Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Le rêve de ma femme

! Signaler un contenu abusif

Un rêve que ma femme vient de faire,

J’étais en déplacement professionnel avec une collègue ; l’entreprise nous avait gâtées ; en effet l’hôtel était particulièrement agréable, situé en bord de mer et même si nous n’avions pas quitté la métropole, la décoration et le mobilier donnait l’impression que nous avions pris l’avion jusqu’en outre-mer. On se serait cru en Guadeloupe.
Les premières chaleurs du printemps ne faisaient qu’accroître ce sentiment.

Le stage s’était plutôt bien passé ; c’était notre dernière soirée et nous étions d’excellente humeur avec ma collègue, voire joviales. Nous avions décidé d’aller prendre un verre au bar de l’hôtel après le repas.

Le bar était chaleureux, avec ses lumières tamisées, son mobilier foncé et travaillé, ses tabourets et ses canapés en vieux cuir bordeaux . Il était presque vide et même si l’ambiance ne battait pas son plein notre humeur joviale et nos rires suffisaient à faire sourire le barman qui nous tenait compagnie. Nous étions restées près du bar sur les tabourets.

Un jeune homme s’approcha alors de nous ; le barman s’éclipsa ; Il s’est mêlé à notre conversation l’air de rien ; il nous faisait rire et nous regardait toutes les 2 à tour de rôle ; je pense que nous lui plaisions toutes les 2 ; Ma collègue ne semblait pas percevoir les intentions cachées de ce trentenaire, beau gosse, plutôt agréable et intéressant......qui appréciait de passer la fin de soirée en notre compagnie.

Je l’observais faire sa parade...il était assez malin, il n’en faisait pas trop juste assez pour être charmant................dommage qu’il n’est pas eu au moins 15 ans de plus............je suis certaine que ce sera un homme rempli de charme et beaucoup plus encore mais avec quelques cheveux gris et surtout un visage plus mature ! les hommes jeunes ce n’est pas pour moi... inutile de tenter de me convertir au "cougarisme" !!!

C’est lorsque j’étais perdue dans mes réflexions qui me faisaient sourire que je me suis sentie électrisée (difficile à décrire) ; j’ai alors perçu un regard intense sur ma personne ; il était là (je ne sais pas depuis combien de temps !) , à l’écart, dans la pénombre mais c’est comme si d’un coup sa présence me perturbait alors que je ne l’avais même pas encore regardé.

J’ai alors tourné la tête doucement dans sa direction comme si c’était lui qui me le dictait. Son regard était plus qu’intense. Il portait un costume bleu marine très chic avec une chemise blanche mais la fin de soirée lui avait très certainement fait quitter sa cravate. Il était à la fois plus mûr et posé que notre jeune compagnon de soirée (certainement plus expérimenté !).
Il a très légèrement levé son verre dans ma direction, marquant sa volonté de trinquer avec moi , en me souriant (comme on sourit à une jolie proie que l’on veut attirer dans sa toile).... et effectivement attirée par son charisme, sans même qu’il m’adresse une parole, me voilà entrain de me diriger vers lui tout en me disant que ce n’était pas moi qui allait vers lui, ni ma volonté qui parlait mais c’était plus fort que moi........que dirait Hervé..? ah oui il faut que j’arrête de culpabiliser .. s’il me voyait ça serait probablement le plus excité des trois. Cette pensée me donna le courage supplémentaire pour lui faire mes yeux de chat.

Nous échangeons quelques banalités... sa voix collait avec le reste du personnage et me donnait des frissons. Il me proposa de l’accompagner jusqu’à sa chambre.....oh mon dieu j’ai accepté !

L’ambiance était particulière......en guise de chambre on aurait dit des cases très peu isolées où nous entendions les gens aller et venir et surtout il me semblait que si quelqu’un voulait s’arrêter près de notre "abris", il pouvait apercevoir ce qui se passait à l’intérieur.

Il me prit la main très délicatement mais de façon très sûre et m’invita à m’asseoir sur la banquette ; d’un regard profond, il s’assit à côté de moi mais sans être trop proche et me demanda de relever ma robe et de me caresser ; il était directif et ferme mais j’étais certaine qu’il savait également être tendre.

Je commençais à relever ma robe ; j’ai enlevé ma culotte , écarté les cuisses et je me suis touchée tout en le regardant... c’était excitant et stressant car son absence de réaction me laissait perplexe et inquiète.... que voulait-il ? est-ce que je lui plaisais vraiment ? et si Hervé me voyait.. il me demanda alors si j’avais un homme..et si j’en étais amoureuse.. je lui répondis que oui.......j’ai senti alors un léger trouble chez lui ..............je pense que se retrouver dans cette situation avec une femme qui n’est pas libre et qui plus est déclare être amoureuse d’un autre homme l’excitait... et du coup ça m’excitait encore plus.... il m’a alors demandé de le toucher......d’abord au travers du tissu de son pantalon mais cela m’a suffit à me dire que je ne m’étais pas trompée .......le contexte l’excitait...il a alors défait la ceinture de son pantalon, baissé son vêtement et j’ai découvert son sexe déjà bien dur en érection.
Il m’a dit : "touche moi , caresse moi, découvre moi et après goûte moi....".
Je me suis exécutée avec délicatesse et puis de plus en plus avec envie et excitation. Il m’a alors demandé d’arrêter ; il a mis un préservatif et j’ai compris que nous allions aller plus loin.... à ce moment là j’étais sûre que des gens étaient passés devant la porte et avaient du s’arrêter pour regarder en écoutant nos gémissements...
Je n’avais qu’un regret c’est que l’une de ces personnes ne soit pas Hervé... et puis....... le rêve s’est arrêté ... c’est la différence avec une histoire......quand on se réveille on ne connait pas forcément la fin ou alors le rêve s’est arrêté un peu tôt........................

Pensez vous que ma femme soit prête pour me cocufier ?

3 Commentaires

  • Je n’aspire plus qu’à cela ...

    Elle a franchi une seconde étape samedi dernier, je prendrai le temps de vous la commenter prochainement.

  • Je suis totalement d’accord avec Alexx, votre description du désir est splendide.
    Pour illustrer mon propos, je reprendrez une citation de Georges Clémenceau :
    " Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier "

    La montée de son désir est progressive et très bien décrite, vous nous permettez par les mots d’intégrer pleinement les pensées de votre épouse, ce n’est pas un exercice facile, vous l’avez pleinement réussi, un grand Bravo !!!

    Si le récit est la fidèle retranscription de ce qu’elle a éprouvé durant son rêve, il n’y a pas de doutes vous serez très bientôt, un couple candauliste épanoui.
    A très vite

  • A vrai dire, rêver, fantasmer sur l’excitation, sur la montée du désir, de l’appétit sexuel, n’est à mon sens que le gage que votre femme est bien vivante et heureuse de ça. Par contre en déduire qu’elle est prête au candaulisme est plus difficile à dire avec certitude.

    L’important, ce n’est pas "l’avant" mais "l’après" !

    En gros tout le monde est prêt naturellement à avoir d’autres partenaires (c’est l’essence de la vie) mais la complicité et la force du lien du couple se mesure dans la capacité de la femme à revenir vers son homme après s’être donnée complètement et à en être heureuse !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription