Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

La redecouverte du plaisir

! Signaler un contenu abusif

A l’approche de la quarantaine, après la naissance des enfants, notre vie sexuelle était devenue presque inexistante. J’en imputais la responsabilité a mon mari, que j’accusais en moi-même de me prendre pour une actrice porno et le moindre de ses contacts avec mes seins, mes fesses ou mon sexe me dégoûtait et je ne pouvais plus toucher son sexe sans une sensation d’écœurement. Pourtant, j’avais été auparavant une fana de sexe !

Un beau jour, je ne sais plus comment exactement, j’ai commencé à parler de sexe avec un collègue, dans mon bureau. Nous nous sommes presque insensiblement rapprochés l’un de l’autre et là s’est produit quelque chose que je n’attendais plus.
J’avais déjà pensé à lui c’est vrai, a plusieurs reprises même.

J’ai commencé à caresser son sexe au-dessus de son pantalon, lui a fait de même avec mes fesses ; j’ai ouvert son pantalon et une sensation extrême est montée en moi quand j’ai pris son pénis déjà bien gonflé dans ma main.

J’ai commencé à le masturber. Inutile de dire que je ne pensais plus à mon mari...Je sentais la chaleur monter entre mes cuisses.

Il m’a alors demande de m’asseoir sur une chaise et de me mettre torse nu, ce que j’ai fait sans honte ni pudeur, avec juste l’impatience de devoir lâcher ce sexe dur et appétissant. Il a commencé à me malaxer les seins tandis que je continuais mon œuvre.

J’étais tellement dans l’excitation et le plaisir que j’en oubliais les quelques rares bourrelets abdominaux que je me trouvais et qui me dégoûtaient tant. Bref je retrouvais ce plaisir !

J’avais une folle envie de le prendre en bouche et qu’il pénètre mon vagin mais je n’osais pas aller plus loin. Il a fini par jouir sur mes seins. Quel plaisir de sentir son sperme chaud m’inonder la poitrine !

Nous en sommes restes la ; pendant que je me rhabillais, il m’a demandé quand serait la prochaine fois ; j’étais un peu redescendue et j’ai été assez évasive.

Le soir, sur la route du retour une douce chaleur s’est à nouveau emparée de moi en repensant à ce moment. Les enfants ont vite été mis au lit et sans demander son avis à mon mari je l’ai installé dans le canapé et je lui ai fait une fellation magistrale :

j’en avais trop envie depuis le midi ou j’avais eu le sexe de mon collègue devant le visage. Je n’ai pas perdu une goutte du sperme de mon mari.

Puis je me suis assise a coté de lui en lui caressant le sexe.
Il semblait content mais interloque, ne s’étant pas attendu à ça et ne sachant comment réagir.

Un peu gênée, tout en le caressant, j’ai décidé de lui expliquer mon changement d’attitude. Je lui ai dit que j’avais compris que le problème venait de moi puis je lui ai raconté mon histoire avec mon collègue, ne sachant à quoi m’attendre.

De toute façon, une seule chose m’importait : me faire prendre, par mon mari ou mon collègue mais me faire prendre.

A ma grande surprise, mon mari m’a répondu que ça ne le dérangeait pas s’il pouvait me voir avec mon collègue !

La nuit a été l’une des meilleures que j’ai passée, nous avons baisé, vraiment baisé, comme avant dans toute la maison.

Depuis, j’ai aussi retrouvé le plaisir des strings, bas et autres sous-vêtements que j’avais abandonné car je les trouvais indécents.

Nous attendons tous deux avec impatience le week-end prochain ou nous allons chez mon collègue !

3 Commentaires

  • je me vois a travers ce récit. Nous venons d’avoir 2 filles en l’espace de 2 ans et notre libido est un peu plate...
    Peut etre vivrons nous votre aventure ;-)

  • histoire courte , mais ôh combien "bandante" car en lisant le texte , je me suis mis dans le rôle du collègue, c’st super à quand la suite -gros bisous partout !!!

  • pas mal comme debut ! pas mal ! vous nous raconterez la suite ?
    bises

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription