Accueil > Découvrir le candaulisme >Pratiquer le candaulisme >Fixer les règles >

La sécurité des pratiques de cuckolding

Il est à rappeler que dans cette forme de candaulisme nommé cuckolding, le/la partenaire du candauliste à des aventures avec un(e) complice en l’absence de celui-ci. Les notions de sécurité doivent alors être anticipées lorsque le complice n’est pas connu de Monsieur.

La première situation de cuckolding est le cas ou Madame est sollicitée dans son quotidien par un individu qu’elle croise et ceci alors qu’elle est seule.

Dans ce cas elle ne doit jamais partir seule accompagnée d’un inconnu sans laisser la moindre information concernant le nom de la personne qu’elle rencontre est le lieu de l’aventure candauliste.

Le plus souvent ces informations seront transmises à son époux par SMS. Ces informations peuvent aussi être transmises à un/une une amie du couple informé de leur pratique, dans le cas ou madame veut surprendre son partenaire.

La deuxième possibilité a lieu lorsque, Madame est seule lors des premières rencontres physique avec un nouveau complice rencontrer sur Internet et que Monsieur n’est pas informé préalablement de la rencontre.

Les coordonnées du complice (prénom coordonnées téléphoniques, heures et adresses de la rencontre....) seront consignés sur un support qui en cas de retard important et en l’absence de réponse téléphonique de Madame pourront être exploité.

La rencontre se fera alors en l’absence de son conjoint mais impérativement à l’hôtel, dans les toilettes d’une brasserie ou d’une boîte de nuit, un lieu qui ne se veut pas isoler, et ceci afin de prévenir tout problème.

Parfois même, Madame confie là aussi toutes ces informations à un/une ami(e) au courant de la pratique du couple et qui diffusera ses informations le cas échéant.

Inscription