Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

le film (2)

! Signaler un contenu abusif

Elle est assise et commence des mouvements d’avant en arrière. Cette longue queue bien calée au fond de sa chatte, elle se frotte le clitoris sur le ventre de son amant. Elle gémit. Elle va jouir. Je filme son cul qui accélère le mouvement. L’amant se laisse faire jusqu’à ce qu’il plie les jambes, lui saisisse les fesses de ses deux mains et ressort son sexe. Elle se retourne pour voir la queue libérée avec une mine fâchée. Elle veut se rasseoir dessus, il l’en empêche en la maintenant au dessus de lui. Il enfonce juste son gland, pas plus. Ça ne lui suffit pas. Elle attrape d’une main les couilles encore pleines de l’amant et les malmène, comme pour le punir de l’avoir privée de son sexe. Il replie un peu plus ses jambes si bien qu’elle est quasiment à quatre pattes avec lui dessous. La bite, tout humectée de ma femme, se colle à la raie de ses fesses. Elle se cambre pour bien s’écarter. D’une main, il ouvre la fente de son cul, de l’autre il prend son sexe et tape sur l’anus de ma femme. De plus en plus fort. Le bruit flasque s’amplifie. Je filme tout. J’entends « du gel ! ». C’est l’amant de ma femme qui réclame du gel. « Non, pas tout de suite » dit ma femme, « pas tout de suite ». Il tape son sexe de plus en plus fort contre l’anus, il veut entrer. Ma femme se retourne à nouveau, elle est obligée de se tordre littéralement pour me regarder. « Non attends, pas tout de suite ». « Va chercher du gel » m’ordonne l’amant. Je pose ma caméra et vais chercher le tube de gel. Pendant ce temps ma femme se frotte à nouveau sur son amant. Elle est tellement excitée qu’elle se frotterait sur n’importe quoi. Elle veut jouir avant de se faire sodomiser. Elle y est presque lorsque je la badigeonne de gel frais. J’enfonce mon doigt dans son cul pour bien lubrifier l’orifice. J’en ajoute sur la queue de l’amant pour qu’elle soit bien gluante. Ma femme a compris qu’elle n’y échappera pas. Elle se soulève et se met à quatre pattes en se cambrant au maximum pour s’ouvrir. Je l’entends dire dans un souffle « vas-y, encule moi profond ». Je reprends ma caméra…

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription