Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La première fois

! Signaler un contenu abusif

Eh oui il faut une première fois, et je m’adresse ici a ceux qui ne connaissent pas encore cette première fois, et a qui je souhaite très fort que cela leur arrive.

Pour situer l’histoire , il s’agit d’un temps ou téléphone portable , internet, tout cela n ’existait pas encore tout juste commençait la révolution du Minitel, bref cette histoire se situe au alentours des années 1987.

Nous étions en couple , concubinage depuis plusieurs années , 2 enfants, chacun un emploi très prenant, heureux ensemble, malgré une entente sexuelle qui n ’as jamais été au top. Tout le monde connait cela, les premières années d’un couple tout le monde s’attache a assoire la famille financièrement, élevé les enfants, bref assurer, et il faut bien constater qu’assumer tout cela n ’est pas forcément un grand coefficient multiplicateur de libido. De plus et depuis le tout début nous n ’avons jamais eu la chance de trouver une entente sexuelle , mais pour le reste tout allait bien .

Etant assez franc l’un envers l’autre, ma femme m ’as avoué avoir eu quelque aventures, choqué au début, mais d’un naturel pas très jaloux, j’ai encaissé, et nous avons convenu qu’avec de la franchise tout s’arrangeait.

c’est ainsi qu’à germé dans ma tête , le fait que peut être au lieu qu’elle fasse cela dans son coin cela serait peut être bien a trois. je lui en ai parlé, nous en avons parlé, reparlé, le temps d’incubation fut assez long peut être 2 ans jusque la chance....

Je n ’y croyais presque plus , elle travaillait alors assez loin et s’absentais 3 jours par semaine, un jour elle me raconte avoir un amant un collègue de travail, bon ok, je pose des questions bien sur, en faisant l’amour, je lui demande si il la prend bien comment il est monté, (les hommes sont toujours curieux a ce sujet), ses réponses reste très évasives, et je reste très déçu des réponses à mes questions.

Un jour elle me dit tu sais lui aussi vient au travail de loin, et viendrait bien passer une soirée à la maison, tonnerre de tonnerre dans ma tête et je m’entend dire Oui ce serait sympath de se connaître.

et très rapidement le lendemain soir , je vois arriver un gars d’une trentaine d’année , grand frisé, timide, on se sert la main, on discute de chose et d’autres, j ’ai été stressé toutes la journée, par cette rencontre a venir, le boulot, emmener les enfants cher les beaux parents, réservé un restaurant, etc.

Apéro, restaurant, tous le monde est je dirais politiquement correct, pas de geste déplacé, pas d’allusion, on parle de tout sauf du sujet, 30 ans après j en ai encore le stress, retour à la maison

Vous voulez un digestif , oui oui, le temps que j ’aille à la cuisine préparer cela, je reviens ils sont tous les deux gentiment assis sur le canapé, je sers , m’assoie de l’autre coté de ma femme, on continue a discuter, je me sert sur ma femme, a un moment il lève la main me regarde, me dit je peut, je m’entend dire encore oui, oui pas de problème.

Il lui caresse la cuisse, en lui remontant la jupe, je fais de même sur l’autre cuisse, elle se tourne vers lui et il s’embrasse fougueusement, je hasarde mes mains comme je peut dans son dos, à l’intérieur de ses cuisses, il s’embrasse sans interruption, me sentant un peu oublié, je prend l’initiative d’avancer ma main sur son sexe, a ma grade déconvenue la sienne y est déjà, ma femme commence a haleter, elle se dégage me tend ses lèvres a mon tour de l’embrasser, c’est bon, je reprens confiance, je l’embrasse comme le première fois, je lui caresse les seins, elle souffle très fort, en fait il lui ramone déjà la chatte avec ses doigts.

très vite c’est elle qui prend l’initiative et dit nous devrions aller dans la chambre

Bon OK

il demande ou se trouve la salle de bain, je lui montre , je vais dans la chambre allume quelque bougies, pour l’ambiance, je reviens a la cuisine, ranger les verres le bouteilles, fermer les lumières tirer le rideaux, je suis on ne peut plus fébrile, vous vous en doutez.

De retour dans la chambre , le spectacle ma femme qui depuis des années quand on fais l amour, me dit avant de commencer , des caresses, encore des caresses pas tout de suite, etc, etc, est déjà nue sur le bord du lit en position de levrette, prête, il est encore dans la salle de bain, je me déshabille en vitesse, je bande, ses fesse oscillent devant moi, je lui demande

Ca va, elle me dit oui, machinalement comme un automate, je me positionne et je jouis instantanément sans même vraiment la pénétrer, j ’ai finis, ma queux pend misérablement, je suis mal, très mal, une prémonition terrible m’envahit, il est là , il bande comme un taureau, elle est toujours en position, je recule pour lui laisser la place, de toute façon il fallait bien que cela arrive me dis je, c’est ton idée maintenant il vas falloir assumer....

Tranquillement il lui caresse le dos , elle creuse les reins, je la voie encore mettre sa croupe en l’air, s’ouvrir, je vois sa chatte dégoulinante de mon sperme, il me regarde avec un regard très doux très sympath, et un petit sourire en coin,

Ses mains glissent vers ses hanches et les aggripent fermement, ce n ’est qu’ après que je remarquerai qu’en fait il les tient tellement fort, que ses mains blanchissent, elle gémit, me regardant et me faisant signe de regarder il pose son gland sur les lèvres de sa chatte, je vois son gland ouvrir doucement ses lèvres , elle gémit, il ressort et pendant un petit moment il ne fait que cela , il ouvre ses lèvres avec le bout de son gland, juste le bout, et ressort, je suis sidéré de cette vision, et elle gémit.

Je le regarde faire ses yeux rigolent, il me fait signe que tout vas bien, il a l ’air vraiment d’assuré, il me fais un hochement de tête, et tel un étalon lors d’une saillie, il l’enfonce d’un coup de toute ses forces, elle hurle comme un bête et part en orgasme instantané, elle crie, son cul tressaute et tremble de manière convulsive, il ressort et se replante dedans de toutes ses forces, et cela recommence, elle hurle encore plus fort.

et moi un truc du repas, mais surement autre chose, ne passe pas et je me rue vers les toilettes, pour vomir, ma femme est en train de jouir comme je n ’ai jamais réussi a la faire jouir, elle jouit comme jamais je n ’est vue une femme jouir, alors que je suis a la salle bain, en train de me laver les dents, je l’entends crier hurler,

Encore, vas y, vas y, encore, etc

je reviens dans la chambre, il tape dedans comme un bucheron, et finis par lâcher un orgasme immense en même temps qu’elle et se dégage, un flot de sperme coule de sa chatte, il vas a la salle de bain se laver, je m’allonge, me femme s’affale sur moi

Merci chéri, merci, je t’aime.

ces paroles efface en moi toute l’amertume du moment.

je suis allongé sur le dos terrassé, elle se met genoux sur moi, il la caresse par derrière, elle gémit je sais que cela vas recommencer, on se regarde les yeux dans les yeux, seul les candaulistes comme moi peuvent raconter ce genre d’impression, je vois dans l’expression de ses yeux sa queue la pénétrer, et il la baise, et il la baise, et elle jouit, et elle jouit, elle me mord , me griffe, elle se redresse, ses yeux sont dans le vague, elle bave , pleurs, et moi je suis heureux, cela y est c’est fait, un sentiment de plénitude m’envahit, ma queue tressaute et éjacule toute seule, j ai un orgasme sans pénétration de ma femme seulement par les orgasmes qu’un autre lui donne au dessus de moi

Voilà, et nous pratiquerons avec cette ami pendant presque 5 ans et avec d’autres avec des fortunes diverses et pas forcément toujours terrible pendant plus de 10 ans

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription