Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

La Présidente - Cinquième et dernière partie-

! Signaler un contenu abusif

Cinquième et dernière partie-
Ah…ces penalties… !
Sur un terrain…un enfer…là…un délice…quoique ?
Allez savoir comment et qui du Président ou de la Présidente avait imaginé ce « jeu »…ces « tirs au but » si particuliers…. ?
Fin des prolongations donc… une ou deux heures du mat…., un début de sommeil semblant nous gagner après le jeu…quelques pauses pour récupérer, hydratation, nourriture, massages…
Je voulais rentrer…mais le Président après consultation de la Présidente en vint à proposer les penalties…
-Tu sais chérie…il a été bon le petit…tu ne trouves pas ??? Il mérite le match nul…j’ai compté…je me suis régalé …vous avez joui chacun six fois …Il faut tirer les penalties …non ?
Allez, je vous laisse vous reposer un peu…fais lui un massage dont tu as le secret…moi, je lui explique les règles…Que tu es belle mon amour…merci de cette soirée et toi aussi, gamin…tu reviendras…hein ma chérie qu’il pourra revenir le petit…il a été à la hauteur, non ?
Mme la Présidente ne répondit pas…déjà trop occupée, allongée près de moi à me masser délicieusement les fesses et le bas du dos… !
L’air approbateur et satisfait de son mari me laissait présager qu’elle avait dit oui !
Alors, ces penalties…bon, tu connais le principe…il faut marquer, c’est tout…sauf que là, tu es le seul joueur à les tirer…dit-il en souriant !
J’explique…cinq « tirs » différents… ! Le premier, c’est la Présidente qui te branles…une minute, pas plus, c’est moi qui chronomètre et qui valide…Tu bandes…elle te branles…tu jouis…là c’est bon ! Un but ! Tu bandes mou…t’éjacule pas… c’est un point pour Mme !
-…Après…après tout…ça ! dis-je les yeux soudain écarquillés !
-Eh, gamin, t’es prêt à jouer ou pas…il y a des règles…tu les respectes c’est tout !
Second « tir » : la Présidente te prends entre ses seins…même temps...même règles…2/0…1/1…ou 0/2
Troisième : dans sa bouche…Quatrième dans sa chatte …Cinquième et dernier dans son cul, eh, oui, faut bien finir en beauté… !
Voilà petit…je vais chercher le chrono…profites bien du massage…c’est une « tueuse » tu sais…Je reviens !
Waouh…la pression ! Je la connaissais sur le terrain…la fatigue…les crampes…les partenaires…les supporters…mais là , j’avoue…Grosse pression… !
Le Président revint rapidement… sifflet et chrono… !L totale…manquait juste la tenue d’arbitre… ! Rétrospectivement j’en rigole…sur le moment, j’étais dans un autre monde !
Coup de sifflet… « en place » ordonna le Président… ! La Présidente souriait…riait…visiblement ce jeu lui plaisait… la ravissait même… !
Premier jet...si j’ose dire… !
Une branlette en moins d’une minute…Mme était experte et j’avoue que j’étais assez doué puisque je pratiquais assez régulièrement l’exercice en solitaire…donc au coup de sifflet…j’avais réussi l’épreuve ! 1/0
Second tir…les seins…merveilleux…doux…mais un peu de mou dans la « jambe » et pas de sperme…1/1
Troisième tir : sa bouche…Hummm si délicieuse, ouverte, ses si beaux yeux essayant de me perturber…mais là... trop plaisant pour moi…trop rare aussi à mon âge qu’une partenaire s’y livre avec autant de savoir-faire et de plaisir…Du coup, 2/1 pour moi
Ah, aussi les commentaires du Président…fan et supporter inconditionnel…
Il ne m’a pas dit qui il encourageait …mais moi je les ai pris pour moi c’est « super » « allez…oui… » « génial »… « trop fort »…
Quatrième tirs au but…tension extrême…sa chatte…où j’avais passé déjà tant de temps, si douce, accueillante, chaude, humide, belle, sublime…Et bien non…. ! Là encore « petit bras »…un tir de « mauviette » et puis elle, en bonne gardienne…repoussant toutes mes tentatives…2 partout… !
- Oh là là…s’écriait le Président ! Quel suspens…quelle intensité… !Quel match… !
Cinquième et dernier …le cul de Mme… ! J’étais assez embarrassé…je ne l’avais jamais fait…( ce qui paradoxalement aller me rendre service) et elle qui ne me l’avait pas offert dans cette soirée… !
J’avoue que je ne croyais pas ou plus à ma victoire…
Elle se plaça…ouvrant bien ses magnifiques fesses…
Oh, oui …qu’elles étaient magnifiques…et comme je ne l’avais encore jamais fait… (j’avais tellement fantasmé cet instant lors de mes branlettes nocturnes….) que je me raidis instantanément… !
La seule inconnue était alors l’ouverture de la « porte »….
Je m’élançais…et fut surpris de rentrer aussi facilement… !
Visiblement, mon hôte devait être assez souvent visité et notre longue partie l’avait rendu impatient et envieux de me recevoir…Elle mouillait du cul comme son sexe mouillait aux plus beaux instants de nos ébats…J’étais sûr de moi…
Elle se raidit sous l’impact, le "boulet de canon" qu’elle venait de prendre…ce qui contracta également son anus si chaud, me rendant là encore service…
Je me déchaînais…je me donnais à fond comme le réclamait le Président à tous les matches…et dans un dernier coup de rein rageur je la perforais comme on perfore les défenses les plus rugueuses du championnat…prenant même le temps avant le coup de sifflet terminal de ressortir pour montrer, victorieux, les dernières gouttes de sperme que je déposais comme une offrande au sommet de ses globes fessiers… !
Le président hurlait de joie…entamant un tour d’honneur de la table du salon… :
- 3 à 2…victoire du « petit »… !!!!
Oui, semblait lui dire sa femme…victoire du « petit »
De quel « petit » parlait-elle d’ailleurs… ?
Ravie, allongée, alanguie, elle ne semblait pas trop me tenir rigueur de sa défaite…
En fait, tout le monde était heureux…et c’est bien de cela dont je me souviens le plus ! Et qui encore aujourd’hui me ravit !
Le bonheur, la joie, la satisfaction de tous… !
Moi, auréolé et fier de ma victoire, j’avais envie de lui embrasser les fesses comme on embrasse le ballon après la victoire… !
Un retour au calme…assez tardif…quelques baisers…quelques caresses encore …une douche et les derniers mots du Président :
-Restes gamin, restes…La Présidente te raccompagnera demain quand tu voudras…tu as gagné tes galons tu sais.… ?
Je suis devenu un bon joueur de l’équipe fanion et un supporter à vie du club…
Invité de très nombreuses fois à dîner après match, j’en ai bien profité avant de changer de région, mettant du même coup un terme à ma carrière et à mes "exploits" !
Je regrette de ne pas avoir pu fêter mon jubilé…
Le président est décédé d’un infarctus lors d’un match m’a-t-on rapporté…et la Présidente a cessé ses « activités » au sein du club…
Je n’ai plus jamais eu de nouvelles !

Fin de l’histoire

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription