Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

le jeune couple marié

! Signaler un contenu abusif

Le jeune couple marié ( jeune couple 28-30 ans ), ensemble depuis le lycée mais marié depuis moins d’un an, se promettent amour pour toujours, fidélité mutuelle, mais.... le désir mutuel éternel ?

Un peu plus compliqué en toute honnêteté et certains l’assument pendant que d’autres se mentent à eux même, ce jeune couple ne s’est pas menti sur le sujet.
Je les rencontre sur un site internet de libertinage.

Agnès et Cédric, m’invitent en toute simplicité boire un verre un soir dans un bar sans chercher à faire quoique ce soit ensuite. Ils m’avouent leurs désirs , ils ne le nomment pas par "candaulisme" c’est un concept encore peu connu dans le langage commun ( de moins en moins ).

Agnès a rencontré Cédric au lycée, et depuis le mariage il y a 6 mois, les doutes existentiels sur le couple se réveillent, et pour tuer ces démons, ils ont penser flirter avec les fantasmes dans la réalité. Ils avaient peur de l’échangisme mais les trios FFH ou HHF ou même candaulisme avec une femme ou avec un homme, c’étaient leurs envies sans abîmer la stabilité de leur couple bien entendu.

La première rencontre se passe bien, Agnès est une jolie blonde de 28 ans avec une fraîcheur, une légère timidité, un charme naturel. On se fixe un rendez-vous pour une autre soirée chez eux bien au chaud.

Le soir tant attendu enfin venu, on appréhende toujours un peu si ça va bien se passer, le contraire ne serait pas normal.

Je sonne, Agnès m’ouvre, elle est seule, Cédric va nous rejoindre volontairement plus tard pour nous voir en pleine action. Elle m’accueille avec un kimono en satin de couleur gris clair, je la devine toute nue en dessous. Je suis tout troublé.

Agnès m’offre à boire du vin blanc, bougies allumées, musique douce, lumières éteintes, mes vêtements quittent rapidement ma peau pour offrir à Agnès la vue sur le corps de son futur amant.

Elle prend l’initiative de me caresser mes fesses et elle approche sa bouche comme un aimant de mon sexe en semi érection. Agnès gobe mon gland inconnu entre ses lèvres douces et humides, directement dans le vif du sujet, elle prend tout son temps et on sent bien que cette envie est là depuis bien longtemps en elle.

Agnès affamée me suce ma bite comme une glace qui ne fond pas dans la main et encore moins dans la bouche aussi gourmande d’une jeune femme mariée.

Je profite de ce moment exquis, cette jolie expérience ne fait que commencer, mes mains lui caresses ses ses cheveux puis je m’aventure à défaire son kimono de satin pour découvrir qu’elle est bien nue en dessous et ses jolis mamelles pointus, j’explore son ventre, sa nuque, son dos nu, puis son pubis aux poils courts et blonds,
je m’abandonne moi aussi vers ses cuisses bien blanches, je sens le parfum de son intimité, Agnès est trahie par sa chatte qui dégouline d’une bave intime en haut de ses cuisses partant des lèvres de sa chatte encore inexplorée en dehors de son mari encore absent pour le moment.

Je la bascule pour qu’elle m’offre sans aucune pudeur son entrecuisse , je découvre ainsi toute son anatomie intime, ses jambes s’ouvrent complètement en confiance, le vin blanc faut aussi son effet...

je découvre le relief de son clitoris, les lèvres intimes de sa chatte humide , et même son anus tout rose.... tout est gourmandise , un vrai trésor qui ne demande qu’à en prendre soin.

Je lui lèche de haut en bas , de bas en haut , de gauche à droite, de droite à gauche, je pénètre un peu ma langue , je me délecte de cette jolie orchidée totalement offerte à moi.

Agnès très muette finit par abandonner des gémissements très excitant qui m’encouragent à lui offrir toujours plus de plaisirs qui s’enchainent.... puis on se positionne en 69 passionné et là Cédric rentre enfin très discrètement pour découvrir la scène tant décrite pendant des semaines sur des tchats ou des mails, là ce n’était plus virtuel, là bien réel, ni Agnès ni moi n’avons arrêtés, j’étais sur Agnès et Cédric pouvait me voir disparaître par des petits aller et retour ma queue bien gonflée dans la bouche de sa femme.

Moi je dévorais l’intimité de sa femme qui tanguait et vibrait.... Cédric regardait la scène en silence discrètement, il s’approche de sa femme, et lui fait un bisous, lui demande
- "c’est bon ? tu aimes"....
elle ne réponds que d’un oui d’une voie tremblante, ces gémissements tremblants la trahissent, elle prend du plaisir devant son mari ......

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription