Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La jalousie est mauvaise conseillère

! Signaler un contenu abusif

C’était il y a 20 ans. Nous étions partis dans les Landes, Nathalie et moi, Guillaume. Le soleil, la mer, les dunes… nous avions tout pour être heureux ! Nous étions mariés depuis quelques années et notre couple fonctionnait à merveille. C’est toujours le cas d’ailleurs. Nous profitions donc de ces vacances méritées lorsqu’un incident est venu tout bouleverser, en tout cas me bouleverser. Nathalie était partie se baigner, j’étais resté sur la plage à bouquiner. Mais la mer est traitresse sur la côte landaise en raison des baïnes. Et Nathalie ne nage pas très bien. Quand je me suis rendu compte que je ne la voyais plus je me suis levé, la cherchant du regard. J’ai eu beau scruté la foule qui se baignait dans la zone surveillée, je ne la trouvais pas. Quand j’ai vu le maître-nageur sauveteur bondir précipitamment de sa chaise, je me suis tout de suite douté qu’elle avait un problème. Il a rejoint la mer à grandes enjambées et il était déjà loin quand j’ai compris qu’il rattrapait Nathalie. Quand j’ai réussi à les rejoindre sur une zone sableuse derrière la barrière de vagues, je suis resté pétrifié. Il serrait ma femme contre lui. Ses seins nus écrasés contre sa poitrine, son bas-ventre contre son bas-ventre à lui. Un mince bout de tissus les séparait. J’ai immédiatement ressenti une vive jalousie… en même temps qu’une violente excitation. À peine arrivé à leur hauteur, j’ai adressé à ma femme une bordée de reproches. L’imbécile quoi ! Elle ne m’a pas répondu mais lui m’a remis vertement en place. « Elle reprend sa respiration, elle a failli se noyer, laissez-la tranquille ! » Il la serrait toujours dans ses bras. J’ai même eu l’impression qu’ils se serraient encore davantage l’un contre l’autre. Ce n’est seulement qu’à ce moment-là que j’ai remarqué qu’il n’était pas insensible à son charme. Son maillot de bain ne cachait pas ses émotions, le mien non plus. En regardant ma femme dans les bras d’un autre, je me sentais comme un idiot. Je ne lui étais plus d’aucune utilité, elle allait me jeter pour partir avec ce type musclé et tellement cool ! Il prenait soin d’elle, pas moi. Il s’inquiétait d’elle, je ne lui faisais que des critiques. Ils se sont finalement séparés, mais il l’a saisie par la taille pour la ramener vers la plage. Augmentant encore mon excitation. Ils ont fait quelques pas puis il s’est tourné vers moi, pour m’expliquer la gravité de la situation je pense. Mon regard s’est machinalement porté sur la bosse qui déformait son maillot. Il a tout de suite compris ce que je regardais et il a également pris la mesure de ce qui se passait dans mon slip. La comparaison n’étais pas à mon avantage. Une lueur ironique s’est allumé dans ses yeux quand il m’a demandé si j’étais calmé. Je me sentais au 36e dessous. Il a raccompagné ma femme jusqu’à la plage sans jamais la lâcher. Nathalie a absolument tenu à l’embrasser. Il lui a fait un grand sourire et, se tournant vers moi, m’a demandé ce que j’allais lui faire comme cadeau pour avoir sauvé ma femme. Devant mon air interloqué, il m’a répondu que je pouvais prendre le temps de réfléchir puisqu’il restait sur la plage tout l’été. Nathalie a continué pendant un moment à le regarder alors qu’il s’éloignait. Elle ne parvenait pas à s’empêcher de se retourner de temps en temps pour le voir. Évidemment, comme je suis un idiot, j’ai fait une terrible crise de jalousie quand nous avons rejoints nos serviettes. Franchement, ce serait à refaire, je saurais aujourd’hui comment remercier l’homme qui sauve ma femme de la noyade.

4 Commentaires

  • Votre réaction était tout à fait compréhensible… et ce qui est bien ce qu’est que vous avez encore tout le temps de vous vivre de nouvelles expériences avec votre dame ! Au fait, je nage très bien ! Je dis ça je dis rien ! -))))))

  • Très belle histoire, tout à fait raison..

  • Tout le monde a compris qu’il est très difficile pour une femme de dire oui lorsque le mari veut la pousser dans le candaulisme. Et tout le monde comprendra cette difficulté. Hé bien, il est tout aussi difficile, lorsqu’on est très amoureux de son épouse, conjointe ou maîtresse, d’accepter de la voir avec un autre homme. Le jour ou on ressent pour la 1ère fois de l’excitation en observant sa compagne zieutée, draguée, caressée, baisée par un autre homme, on est complètement déboussolé car nous pensons que dans ces cas là seule la jalousie est de rigueur. Il est très difficile alors de concevoir pouvoir accepter cela et d’y prendre plaisir.

  • Belle histoire qui symbolise bien la difficulté de prendre conscience de ses désirs candaulistes.
    Au plaisir de faire connaissance

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription