Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La séance de peinture (récit d’invention...ou/et fantasme...?)

! Signaler un contenu abusif

La séance de peinture

Peintre amateur j’arrive chez un couple d’amis à leur invitation avec tout mon matériel (chevalet, blouse du peintre, chapeau , gouaches, pinceaux, chiffons, huiles....)
Ils m’invitent à me désaltérer et me montrent quelques clichés et poses dans lesquelles « Elle » aimerait être "croquée".
Nous choisissons ensemble celle qui leur convient et nous procédons aux premiers "essais"...poses, tenues, lumière, confort...
Une tenue sexy, légère , soyeuse et "ouverte" la magnifie... Un bandeau..., les mains attachées posées sur une barre ou contre un mur...quelques coussins sur le sol...une lumière traversante..., les cheveux tenus sous un chapeau....
Voilà pour le décor où toute modification peut être envisagée à la demande...
Accessoires...lieux...que sais-je !

Installé sur le canapé voisin, son homme ne cesse naturellement de me vanter la beauté de "ce tableau", de sa femme...,ce que, installant mon matériel, j’ai bien du mal à lui contester !

Avant même de peindre ou d’esquisser les premiers traits...je me rapproche d’elle en même temps que son compagnon.
Là, ensemble, nous cherchons à mettre plus encore son corps sublime en valeur : qui dégage un sein..., qui dévoile une hanche..., qui s’assure du galbe d’une cuisse..., qui "modèle" une fesse et les plis de la nuisette...qui l’enduit d’huile pour attirer plus encore la lumière et rendre plus souple et désirable sa peau...
Enfin bref, nous tournons autour d’elle comme des enfants autour du pot de confiture…, nos esprits déjà échauffés par ses courbes dévoilées et ses poses érotisées...
Nos commentaires sur son port de reine et sa beauté ne la laisse pas insensible non plus...!
Aguichante, espiègle, ses yeux coquins-malins, ses respirations, interpellent nos sens émoustillés...!
Puis vient le temps des "mesures"...
Proportions...lignes...galbes...échelle... réalisés au moyen de mes pinceaux, brosses douces et autres ustensiles à forme phallique et détournement érotique …
Je ne manque pas de laisser imprégner mes pinceaux en la caressant de leurs différents "attributs pileux"...du plus souple et soyeux au plus dur et ébouriffé des pinceaux pour mieux encore faire ressortir et m’associer au grain de sa peau... la faire frémir...la faire gémir...la rendre plus désirable et belle….
La pointe de ses seins s’en trouve immanquablement exacerbée et délicieusement dardée..
Ses courbes parcourues, émues par les passages de « mes » outils … je ne manque pas de partager avec son mari que j’invite à se lancer dans l’audace de la peinture...du bout des doigts…et de mes instruments.
Étoffes complémentaires....huiles...gouaches...baisers...tout est testé !
De nos jeux, elles’ enfièvre...
La peau follement émue et attentive à nos déplacements de plus en plus audacieux...
Une fine sueur perle sur ses duvets…
.C’est alors le temps de nous mettre en œuvre...de la mettre en « chef d’œuvre »...
De nombreuses poses...prises...retouches...allez et retour au plus près d’elle sont nécessaires et utiles...
Nous la toucherons, esquissons, caressons de multiples fois en tous les endroits...recommençant inlassablement notre œuvre telle une sculpture..., nous la « Mona-Lisons »…
Le temps est suspendu à ses désirs et aux nôtres..., ses gémissements,…ses plaisirs…
Elle est et devient notre œuvre…, nos désirs, ses désirs se font et se défont au gré de nos "coups " de pinceaux réels, supposés, imaginés, et même « phallusissés »...
Nous nous accorderons quelques poses méritées...gourmandes, gourmets, gourmandines...
A un instant , son mari me demande de mettre nu…je bande !
Il se dévêtit…il bande !
Mme s’empare de mon sexe tendu vers elle...
Elle en "mesure" la force, la puissance, la tension...Elle en inspect chaque millimètre de peau, chaque veine gonflée à outrance....elle en ressent la chaleur...Elle n’a comme unique envie que de l’engouffrer dans sa bouche...mais elle désire aussi profiter de cet instant magique de tension ultime comme l’on profite de l’ambiance torride précédant l’arrivée d’un orage d’été....Elle sait aussi qu’elle en fait profiter son homme…ne manquant pas de lui montrer mes attributs, les complimentant…les valorisant… : regardes chéri comme « il » me trouve belle…vois l’effet que je lui fait… !
Mais elle veut choisir l’instant...elle veut maitriser son impatience, leur impatience....sa gourmandise, leur gourmandise....jusqu’au bout comme on porte à ses lèvres le met le plus désirable...le plus fin…pour s’en garder le bonheur le plus longtemps possible…
Elle me caresse… hummm...que c’est délicat, délicieux…
Se voir et s’entendre « complimenté » devant son mari complice et encore plus impatient que son épouse !
Mr l’exhorte... :- Vas ma douce...bouffes-le....remplis toi de lui, de cette tige que tu désires et que je veux que tu t’emplisses....fourres toi -la jusqu’à la garde...!!!!
Pour Mme c’est encore un jeu...résister jusqu’à la frontière de l’amour pour son homme...pousser sa résistance au paroxysme...presque souhaiter secrètement que son homme vienne saisir lui-même ma queue turgescente pour lui fourrer dans la bouche...
Oui...c’est cet espoir qu’elle fait patienter...en jouant du bout de ses lèvres gavées de désirs le gland présenté...
N’y tenant plus, effectivement son homme s’approche de moi mais loin de saisir mon membre ...c’est , au dernier instant de son propre sexe qu’il pourfend sa chatte enfiévrée, prenant juste le temps d’écarter l’élastique trempée du string, poussant et forçant par là même l’antre buccale de son épouse au-devant du glaive fier et brûlant du chevalier servant que je suis ....
Oui, en l’empalant aussi brutalement ...il venait de m’offrir l’écrin divin de la bouche de son épouse !
Mme venait d’être empalée des deux bouts...embrochée telle un met appétissant dont elle ressentait au plus profond d’elle l’inénarrable destin... : se faire bouffer, dévorer…ne plus exister en somme !

5 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription