Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La première fois (suite)

! Signaler un contenu abusif

Ce soir une envie de partager, raconter, en se disant que peut être cela aiderait les autres, ou peut être pas, le sentiment bienfaisant aussi en racontant de revivre ces moments exceptionnels, eh oui nous avons tous les deux la soixantaine passées et pour nous ce ne sont maintenant que des souvenirs, mais je peux vous assurer après 35ans de vie commune que ce sont des souvenirs qui tiennent chaud l’ hiver , et développent une harmonie du couple .

J ai donc raconté le début dans une contribution dénommée "La première fois", je vais donc essayer de narrer la presque fin de l histoire environ 12 ans après la première fois. Il est évident que quand on met la main dans l’engrenage du candaulisme et après bien des aventures avec des blancs, certaines très bien , d’autres désastreuses, il faut penser a cela aussi, cela peut arriver

(mecs qui ont triché sur leur statut social, sur leur capacités sexuelle, voir qui ne bande pas du tout, machos sans respect ni de lui ni de elle avec qui la soirée est écourtée en 5 minutes, etc, etc, il faut aussi s’attendre a cela, et encore je ne parle pas des poses de lapins, mais dans ce temps là , annonces de libération ou minitel c’était dans la règle du jeu.)

ET je le vois en lisant les début de certains couple, sur ce blog, inévitablement la question du black vient s’immiscer dans le couple candauliste, le mythe du beau mec athlétique monter comme un cheval hante les esprit des maris candaulistes, et met en émoi leur femmes. Nous n avons pas échappé à la règle, et nous sommes tomber dans le panneau d’un commun accord.

Je me rappellerai du premier a Paris , damned 600 km pour y aller, une personnalité tout a fait charmante , il venait des antilles, un très bon niveau de culture, discussion fort intéressantes et de l humour, c’était l’anniversaire de ma femme , en plus, mais bon , les bougies ont vite été éteintes, aucune érection, je suis même sorti dehors pendant plus de 2 heures, en se disant que peut être ma présence l’intimidait , non rien, dommage.

et puis un autre essai a lyon, je l’appelerai DJ, on se rencontre , sympath jovial pas très grand plutôt carré, costaud, on sympathise, et finalement après rencontre , ballade , restaurant, on décide d’aller à l hôtel, ce n’est pas super man cela se voit de suite, mais c’est super man sans être doté par la nature d’un truc qu’on ne voie que dans les films, , il sait très bien s’en servir, inusable très dur, en levrette un métronome paf, paf, paf, paf, paf et quasiment tous les 5 minutes, ma femme , Ha, ha, Ha Ourghh, ouiiiiiiiii, et la l autre de relancer la machine, en missionnaire c’est le seul que j ai vu faire cela, zéro mouvement ou alors très très doux, pas de pilonnage bestial, et elle y allait, et donc il est devenu un ami très intime car nous avions par ailleurs plein de points commun, musique, jardins, sport, il nous est même arrivé souvent de nous rencontrer juste pour le plaisir d’aller à un concert, ou autre sans rien de plus. c’était vraiment très bien.

Un soir on se rencontre , il nous dit je dois manger avec des amis au restaurant, cela vous gêne de venir avec nous, ben non, avec plaisir.

il avait déjà avant éludé la question , et avec d’autres hommes, c’est le genre de question ou je laissais toujours à ma femme le dernier mot, mais bon je n ’avais jamais entendu expressément oui ni le contraire d’ailleurs.

et nous voilà au restaurant, il y’a là 2 autre hommes black évidemment, un monstrueux ancien athlète de haut niveau qui as tous lâché, et qui donc doit faire dans les 130 kg, énorme,adipeux a souhait, avec une discussion et un humour sur lui même hors du commun nous l’appellerons F, un autre également athlète de haut niveau volley ball grand fin athlétique a souhait, je vois bien que ma femme en pince pour lui.nous l’appelons M., le repas se passe très bien, a la fin Dj propose d’aller prendre un verre cher lui,

Cher DJ c’est dans la banlieue glauque, je laisse la voiture sur le parking sur que le lendemain elle ne seras plus là ou réduite en tas de cendres, DJ me dit pas de souci ils ont vu que vous êtes avec nous, il n y auras pas de problèmes, et nous montons les escalier car évidemment ascenseur en panne. Ma femme me glisse pas le gros non pas le gros j ai pas envie, DJ ouvre la porte, l appartement commence par un couloir, il me fait rentrer me suit , M nous suit, nous arrivons dans le séjour, ou on enlève nos vestes, je me retourne ni ma femme, ni F le gros.

Je retourne vers le couloir, F as coincé ma femme le long du mur et cherche à l embrasser, elle se défend comme elle peut, d’une main il est en train de lui remonter la minijupe jusque sur la taille, on voit son string, j’ avance pour m’interposer et lui dire d’arrêter , qu’elle veut pas, DJ me retient, et me dis non non laisse faire tu vas voir.
Je ne comprends pas

Si si laisse tu vas voir, il vas l’avoir

il y a une lutte elle essaie de le repousser en silence, il s’impose, je vois une des mains lui baisser le string sur les genoux, et essaye de s’enfourner entre ses cuisses,

elle serre ces cuisses pour ne pas laisser passer, elle haléte, finalement il lui touche le clitoris, croyant se sauver elle écarte les cuisses pour faire un pas, c’est trop tard sa mains est entre ses cuisse, il la poigne de manière très violente, je sais qu’il lui mets les doigts dans le vagin a sa position.

Très fortement , il secoue sa main, je vois le visage de ma femme changer complètement, elle éclate dans un orgasme incroyable, je vois couler un liquide abandant, une fontaine,

Il cherche l’ embrasser elle refuse , il la poigne encore de très grands coup, elle éclata en orgasme encore un coup, stupéfiant,

Il cherche à l embrasser , elle est vaincue, elle lui donne ses lèvres, elle écarte les cuisse , elle lui donne tout , il la mange littéralement, la masturbe comme un fou et elle crie , crie autant que sa fontaine coule de partout sur ses jambes sur le carrelages, pour finir elle glisse le long du mur comme un pantin , sans force, , il la prend et l’ emmène dans la chambre , elle est prête, Dj est nu il bande très dur , dès qu’elle est sur le lit, il la prend , elle délire,

Jouit, rejouit, crie encore, encore, allez y , plus fort, j ai peur pour les voisins, on me rassure ils sont très vieux et sourd, M arrive lui parc contre c’est ’archétype black , vraiment très gros, raide, il la prend aussi, cela a duré jusque vers 3 heures du matin, on as tout fait, on la prise sodomisé, double pénétration, on était comme des fous,

Jamais je n aurais cru qu’une femme soit aussi endurantes devant des mâles, cela a été du non stop pendant plus de 4 heures , et elle en redemandait, toujours plus.

vers 3 heures du matin nous n avions plus qu’une semblance de corps humain animé de soubresaut , sur le lit , mais qui dans un semblant de restant de forces tendait encore son intimité ouverte vers les mâles.

Nous l’avons délicatement porté à la salle de bain , nous l’avons lavé avec la plus grande douceur, et l’avons couché dans la chambre d’amis seule, ou elle s’est endormie de suite.

Vers 9 heures du matin je fus réveillé par des cris, ma femme se faisait sodomisé dans la cuisine par la grosse bite de M, je l entends encore dire vas y vas y je veux que tu jouisse. Cela a du lui faire un choc il s’est raid comme une statue complètement fiché en elle, et ils ont crié a l’unisson leur plaisir, sous qu’ils était l’un à l autre.

Et nous somme rentré à la maison pour une semaine douloureuse, ses muqueuses, complètement rougies, enflammées, cystite garantie, c’est aussi cela le plaisir du candaulisme, ce fut si je peut dire le pic de notre carrière de candauliste, nous eûmes encore quelque relations pendant un ou deux ans, puis un jours ma femme, me dit , j ai bien réfléchi, je n ’ai plus envie, de toute façons je sens que cela ne sera jamais mieux maintenant, je préfère arrêter, ce fut dur pour moi car dans ce type de relation il est évident que le plaisir de la femme est physique, et celui de l ’homme cérébral, mais a la longue je m’y suis fait.

J ai cherché un temps un couple pour faire l’expérience dans l’autre sens, mais ce fut un échec, et maintenu the vis très bien avec tous ces beaux souvenirs.

Merci de temps que vous pris a me lire, en espérant vous motiver a vivre votre expérience candauliste a fond

2 Commentaires

  • Tout est dis, le candaulisme nous tiens, nous les hommes, et ne nous lache pas. je me souvient dans les années 80 d’une petite histoire au cap d"Agde dans même genre qu la votre. Invité a une soirée dans la caravane du voisin avec d’autres couples. les lapins ont frappées et nous nous sommes retrouvés 3 hommes pour ma femme. la grande particularité de cette nuit c’est qu’il y a eu très peu de pénétration, mais par contre une grande complicité dans les jeux de mains

  • Merci pour votre beau récit... Vous avez partagé beaucoup d’expérience semble t il
    Ma femme et moi allons partager notre première expérience vendredi prochain..

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription