Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Le Plaisir de m’exhiber pour Lui.

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à toutes et à tous,
je pourrais avoir honte de ce qui va suivre, mais ça m’excite tellement de vous le raconter, que j’en n’oublie toute ma pudeur. Moi, j’ai vingt-neuf ans, je suis brune avec une jolie cambrure de reins, de très jolies seins aux larges aréoles brunes.

Je précise que je suis mariée avec magnifique dont je suis très éprise, et auquel je ne peux rien refuser surtout quand il s’agit de sexe. Il faut dire que dans le domaine du sexe, mon époux m’a tout appris.

Mes parents et le reste de ma famille étaient des gens très stricts et également très croyants. Nous ne parlions jamais de sexe à la maison, et mes frères plus grands que moi avaient pour charge de me surveiller constamment.

À dix-huit ans, j’ai fait la connaissance de mon mari, le grand frère d’une de mes camarades de classe, le coup de foudre fut immédiat et quelques mois plus tard à mon grand soulagement il m’épousa. J’étais ravie de me soustraire à cette famille étouffante, et surtout de rattraper le temps perdu en matière de sexualité.

Notre mariage a été idyllique et il l’est encore, sauf que depuis un an, mon mari qui disait que la routine s’installait trop dans notre vie, m’impose une sexualité assez débridée.

Il me force certes, mais j’y prends plaisir, même si parfois j’ai l’impression d’être trop soumise, et je pense au fond que c’est ce qu’il aime être très dominant et j’adore être soumise.

Il a commencé par modifier ma garde-robe, et aussi tous mes sous-vêtements. Désormais, en dehors de mon travail et de nos familles, je ne porte plus de pantalon, mais exclusivement des jupes et des robes très courtes, voire mini ; et quand nous sortons le week-end faire des courses, il m’interdit de mettre une culotte ou un soutien-gorge. Au tout début j’étais très gênée, mais au fur à mesure cela m’a plu. Il a remplacé mes souliers confortables par des hauts talons, et en ce qui concerne les sous-vêtements, il aime que je porte uniquement de la dentelle transparente, blanche, rouge ou noire, des portes jarretelles et des bas, le plus souvent résilles ou couture.

Jusqu’au mois dernier, il aimait qu’on se promène un peu pour m’exhiber, et m’ordonnait souvent de lui faire des fellations dans des endroits insolites, mais depuis vendredi dernier il veut m’offrir à un inconnu en vrai car je sais que c’est son fantasme.

Je me doutais qu’un jour ou l’autre il voudrait passé à l’action, mais j’ignorais quand, il veut qu’on le fasse pour mes trente ans en décembre. Il me surnomme souvent “sa jolie catin ”, et ça l’excite énormément de me voir déguisée en pute soumise.

J’ai encore bien du mal à l’admettre mais la façon dont me traite mon chéri me fait toujours beaucoup mouiller. D’imaginer que je suis son objet sexuel m’excite au plus haut point.

Pour en revenir à ce fameux vendredi, ce soir-là mon mari m’a demandé de mettre ma robe noire, celle qui est transparente, sans rien en dessous naturellement. J’ai complété ma tenue par une paire de sandales rouges sexy avec des talons vertigineux.

Nous sommes allés dîner dans un nouveau restaurant de la région, ou il régnait une atmosphère feutrée. Le repas était délicieux et mon chéri m’a fait un tas de compliments tout le long du repas. Au dessert, il m’a fait remarquer que notre plus proche voisin de table sur la droite n’arrêtait pas de me dévorer du regard. Je m’en n’était rendue compte, mais sans plus.

D’où il était, il avait surement une vue dégagée sur ma jolie paire de jambes dont la position assise avait dévoilée une bonne portion de mes cuisses plus que satisfaisante. Bah ! Si ça pouvait lui faire plaisir j’ai même croisé et décroisé les jambes sans cesse, faisant ainsi remonter peu à peu ma robe haut sur mes cuisses et ainsi pour qu’il puisse bien en profiter de la vue exceptionnelle que je lui donnais.

Je me plais souvent à imaginer que les hommes fantasment sur moi, ça me procure un plaisir énorme. Mon mari était très excité de me voir ainsi offerte au regard de cet homme. Il me dit que ça été le déclencheur de vouloir le faire en vrai.

Maintenant il veut m’utiliser avec un autre homme (d’utiliser l’autre homme comme un "instrument" sexuel) pour me donner du plaisir que je joue le jeu sans retenue. Mon plaisir, mon excitation est ce qui l’excite le plus, selon lui. Il me dit que pour lui ce n’est plus une envie ou un fantasme mais que c’est devenu un "besoin". (Attention sans qu’il me mette la pression).

Avant de franchir le pas (car c’est vrai que j’ai envie d’essayer), j’aimerais comprendre l’origine, la nature de ce fantasme et connaître les risques j’ai pu voir sur le net le mot candaulisme, et j’ai trouvé ce site intéressant.

Cela peut m’exciter lorsque nous en discutons "en situation" j’aime et j’ai vraiment envie, mais, à froid je ne suis plus tout à fait rassurée malgré mon énorme envie d’accepter de vivre cette expérience avec lui car il veut être spectateur mais aussi acteur et de satisfaire ce fantasme (bizarrement il est vrai commun !).

Je sais c’est étrange...je suis moi-même presque prête à être partager avec un autre homme... je suis un peu paumée en fait… j’ai jamais fait ça avec deux hommes, et je reconnais que ça me plairai assez dans l’idée... mais la question que je me pose est la suivante, m’aime-t-il vraiment ? Pour pouvoir m’offrir à d’autres hommes et me regarder prendre du plaisir… j’ai envie de dire oui... mais je me demande s’il ne profite pas du faites que je sois très ouverte à ce sujet.

Quand on en discute il me dit qu’il est fier d’avoir une jolie femme comme moi, et que ça lui plait que j’excite d’autre homme, mais que je suis avec lui, que s’est avec lui que je vie que je suis la femme qu’il aime…

Que cette pratique doit être faite en complicité avec mon accord, et que le plaisir que nous en retirerons sera vraiment monstrueux. Que si je veux le faire ce sera pour mon plaisir mais pas pour le sien. Plus il tombe amoureux de moi, plus il a envie de me voir prendre du plaisir avec un autres.

Merci pour vos commentaires et vos réponses qui seront intéressantes pour moi…

6 Commentaires

  • la suite..........

  • Pour nous c’est un des visages du désir et le désir fait partie intégrante de l’amour dans notre cas.
    Je ne serais être candauliste si je n’étais pas éperdument amoureux de ma merveilleuse compagne. C’est l’amour infini pour elle qui mène ma libido dans les scénarios les plus torrides. Je dois bien souvent taire mes envies de risque de paraître par trop obsédé de ma femme. Le tout est d’arriver à maintenir un équilibre en tout. Je la remercie pour toutes les sensations extraordinaires qu’elle me fait vivre.

  • Il y a autant de réponses que de façon de pratiquer le candaulisme ou tout au moins, les raisons de vouloir pratiquer le triolisme. Pour ma part, je désirais et aimais voir mon épouse recevoir ou donner du plaisir à un autre "mâle", car l’amour que j’ai porté pour Caro était un amour qu’on appelle fusionnel. Je voulais pour elle toujours plus de plaisir et toujours plus de jouissance. Mais il est vrai que nous avions connu des couples ou ce n’était que pour le plaisir de l’homme, pour son envie de voyeurisme, d’autres ou c’était pour en arriver à lui donner un amant et cacher ainsi une impression de son impuissance et pour plein d’autres raisons, et pas toujours pour un échange réciproque de plaisirs ou de jouissances. C’est pour cela d’ailleurs, qu’avec Caro, nos expériences finissaient pour les 3/4 par du triolisme.
    f.tyroler2@orange.fr

  • Bonsoir Lily,
    vos interrogations sont légitimes, laissez faire le temps et écoutez-vous.
    Comme le précise Simorgh jamais tu ne dois te laisser avilir ou déconsidérée.
    La soumission reste un jeu auquel tu t’offres seulement si les circonstances t’excites et non pas pour satisfaire l’homme de ta vie.
    Prenez bien soins de vous et venez vite nous faire partager vos aventures...
    Très chaleureusement
    Candaule

  • Reste cool et zen.
    Ma femme et moi avons pratiquons tout ça... et nous sommes toujours ensemble, depuis des lustres.
    Les jouissances que nous en tirons sont de très beaux moments érotiques et une fois au paroxysme des instants parfois très lubriques.
    Simplement ne te laisse jamais avilir, ni déconsidérer.
    Tu es une femme aimante, une épouse qui prend du plaisir avec son candauliste de mari, mais tu n’es pas un objet. Donc, la fourette crapuleuse certes, mais pas avec n’importe qui ni n’importe comment.
    Ton mari a des envies et des fantasmes... profites en pour satisfaire les tiens... pourquoi pas avec une femme, que ton mari et toi feriez jouir..
    En attendant, ton récit me procure une belle érection et je vais donc la satisfaire en me pognant sur ton compte puisque ma femme n’est pas là, sinon j’aurais lis mon membre entre ses copieux nichons pour me faire jouir avec une belle cravate gicleuse.
    Merci.
    JPB

  • La question que vous posez est simplement celle du candaulisme. Est-ce une pratique amoureuse, aimante ou une pratique de domination, d’asservissement mutuel ? Qui a la réponse ? Chacun la sienne.
    Il n’y a que le dialogue et le temps pour y voir clair. Ne vous précipitez pas.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription