Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

La confiture aux fraises...

! Signaler un contenu abusif

La confiture aux fraises…de la cueillette à la dégustation…
Sur les hauteurs de Liège, il existe un petit village qui a la réputation de produire des fraises tout à fait particulières, juteuses et fruitées à souhait, divinement sucrées et fondant dans la bouche…Nous habitons ce village depuis quelques mois seulement et apprenons ainsi à découvrir notre village et ses alentours.
Un jour soir donc, nous sortons nous balader. Il fait bon, le soleil se couche doucement, le ciel est serein, la chaleur de l’été est encore bien présente. Clo a mis une petite robe légère, en lin blanc, elle n’a pas mis de soutien-gorge vu la chaleur…j’aime voir ses seins se dodeliner doucement sous sa robe de lin légère, elle le sait. Avec la douceur de la soirée, ses seins pointent légèrement sous l’effet du frottement du tissu sur ses tétons…
C’est ainsi que nous découvrons un petit coin sympa à proximité d’un étang et où s’étendent des plants de fraisiers quasiment à perte de vue…Le fruiticulteur est là à arroser ses plants et à nettoyer les allées pour que les mauvaises herbes n’envahissent pas tout son champ. Nous le saluons et entamons la conversation. Il se prénomme Vincent, la cinquantaine, le teint hâlé par le soleil, en short et tee-shirt, un chapeau de paille sur la tête. Il cultive les fraises par passion depuis des années et aime faire partager sa passion. Il se fait que Clo est une passionnée de fraises, sous toutes ses formes, et qu’elle aime s’en gaver dès qu’elle peut…
Clo et Vincent discutent de leur passion commune, des variétés de fraises, des goûts et formes différentes, les unes plus juteuses ou plus sucrées que les autres. Vincent nous explique alors qu’il est parfois débordé par le travail et qu’il cherche de l’aide pour faire la récolte des fraises avec lui. Ravie de partager sa passion, Clo lui propose alors que nous revenions, elle et moi, le lendemain soir pour l’aider dans sa récolte. Vincent nous remercie et nous attend donc demain au même endroit vers 20h.
Nous repartons bras dessus dessous et je constate alors que Clo a les seins qui pointent encore plus fort au travers de sa robe…Je comprends mieux le regard appuyé que Vincent a eu lorsque nous sommes repartis…et connaissant sa gourmandise pour d’autres plaisirs, je lui demande :
­ Moi : « eh bien, dis donc, on dirait que cette conversation t’a émoustillée ? »
­ Elle : moi ? non…j’ai des frissons avec ce petit vent chaud qui passe sous ma robe…
Elle me fait un clin d’œil et me dit tout bas :
­ Elle : « il est bel homme, Vincent…, la culture des fraises, cela entretient la forme ! »…
­ Moi : « possible…tu sais, les fraises, ca mène à tout à condition de savoir en découvrir les subtilités du goût et de ses formes les plus variées et nombreuses… »
­ Elle : « effectivement…la nature est ainsi faite qu’elle offre tant de diversité… »…
Doucement, elle pris ma main et l’attira sur ses fesses puis mes mains prirent possession de son sillon…elle était trempée et mouillait abondamment…

2 Commentaires

  • Bonjour,
    nous adorons et sommes . Merci beaucoup...
    Vivement la suite, Votre femme semble être une sacrée coquine ?
    Et Vous devez être le plus heureux des hommes
    Bises Coquiines en attendant de lire la suite que nous imaginons tout aussi croustillante

  • Haaa les fraises et les fraisiers...y aura-t-il une suite ? merci pour le partage de ce joli moment...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription