Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Le déclenchement, suite

! Signaler un contenu abusif

Ce soir là, même si ma chérie est souvent coquine, elle fut beaucoup plus tactile qu’à son habitude. Tout le long du film elle ne cessa de se presser contre moi, de me donner des bisous dans le cou, de me caresser.
Nous étions à peine couchés qu’elle commença à jouer avec mon matériel 3 pièces.
Bien sûr, cela arrive souvent, mais cette fois je la sentais beaucoup plus nerveuse.
Une partie de jambes en l’air s’ensuivit. Quand elle prit mon sexe en bouche elle était déchaînée, allant jusqu’à me morde à hauteur du gland. Petite douleur, qui fut vite oubliée grâce à sa science buccale.
01H00 plus tard je m’endormis sagement.
Au milieu de la nuit je fus réveillé par un je ne sais quoi. Je compris vite que c’était ma douce qui se masturbait.
J’ai tendu la main vers la lampe de chevet et ai allumé. La coquine s’est arrêtée et m’a regardé toute penaude.
Excuse-moi, je ne voulais pas te réveiller m’a-t-elle dit.
Alors nous avons discuté.
Je lui ai demandé si j’avais été minable lors de nos ébats, ce à quoi elle m’a rétorqué que pas du tout.
Lui posant une foule de questions elle m’a avoué que c’était dû à cet après-midi, que de se faire draguer par ce sénior l’avait émoustillée.
La discussion continua et j’avoue que cela m’excitait un peu.
Puis je lui ai demandé si elle ne craignait pas la visite de jeudi lorsqu’il viendrait rechercher les documents.
Rieuse elle me dit qu’elle saurait gérer, qu’il n’allait pas la violer, qu’il l’avait juste complimentée et que c’est elle qui c’était fait un film dans sa tête.
Je te fais confiance, ai-je répondu. De toute façon tu me diras. Et puis ça occupera ta journée dis-je en riant.
Si j’avais su !
Arriva le jeudi, le fameux jeudi qui restera gravé pour notre couple comme un jour de renaissance.
Devant partir travailler je prenais seul mon petit déjeuner tandis qu’elle était sous la douche.
Quand elle vint me rejoindre je remarquai qu’elle était vêtue de la jupe la plus sexy qu’elle possède. Courte ? Le mot est faible ! Disons qu’elle lui arrivait 5 cm sous la salle de jeux !
Tout en discutant avec elle mon esprit était ailleurs.
Pourquoi une tenue aussi provocante ? Etait-ce en raison de la venue de l’assureur ? Voulait-elle l’exciter, voire plus ?
Prétextant avoir oublié quelque chose, je me suis rendu dans la chambre où je lui ai écrit ce petit mot.
Ma chérie, je te souhaite une bonne journée qui nous permettra une soirée très spéciale.
Mais je ne me doutais pas de la portée de ces mots, de la façon dont elle les interpréterait !
A suivre

4 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription