Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Le filet - en profondeurs

! Signaler un contenu abusif

Elle m’est donc offerte.
M. lui s’éclipsé, fermant derrière lui la porte de la chambre, mais certainement juste à côté pour profiter par l’ouïe seulement dans un 1er temps du scénario qui va se jouer.
Je continue la découverte du corps de ma complice en douceur : des caresses légères qui lui provoquent des frissons, des gémissements
Puis j’entre dans mon rôle. Les grandes lignes convenues avec M. : donner du plaisir à sa belle avec ma langue et mes doigts. Il trouve qu’elle est trop souvent, lors de leurs rencontres, privée de ces plaisirs par des hommes trop pressés de la prendre alors qu’elle apprécie particulièrement qu’on la dilate, la travaille. Il aimerait qu’elle soit fontaine, ce que ni lui ni personne n’est parvenu à faire jusqu’à présent.
La barre est haute. Mais le défi m’excite. Et qui sait, ses sens exacerbés par le fait de n’avoir jamais encore vu son amant d’un soir pourrait provoquer des réactions inédites.
Je m’applique donc du bout de la langue d’abord à flatter son clitoris, goûter son sexe pour m’enivrer de sa cyprine.
Elle gémit, me félicite pour mon approche en douceur.
Je la dilate lentement mais sûrement, et accueille largement mes doigts.
Mes doigts glissent en elle lentement, à la recherche de ses points sensibles.
J’en joue. Certaines de mes caresses sur ses muqueuses lui provoquent des gémissements plus intenses.
Son bassin ondule. Le plaisir monte en elle, la rendant impatiente.
Elle a envie de me découvrir demandant la permission d’enlever le bandeau qui l’empêche de me voir.
Je refuse sèchement. Puis lui explique que ce serait contraire à la règle du jeu tout en accélérant mes frottements dans son sexe, ciblant ses zones les plus érogènes.
Elle dit plus mot mais gémit, ronronne, ondule de plus belle, libérant ses seins de son chemisier pour mieux les caresser, les masser, pinçant aussi ses tétons.
Je relâche la pression ne voulant pas la faire jouir trop vite.
Mais elle profite de cette accalmie pour demander à nouveau la libération de ses yeux.
N. N’est décidément pas très bonne joueuse...
J’en profite alors pour arracher le filet qui lui sert de collant.
M. avait insisté sur ce point. En plus de son regard embrumé par le plaisir, il souhaitait que sa tenue porte les stigmates du plaisir.
Que son chemisier soit ouvert, ses seins libérés, marqués par les caresses et massages, sa jupe enlevée et ses collants déchirés, détruits, pour mieux montrer la bestialité, toute respectueuse et basée sur son plaisir dont elle avait été l’objet avec moi, pour mieux en profiter ensuite.
Il m’avait expliqué qu’après mon départ, N. Serait à la fois ravie du moment passé mais aussi désireuse d’une étreinte avec lui, et que de la voir salope après une baise avec l’un de ses amants l’excitait beaucoup.
Ce filet donc allait être plus qu’un prétexte.
M. Était maintenant spectateur, peut être les menaces de sa belle d’enlever le bandeau lui avaient fait craindre une fin trop précoce à nos jeux, ou alors ce sont plutôt les bruits de plaisir aigu sortant de la bouche de sa belle qui l’avaient attiré, la frustration de ne pas y assistait étant trop forte, ce qu’il m’avoua quelques jours plus tard par SMS.
Je déchire donc ce filet, ce qui étonne N. Elle doit me prendre pour un fétichiste.
Mais elle comprend vite ce que je fais faire de ces lambeaux de synthétique noir.
J’en fais 2 bandes.
Me place sur son torse, les cuisses de part et d’autre de sa poitrine, ma queue raidie frottant sur ses seins laiteux et si doux.
Je lui saisis les mains, les place par dessus sa tête, et non sans avoir besoin de contrôler sa résistance mais tout en la rassurant par des mots doux et lui expliquant que c’est le seul moyen qu’elle reste docile,je noue, sans trop serrer, ce dont je m’assure, ses 2 poignets réunis par les liens ainsi créés.
Je me tourne vers M. Qui apprécie le spectacle vu son grand sourire.
Et N. Elle me traite de sadique tout en riant... J’adore !

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription