Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Le candaulisme : tendance sexuelle ou avenir des couples ?

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous.
Question prospective et d’actualité : le candaulisme : mode et tendance sexuelle ou avenir des couples ?

Merci

8 Commentaires

  • Avenir des couples peut être mais je ne le crois pas… Les hommes sont très jaloux… tendance sexuelle oui incontestablement et elle existera toujours !

  • Pour ma part ayant commence a pratiquer le candaulisme avant meme d’en connaitre la mot, pendant plus de 20 ans, je vois qu’il joue un role parfait dans l’harmonie du couple a condition qu’il n’est pas impose et qu’il devient comme un besoin naturel, une chose que beaucoup d’hommes refuse de renettre en question ; c’est leur performance au lit avec sa femme une conversation franche et sincere resoudrait bien de probleme et il y a d’abord que cela fasse du bien a celui qui accepte son handicap et aussi d’accepter d’un autre arrive a le faire mieux a sa place. Je m’aurai reproche si je n’avais pas choisi cette voie car actuellement ma performance est tombe a 60 pourcent et je ne produit plus de sperme heureusement pour notre couple nous avons commence avant mon operation de la prostate. Je prend plaisir a voir ma femme jouir avec un autre qui lui donne ce que je n’arrive pas a lui donner.

  • Le mot tendance à deux sens. En ce qui concerne le premier sens, évolution, il est difficile de répondre, comme le disent Candaule et I_Candau, en l’absence de statistiques, et surtout de statistiques comparées. Mais l’un comme l’autre soulignent l’évolution de la connaissance du candaulisme et de la reconnaissance de pratiques ou de fantasmes sous ce vocable.
    Pour ce qui est de l’effet de mode ou de tendance au sens de la mode, je n’en ai pas l’impression. Autant je vois des affiches vantant les bienfaits de l’adultère ou des expériences fugitives sur les bus, autant j’ai vu des magazines féminins suggérer de tenter les relations saphiques comme étant la dernière mode, autant j’ai vu des reportages sur le libertinage, autant je n’ai rien vu concernant le candaulisme.
    Le jour ou Candaule fera fortune avec une appli de mise en contact de candaulistes, couples et partenaires, et qu’il passera au 20h pour ça, alors oui, il y aura tendance et mode. Mais je crains que si phénomène de mode il y avait, il se ferait à travers les deux catégories qu’on retrouve sur le net et qu’a décrites Candaule.
    Je ne sais pas si j’emploierais les termes "mentalité" ou "état d’esprit". Ça le devient avec la pratique, si le couple parvient à trouver son harmonie. Mais j’ai le sentiment qu’au début, d’après les témoignages et mon expérience, c’est un besoin profond qu’on a en soi.
    Et que tout le monde n’a pas en soi.
    C’est pourquoi je ne pense pas que ce soit l’avenir du couple.
    J’aime bien le "dérapage" de Candaule ;-) Cependant, il ne me semble pas que cette description soit spécifique d’un couple candauliste, mais de tout couple qui a accepté de se confronter à un questionnement sur sa sexualité, sa cohésion, ses valeurs...
    J’aimerais que l’avenir du couple soit celui-ci.

  • Il est compliqué de dire si les pratiquants sont plus nombreux aujourd’hui, qu’hier. Une étude de l’ifop à révélée qu’un homme sur cinq avait le fantasme de regarder sa femme avec un autre. Bon de là a en parler à sa partenaire et à passer à l’acte ensemble, c’est une autre affaire !

    Ce que je peux affirmer, c’est qu’en août 2005 lorsque j’ai crée ce site, le terme, le mot était peu connu alors que les personnes prenant plaisir à travers cette pratique on toujours existé ! En Août 2005 aucun autre site n’abordait notre pratique.

    Pour reprendre l’idée de couple34, je pense que le candaulisme n’est pas une mode mais plutôt un état d’esprit....

    Et là, notre communauté, VOUS tous, vous avez fait évoluer les mentalités par la qualité de vos contributions et l’état d’esprit de vos commentaires, c’est ça le plus important ! Car jusqu’à peu, c’était une pratique décrite sur le net, en deux grandes catégories :
    - le cuckolding ou le mari effaçait sa virilité face aux désirs de son épouse...
    - la femme objet des désirs de son partenaire et de ses complices.....
    Une vision toute anglosaxonne, très binaire, individuelle et ou la notion de l’entité qu’est le couple n’existait que très peu.

    Je suis convaincu du contraire, car si le couple n’est pas une personne, il peut avoir malgré tout des désirs, des émotions, des sentiments.... Comme un esprit.
    C’est ça qui est en cours de changement aujourd’hui, le couple est remis au centre d’une sexualité ludique et ouverte. Si le couple candauliste se compose de deux individus, ces deux individus se nourrissent du couple qu’ils forment.

    Le couple candauliste, pour moi, c’est un couple qui a des enfants à éduquer, un crédits à solder et des factures à régler mais surtout une sexualité ludique qui est centrale et qui lui permet de respirer....

    Un couple composé de deux individus ouverts, joueurs et bienveillants qui communiquent et qui ont su développer une véritable complicité...

    Bon j’ai un peu dérapé là ! Excusez-moi
    Bonne journée à tous

  • Bonsoir,

    Il semble que le libertinage en boites échangistes et/ou en saunas mixtes décline en nombre de participants. Probablement pour deux raisons : le plus grand nombre d’établissements, ce qui dispersent les intéressés et les relations par internet.
    A coté de ça, je ne vois pas le candaulisme beaucoup augmenter, sauf en nombre de gens déclarant le pratiquer !

    Il ne semble pas y avoir un effet de mode mais plutôt la prise de conscience d’appartenir à un groupe aux mêmes pratiques. Sinon, c’est un comportement sexuel assez répandu, depuis très longtemps. Le fait d’être "identifié", en quelque sorte inscrit dans une "norme", pousse-t-il à se déclarer plus facilement candauliste ?
    Libertin depuis longtemps (+ de 20 ans), j’ai toujours vu le candaulisme pratiqué en établissements. Reste la part des gens qui ne vont pas dans ces clubs libertins et privilégient les relations à domicile.

    Il est difficile de mesurer leur nombre et l’évolution de ce nombre dans la pratique candauliste, pour autant que leur pratique principale soit le candaulisme… Quoique, à titre personnel, nous avons vu dans nos relations des gens s’orienter vers le triolisme HHF "pour voir" et… se découvrir un fort appétit pour cette pratique candauliste !
    Il ne faut pas oublier qu’à la base, il faut être assez voyeur/exhibitionniste pour être candauliste, ce que sont pratiquement tous les libertins !

    La différence essentielle avec le libertinage "standard" est le plaisir de voir l’Autre prendre du plaisir ; jouir de la relation sexuelle de l’Autre en dehors de soi, utilisant son sexe pour en tirer du plaisir sans amour : en dehors de la relation amoureuse socialement reconnue.

    Je crois que le candaulisme se révèle en ce moment grâce à cette reconnaissance, cette appartenance à un groupe. De ce fait, il peut y avoir une augmentation du nombre de personnes se déclarant ainsi, mais toujours à l’intérieur du groupe principal "libertins" qui lui ne varie pas beaucoup en nombre si on se réfère à la fréquentation des établissements, même en faisant la part d’internet.

    Je ne pense pas qu’il existe d’études sérieuses sur le sujet ? C’est dommage car cela servirait entre autre à déculpabiliser, donc libérer, les candaulistes !

    Votre question est courte, y répondre n’est pas simple. J’espère avoir juste remis en mémoire quelques idées que tous les candaulistes partagent, sans vraiment les exprimer. Ce commentaire n’a pas d’autre prétention, cela va de soi !

  • Le vieillissement de la population vient poser le problème de la durée des couples. Le candaulisme, parce qu’il repose sur la complicité et le respect mutuel, permet de redéfinir la relation amoureuse et d’en garantir la durée.

    La jouissance de la femme restera la condition et l’aboutissement de la jouissance de l’homme. Alors que faire ? Je vais risquer une métaphore.

    L’homme peut considérer que le plaisir féminin est une île et s’en proclamer le propriétaire. C’est la relation amoureuse classique : Roméo et Juliette, au départ ; routine, rancoeur et rupture, à la fin.

    L’homme peut considérer que le plaisir féminin est un continent. S’il a la sagesse d’en être l’explorateur et non le Conquistador, la relation amoureuse durera. C’est le candaulisme.

  • Ce n est pas une une tendance ou un phénomène de mode c est une vraie mentalité ....

  • Bonjour
    Je n’ai pas l’impression que ce soit une mode et que les couples qui le pratiquent soient si nombreux ni en forte expansion.
    Pour autant ils semblent appartenir à toutes les tranches d’âge et à tous milieux sociaux.

    Le libertinage est peut-être en vogue mais le candaulisme pas forcément.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription