Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La partie de cartes

! Signaler un contenu abusif

Tout d’abord nous voulons écrire que nous sommes jaloux. Jaloux de voir le nombre de commentaires que certains contributeurs reçoivent. Notre vécu n’est-il pas suffisamment agréable pour être raconté ? Peu d’entre-vous y prennent-ils du plaisir à leurs lectures ? Sommes-nous trop "coincés" dans la formulation et souhaiteriez-vous plus "cru" ?
Nous vous avouons écrire nos histoires afin de lire vos commentaires qui sont des épices supplémentaires à notre sexualité.
Mais bon, voici donc le récit d’une partie de cartes qui nous a laissé un souvenir impérissable.

Lors d’un tournoi de belote organisé dans notre commune par l’amicale des pensionnés (mais ouvert à tous) nous avons fait la connaissance de nombreu(ses)x personnes d’un certain âge, voire d’un âge certain. Parmi elles, un duo de papys qui ont d’ailleurs remporté la victoire (ce sont d’ailleurs eux qui nous avaient éliminés plus tôt dans la soirée).
Après la remise des lots et le verre de la victoire, ils sont venus à nous et nous ont proposé de nous aider à nous améliorer. C’est ainsi qu’ils sont venus plusieurs fois chez nous pour des soirées destinées à cela.
Lors de ces premières soirées tout est resté axé sur le jeu de la belote et très amical. Mais petit à petit j’ai décelé de petits comportements qui m’ont mis la puce à l’oreille.
C’était des regards prononcés sur Christel (il faut dire que sa beauté et sa manière de s’habiller (même en toute innocence) provoquent des réactions que nous ne recherchons pas toujours) et des petits compliments de plus en plus explicites. Au début c’était : "merci, tu es gentille", "quelle extraordinaire épouse tu es", ...
Puis c’est devenu : "tu es ravissante ce soir (comme si elle ne l’était pas tous les jours !)", "ta petite robe te va superbement", "ta mini-jupe te met en valeur", "magnifique ce chemisier, un vrai régal (normal, il est légèrement transparent)".
Tous ces compliments étaient souvent accompagnés de regards appuyés.
Nous en avons parlé, elle et moi, en nous amusant de l’effet "Christel" qu’elle avait sur eux et, naturellement, nous en avons joué.
C’est exprès que, pour ces vendredis soirs de cours, elle adopta des tenues et des façons de se comporter assez provocantes. Ses jupes et robes les plus courtes, ses blouses au large décolleté, ses chemisiers largement déboutonnés.
Plusieurs semaines à ces jeux dont nous constations qu’ils produisaient leurs effets.
Mais je remarquais également que Christel devenait assez coquine avec René, l’un des deux hommes (l’autre s’appelle Fabrice). Quand je dis "coquine", je m’explique : c’est à ses remarques qu’elle riait le plus, régulièrement sa main frôlait celle de René, des regards soutenus se passaient entre eux. Et un jour elle m’a demandé si elle pouvait l’exciter le vendredi qui venait. Bien sûr j’ai répondu que oui !
Et elle s’est éclatée à le faire !
Nous étions en pleine partie de cartes lorsque Christel s’est levée en déclarant mourir de soif. Elle nous a questionné sur ce que nous désirions et est allée dans la cuisine pour ce faire. Quelques instants après elle a demandé à René si il pouvait venir l’aider pour porter le plateau sur lequel elle avait posé les verres et quelques raviers de friandises salées. A ce moment-là il a dû se demander pourquoi lui et pas moi, mais il y est allé.
Une minute s’est passée, suivie de plusieurs autres. Je me doutais qu’elle avait déclenché son arme de séduction, mais je ne savais laquelle. Et, tout en m’imaginant mille choses, j’essayais de distraire Fabrice afin qu’il ne voie pas le temps passer.
C’est là que Fabrice me déconcerta !
Avec un petit sourire, il me dit : "il leur en faut du temps, méfie-toi de René qui est un chaud lapin et ta femme tellement belle".
Quelques secondes, puis je répondis : "chacun fait ce qu’il veut, je ne suis pas jaloux".
Pas le temps d’en dire plus car Christel et René nous ont rejoint.
Quand ils sont retournés j’étais impatient de savoir et j’ai directement questionné ma chérie qui m’a raconté : " d’abord je lui ai demandé de bien vouloir remplir les raviers et, pendant qu’il le faisait, je l’ai remercié pour les compliments dont il m’abreuve tout le temps. Il m’a répondu que c’était normal, que je suis une superbe femme et que ma façon de m’habiller ne peut laisser un homme indifférent. Je lui ai demandé si il parlait de mes jupes courtes et il a répondu que oui. A ce moment je lui ai dit que parfois j’en porte de plus courtes et, joignant le geste à la parole, j’ai fait remonter celle de ce soir d’une dizaine de centimètre, à fleur de ma culotte. Il a rougi, mais a profité au maximum de ce que je lui offrait. Tout en est resté là et nous vous avons rejoint.".
Et là c’est moi qui lui ai dit les propos de Fabrice.
Il n’en fallut pas plus pour que nous ayons envie de faire de René, et même de Fabrice, un ou des amants.
Nous sommes allés nous coucher et avons imaginé quelques façons de peut-être y parvenir. Ces plans échafaudés nous ont mis en appétit et une bonne heure de galipettes s’en est suivie.

A suivre

7 Commentaires

  • Un texte très agréable à lire, bien écrit et une histoire qui se construit peu à peu, . bravo !

  • Merci pour vos commentaires, nous les apprécions au plus haut point.
    Candopaq, tu nous demandes d’où vient son goût pour les hommes âgés. Il ne peut venir que de ses premières expériences. Comme pour beaucoup de personnes, les débuts restent gravés en nos mémoires, en bien ou en mal. Je préfère qu’elle en parle elle-même car je ne la connaissais pas à cette époque et elle seule pourra être précise (même si elle me l’a raconté à plusieurs reprises car ça m’excite à chaque fois). Et, oui c’est un réel bonheur d’avoir une femme comme Christel, du moins pour ceux qui comme moi aime ça.
    Au plaisir de te lire à nouveau

  • Merci pour tes contributions et je prends toujours autant de plaisir à les lire.
    une fois encore, j’ai hâte de lire la suite. Ayant lu vos précédentes histoires, je sais que cela va vite devenir très ... intéressant ;-)
    A lire vos récits, je n’ai qu’une envie, c’est rencontrer Christel bien que je ne sois pas dans les critères (j’ai 41 ans) et pas de votre région.
    Vite la suite !!!!

  • Bonsoir. Oh non, ne soyez pas jaloux. Vos témoignages sont lus et relus tellement ils sont bien écrits et laissant notre imaginaire faire son œuvre. Chacun pourra imaginer votre femme en situation avec comme support la photo de profil.
    Quel bonheur de savoir qu’il existe quelque part une femme comme la votre, une femme attirée par les hommes bien mûrs. Je ne fais pas encore parti de cette "catégorie" (lol) mais j’imagine la surprise de ces hommes et le plaisir qu’ils vont prendre à baiser votre femme ou pourquoi pas, se faire eux-même baiser.

    À ce propos, avez-vous une explication quant à son goût pour ces hommes bien mûrs ?
    Personnellement, cela m’exite de l’imaginer s’offrir ainsi pour son plaisir, le leur et le votre. Du bonheur. Tout comme sucer avec force et talent (je présume) le père de votre ex-voisin.
    J’aime l’idée que votre femme aime se faire baiser ainsi par des hommes de plus de 60 ans avec votre complicité. C’est très excitant, bandant à souhait. J’adore.
    Vivement la suite même si je ne vais pas manquer de relire les précédentes histoires.
    J’aimerai bien avoir une femme comme la votre. Être l’époux amoureux d’une femme amoureuse mais terriblement "infidèle" pour le plaisir et le bonheur de tous.
    J’attends sagement la suite mais ne tardez pas trop tout même. Idem pour le père de l’ex-voisin...

  • HaHa !! bravo et belles parties de cartes en perspectives.......

  • Ce n’est pas qu’on les compte, mais on aime les lire et savoir votre opinion.
    C’est vrai que je n’ai pas indiqué l’âge, mais ni Christel ni moi ne le savons exactement. Nous pensons qu’ils avaient aux alentours de 65 ans.
    Si tu lis tous nos récits, il y est indiqué que nous ne "jouons" qu’avec des soixante et plus sauf rares exceptions. Et pour ce qui est des partenaires féminines, essentiellement moins de 30 ans.
    Jamais de caméra ni photos, cela a été défini dés le début de notre histoire candauliste, même regarder des photos ou vidéos d’autres couples n’est pas notre plaisir.
    Plus loin ça a été, je vais l’écrire.
    Belle et chaude (de toutes les manières possibles) journée à toi et à tous.

  • Tu en es aussi à compter les commentaires :)
    Tu sais... d’expérience... ces sites, à majorité lus par des hommes (on va dire 95% ?) , tu reçois beaucoup moins de 1% en commentaires du nombre de lectures...
    Ma femme, du temps où nous avions un blog avait une définition bien à elle, qui peut être cash : un homme préfère prendre que donner...
    Elle parle alors autant de ses trios ou partenaires en club , sauf quelques exceptions... et selon elle, même disposition pour ces sites...

    Alors donc ta coquine remonte sa jupe devant un homme ? Tu ne nous donnes pas les âges de ces hommes et donc la différence d’âge pour comprendre ...
    Elle aime les hommes mûrs ? Il y eu un débat sur les âges sur un chat d’un site de rencontre ici ce week-end...
    La barrière des 50 ans pour les trentenaires...
    Un sacré filtre... Mais pas chez vous ?

    Et tu ressentais quoi exactement à table à ne rien voir ? Juste imaginer ?
    Pas envie de placer une caméra Go pro la prochaine fois dans la cuisine ?
    Et les laisser aller plus loin ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription