Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Le premier en déplacement

! Signaler un contenu abusif

Voici l’histoire de notre 1er partenaire rencontré par petite annonce et chez lui.

L’aventure avec notre assureur nous avait permis de voir clair en nous. Nous en avions parlé longuement et avions convenu de poursuivre dans cette voie. A l’époque nous ne parlions pas de candaulisme, ce mot nous était inconnu.
Regardant sur un site de petites annonces, j’ai été attiré par celle d’un homme qui recherchait un couple pour une soirée qu’il appelait élégante.
Il se présentait comme un pensionné, veuf et courtois. J’ai fait lire l’annonce à Christel qui hésita un peu.
Bien que nous ayons ouvert une porte, elle avait un peu peur que cela nous entraîne vers quelque chose qui pourrait casser notre couple.
Alors nous avons décidé des barrières à ne pas franchir, de ne poursuivre l’aventure que si chacun le désirait. Pas d’obligation, pas de relations sans que l’autre soit présent ou aie donné sa bénédiction, pas de 2ème rdv avec le même amant afin de ne pas entrer dans une intimité qui pourrait se révéler dangereuse.
Ainsi fut décidé et le lendemain je pris contact avec Jean (l’homme de l’annonce).
Je lui fit part de notre souhait que je puisse le rencontrer avant. Que je désirais connaître la personne, ses intentions, comment cela se passerait. Il comprit notre façon de voir et m’invita à me rendre chez lui le samedi après-midi.
Samedi arriva et je m’y suis rendu.
C’était un homme un peu rond mais de belle allure qui m’a fait entrer. Chez lui tout était propre et bien rangé, ce qui me plu et m’inspira confiance quand à son hygiène.
Il m’invita à m’asseoir et me demanda si je désirais une boisson. J’ai accepté un cola.
Je lui ai avoué que nous étions néophyte, que seule une petite aventure avait eu lieu entre ma femme et notre assureur sans ma présence.
Ce à quoi il me demanda si nous étions certains de vouloir ça, si j’avais vraiment envie de regarder ma femme avec un autre homme. Je lui ai assuré que oui, qu’il n’y avait aucun souci. Mais notre désir était de connaître comment se passerait la soirée, nous voulions tout savoir afin d’être sûrs que cela nous correspondait.
Il m’a tout expliqué, dans les moindres détails. J’ai seulement refusé une de ses demandes, celle qui consistait à filmer les ébats dans la chambre.
Nous nous sommes quittés et je lui ai dit que si ma femme était d’accord avec ses propositions je le recontacterais le lendemain pour convenir d’un rdv.
Lorsque je suis rentré chez nous, j’ai raconté à Christel quel genre d’homme c’était et la manière dont il voyait notre rencontre. Après plusieurs questions sur des détails elle marqua son accord.
Le lendemain j’ai téléphoné à Jean, comme promis. Celui-ci, certainement méfiant, souhaita parler à Christel. Tandis qu’il conversait tous deux, elle s’est mise à rire plusieurs fois. Le courant semblait bien passer entre eux. Elle me repassa le téléphone et je conclus rdv pour le vendredi qui venait à 21h00.
Vendredi 19h00.
Christel prit une douche puis m’appela dans la chambre afin de choisir avec elle la tenue qu’elle allait mettre. Elle était hyper nerveuse, n’arrêtait pas de parler. Je lui ai demandé si elle était toujours d’accord, lui assurant que je comprendrais qu’elle change d’avis. Elle répondit que non, juste elle se sentait comme si elle devait présenter un oral à un examen.
Nous avons choisis sa tenue : petite robe rouge courte et évasée boutonnée de haut en bas dans le dos, bas nylon, string noir, pas de soutien-gorge, escarpins à talons aiguilles.
La voir ainsi me donna des chaleurs, je l’aurais basculée sur le lit pour la prendre si je ne m’étais retenu.
20H40, départ vers chez Jean qui habitait à une vingtaine de kilomètres.
21H06, nous sommes arrivés chez lui.
A peine entrés, et sans me laisser le temps des présentations, il embrassa Christel à pleine bouche.
Ensuite il nous invita à prendre place dans le canapé et nous proposa un verre de vin.
Pendant qu’il est allé chercher la bouteille et les verres, j’ai remonté quelque peu la robe de Christel. Pas question de la trousser jusqu’à la taille, mais il me semblait qu’il fallait malgré tout donner une vue agréable à Jean.
Il est revenu et a rempli les 3 verres.
Assis dans le fauteuil nous faisant face, et tout en discutant banalement, je le voyais s’intéresser aux jambes de ma chérie.
Mais il ne se décidait pas. Avait-il une appréhension vu qu’il savait que nous étions là pour une première ?
J’ai alors pris les choses en main, si je peux dire.
Avec beaucoup de douceur j’ai commencé à caresser une jambe à ma chérie, puis à les lui écarter légèrement. Ainsi il pouvait comprendre qu’elle n’opposait aucune résistance.
Il s’est levé, s’est approché d’elle et, la prenant par les mains, l’a fait se mettre debout.
Nouveau baiser gourmand, tandis que ses mains partaient en exploration sur son fessier. Complètement rassuré il s’écarta d’elle et lui demanda de danser sensuellement au son de la musique ambiante.
<imgsrc=

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription