Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Le filet - début du jeu

! Signaler un contenu abusif

La voici donc totalement offerte avec la complicité de son mari.

Je suis toujours bien installé dans ce profond canapé lorsque M. fait approcher sa belle, l’installant assise sur la table basse face à moi.

Il s’installe dans l’autre fauteuil et nous sommes ainsi tous les 2 à portée de main de son épouse.
Le bandeau sur ses yeux ne l’intimide pas plus que ça, j’apprendrais plus tard que c’est un jeu auquel elle est habituée pour ajouter du piment lors des rencontres que lui organise parfois son homme.
La discussion tourne vite autour de ses charmes et de sa tenue.
Elle porte, une chemisier court, noué sous la poitrine. Celle-ci semble vouloir sortir de ce corsage trop serré. À cette vue on ne peut qu’avoir envie de libérer ces seins comprimés pour mieux jouer avec.
Son ventre est dévoilé. Sa peau, dans le pénombre et les jeux de lumière semble moins blanc que sur les photos mais contraste avec la petite jupe plissée en tweed, façon écolière d’école privée anglaise qui ne cache pas grand chose de son intimité.
Imaginant à travers le bandeau nos regards emplis de désir, elle en joue, croisant et écartant ses longues jambes seulement recouvertes d’un collant en filet, nous dévoilant son intimité nue et rasée sous cette jupe qui ne demande qu’à être troussée.
La belle se désaltère du rafraîchissement que lui a servi son homme, mais privée de sa vue par ce bandeau noir, c’est bien naturellement que je m’approche d’elle, m’asseyant à côté d’elle sur la table basse pour porter son verre à sa bouche et commencer la découverte de son corps offert tout en la complimentant sur sa tenue et ses formes.
M. se fait de plus en plus spectateur.
Rassurant d’abord sa douce de caresses sur ses longues jambes après l’avoir installée, il a repris place dans le profond fauteuil. Nous observant dans notre jeu de séduction. Ses mots se font plus rares et mes mains plus hardies.
Glissant le long du dos de ma complice, en alternant caresses appuyées pour la masser ( une douleur à l’épaule explique t’elle), et plus légères , ma main flatté son joli ventre avant de s’introduire sous sa jupe.
Je profite ainsi de la douceur de la peau de ses cuisses pour remonter délicatement vers son intimité nue.
Visiblement ce jeu lui plait, mes doigts rencontrent entre ses lèvres charnues le nectar de son désir. Elle en frissonne.
C’est pour M. le signal de départ de notre jeu dont nous avons ensemble défini les règles.
Il me fait signe de le suivre sans que N. ne puisse s’en apercevoir.
Je la fais se relever et la guide vers une chambre contiguë au salon.
D’abord étonnée, je la rassure d’une caresse sur la joue et un baiser dans le cou :
"N’aies crainte, M. m’a bien expliqué ce que tu aimes. Et je suis ici pour en jouer."
"Ça ne m’étonne pas de lui" me dit elle dans un grand sourire.

Nous voici dans la chambre, elle aussi baignée dans la pénombre.
J’installe ma complice sur le lit confortablement.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription