fond, je ne pouvais pas à terme être plus heureuse mais ce n’était pas sans hésitation.

Mon secret serait donc de tout simple, fouiner sur ordinateur de mon conjoint, découvrir ce qu’il aime et accepter tout de lui ?

Certainement pas. Si j’avais envisagé ce type de démarche il valait mieux que je ne fasse rien au risque de venir grossir les statistiques du divorce. Non j’ai tout simplement décidé d’utiliser les fantasmes de mon mari comme un moyen de pimenter la sexualité de notre couple. Je l’ai fait en m’appropriant son fantasme et en le poussant plus loin !
Oui. Je me suis dépassé car j’étais déterminé à ce qu’il les réalise avec moi. J’ai appris tout ce que je pouvais concernant ses fantasmes.

J’ai lu et appris à comprendre ce qui stimulait mon homme, mieux que n’importe quelle autre femme n’ait jamais pu le faire et ainsi être la seule à le comprendre aussi bien. Et au fur et à mesure que je lisais, devinez quoi ?

J’ai fini par trouver intéressant ce que je lisais. Cela a même fini par m’exciter. En essayant de lui venir en aide, j’ai fini par me venir en aide moi qui avais quelques problèmes de désirs.

Je suis donc allé bien plus loin qu’il n’avait pu aller. Lorsque je me suis sentie prête, j’ai commencé à introduire des éléments que je savais l’exciter. Je suis devenue de plus en plus suggestive. Je le provoquai, je m’habillais comme il en rêvait sans jamais me l’avoir dit. Petit à petit je suis devenue la femme qui le faisait fantasmer. Il n’avait plus besoin de me convaincre de quoi que ce soit, j’étais déjà convaincue c’était maintenant moi qui était force de proposition.
Il a fini par m’avouer qu’il rêvait de me voir coucher avec un autre homme. Mais j’en savais plus qu’il ne pensait. Je savais qu’il avait lu de nombreuses histoires de femmes qui avaient plusieurs partenaires et qui rencontrait d’autres hommes donnant l’impression d’être de véritables salopes.

Je lui ai alors dit qu’un amant ne serait peut-être pas suffisant pour moi. Après ma rencontre avec mon premier amant je lui ai avoué que je ne pouvais plus être monogame, que je devais trouver d’autres hommes. Il est alors devenu fou de désir pour moi. Mon mari n’avait pas eu besoin de m’en parler. Je l’avais pris à son propre piège.

J’ai ensuite donné du crédit à mes propos. Je suis sorti avec de nombreux hommes. Je les ai ramenés à la maison et je l’ai laissé regarder. Jamais pris l’initiative à chaque fois car je savais que c’était ce qui l’excitait, mais lui ne savait pas que je savais.

J’avais trouvé beaucoup de films de sexe en groupe ou de gang bang, je savais donc qu’il fantasmait secrètement en imaginant avec de multiples partenaires. Un jour, je l’ai provoqué. Je lui ai dit que je finirai bien par le vivre un jour. Nous ne l’avons pas encore fait, mais il se pourrait bien que cela se fasse. Nous adorons jouer avec ce fantasme.
Il y avait beaucoup d’autres choses que je connais de lui, je sais ce qu’il veut. Nous avons vécu déjà pas mal de ses fantasmes. Pour certains nous ne les avons pas encore réalisés mais cela ne devrait pas tarder. Le plus important pour moi, c’est le fait que pour chacun des fantasmes que nous avons réalisé, ce soit moi qui ait pris l’initiative avant qu’il n’en exprime le désir.

Je vous souhaite donc de bien fouiner ! Trouvez ce que votre mari aime vraiment. Peu importe que ce soit du sexe de groupe, du candaulisme, être déguisé en écolière, faire l’amour avec un black, de la bisexualité, du bondage, quoi qu’il en soit ce n’est pas grave. Trouver juste les moyens de l’introduire sous votre couette et de prendre l’initiative.

Mon mari et moi ne nous somme plus jamais disputé concernant la sexualité. Nous ne nous sommes plus jamais affrontés concernant nos différences de points de vue sexuels. Nous avons aujourd’hui une sexualité de couple très stimulante parce que j’ai pris le risque d’espionner sa psychologie à travers son ordinateur. Notre couple s’est épanoui et nous conduit aujourd’hui à vouloir encore améliorer nos rapports.
Pour garder votre homme heureux c’est aussi simple que ça. Sachez que s’il est heureux, il cherchera à vous rendre heureuse

6 Commentaires

  • Je découvre très ou trop tard ce joli texte.

  • pourquoi dire alors que le fait pour un homme de chercher a repanre le plus possible ses gênes etq ue donc il cherche a cocucher avec un maximum de femmes est MEPRISABLE ?
    pourquoi ce mèpris alors que la suite de votre article semble démentir cette appréciation
    quand etes vous sincère ?

  • ma femme m’a fait partd e ses pensées secretes (enfind e celles qu’elle a bien voulu me confier) suite a la realisation de mon fantasme de mari candauliste et qu’elle avait fini par accepter suite a mes demandes repetees sur 3 ans !!!
    finalement elle a vait realisé mon reve pour me faire plaisir d abord mais très vite elle s’est rendue compte des plaisirs que cela lui procuraiit sans danger ni crainte puisque j’en étais l’instigateur et qu’elel constatait que je prenais un très réel plaisir a la voir jouir avec d’autres hommes et que je n’en l’aimais que davantage
    quelel avait eprouve alors un sentimentd e liberté totale, qu elel en comprenait pas ters bien que je pouvais l’aimer et aimer en meme temps l’offrir a d autres hommes et que plus elel avaitd e plaisir plus cela m’en donnait, mais qu’après tout puisque cela me rendait heureux , elle pouvait bien profiter de cette liberté et complicité pour coucher avec de beaux mâles plus puissant et mieux pourvus que moi et surtout beaucoup plus endurants et...repetitifs
    Que cela lui avait faitd ecouvrir le vrai plaisir la vraie jouissance sexuelle dans les bras d’autres hommes et qu’elle en profitait sans vergogne, qu’elel etait donc consciente d’avoir un mari en or, formidable qui lui avait faitd ecouvrir ces plaisirs, un vrai paradis pour elle et qu’elel m’en etait infiniment reconnaissante et ne m’en aimait elle aussi que davantage
    Elle finir en me disant qu’elel etait satisfaite de jouir aisni de vant moi mais qu elel aimerait bien aussi le faire sans ma presence, pour un plaisir diffrent
    Je luid emandais alors si elel voulait le faire sans m’en avertir auparavant ou au contre-aire en m’en informant a chaque fois
    elle em repondit que les deux cas pourraient se faire, mais qu’elel ailmerait bien la senastionde me faire cocu en se faisant draguer et acceptantde coucher avec un homme qui lui plaisiarit mais sans me le dire, sans que je le sache donc, comme un vertibel cocu, que cetet situation la faisait fantasmer mais que d’autres fois elle aimerait me prevenir et que ça leexciterait ausside me voir excité a l’idee qu’elel se prepare pour ses Rv et que je pourrais meme l’aider a choisir sa tenue, et pourquoi pas a la conduire a son RV etc etc
    je lui repondis q ue cela me paraissait excitant et que j’aimerais bien qu’elel commence par me faire cocu, elels insista alors pour savoir su vraiment c’etait ça que j’aimerais.. ; etre bien cocu etd evant ma confirmation elle m’avoua " he bien mon cheri, sois heureux car je te fais cocu depuis 6 mois avec mon gyneco, il fait l amour comme un dieu et j en susi un peu amoureuse, mais maintenant que tu le sais ce n’est plus cocu que tue s mais candauliste puisque tu accepptes et en jouis Alors je te previendrai maintenant de ns RV et tu pourras m’y conduire si tu veux et si ça te plais vraiment je pourrais recommencer a te faire cocu et ne te le fdire que plusieurs mois apres
    Je donnais mona ccord bien entendu
    je suis donc candauliste mais aussi COCU et j’adore ça

  • Beaucoup de féminité émane de votre texte ; il y a certainement autour de vous un mari et des amants heureux.

  • Superbe texte. Je n’ai pas eu cette curiosité d’esprit que vous avez eux et aujourd’hui à 40 ans mon mari a fini par m’avouer ses envies de me voir coucher avec d’autres hommes. Mais votre texte apporte beaucoup. Merci

  • Je crois sentir comment fonctionne votre mari. Je vous suggère de devenir un peu dominatrice. Par exemple, vous rendre sans lui chez un amant qu’il ne connaît pas, y passer la nuit, rentrer et essayer de savoir s’il s’est masturbé en votre absence. Recommencer, lui interdire la masturbation, le menacer d’être corrigé au martinet ou à la cravache. Vous n’aimeriez pas le corriger ? Lui, il aimerait.
    Vous pourriez aussi, mais sans en abuser, vous refuser à lui en certaines occasions : "Je vais chez X... Tu ne me prendras qu’à mon retour, je me garde pour lui, je veux rester propre pour sa verge que j’aime tant..." Puis, au retour : "Non mon chéri, pas ce soir, il m’a épuisée, tu me prendras demain au réveil. Masturbe-toi si tu veux."
    Donnez-lui du plaisir avec un peu d’attente, de domination et un rien de cruauté. Mais finalement, un vrai plaisir, une puissante éjaculation et beaucoup d’amour.
    Car je suis certain que vous l’aimez et qu’il vous aime.
    Dernier conseil : lisez et faites-lui lire le meilleur ouvrage que je connaisse sur le candaulisme, écrit par une femme : "Mon mari jouit de mes infidélités’. Paru chez Media 1000 en juin 2011. Librairie : 122 rue du Chemin Vert, 75011 Paris. On peut écrire ou aller sur le site internet de Media 1000 ou de La Musardine. Bonne lecture pour vous, bonnes érections pour lui, bon plaisir partagé.
    Bises sincères.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription