Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

La chemise bleue (suite)

! Signaler un contenu abusif

Quand je remontais, je voyais sa robe blanche remontée jusqu’aux cuisses… Elle moulait magnifiquement son corps et laissait deviner ses formes. Le sein avait disparu derrière le tissu… Très sage … Ses bas noirs avec cette bande qui délimitait sa peau toute blanche… Dans un entre deux, ses cuisses. La droite légèrement plus visible car le bas noir était descendu légèrement juste au-dessus du genou… Elle se soulevait légèrement pour lui offrir son sexe… La main de N. lui serrait le bras avec beaucoup de délicatesse comme pour lui dire « Laisse-moi faire… ». Et sa langue lui léchait déjà le sexe, le clitoris, les grandes lèvres… Je la devinais mouillée déjà… Elle lui caressait la tête en même temps comme pour lui dire « Continue ainsi… Donne-moi ce plaisir ! »… De petits cris s’échappaient de sa bouche. Je voyais tout son corps se raidir dans ce que j’imaginais être un plaisir exquis. Je la voyais déjà haleter de satisfaction… Il avait posé ses mains sur son ventre et elle lui posa une main sur sa tête pour l’inviter à goûter ces « sucs opalins » du poème de … Elle lui offrait sa source dans un mouvement de bassin qui lui disait déjà de la prendre ainsi… Ouverte et offerte à lui… Je continuais de filmer… Elle me regardait d’un air un peu désapprobateur mais toute à son plaisir avec son amant d’un soir…
Sa chemise bleue était grande ouverte et remontée très haut… C. tenait le sexe de son amant à pleine main. Je voyais sa langue qui allait et venait sur son gland déjà bien humide… Il lui caressait la joue en même temps. Sa langue allait et venait le long du frein. Il lui caressait les cheveux… Elle engloutissait son sexe à pleine bouche. J’avais le spectacle des ses bourses, de la main de C. enserrant le long pénis et ses lèvres humides, sa langue qui allait et venait, sa bouche qui engloutissait régulièrement ce gland offert par lui… J’imaginais combien cela devait être différent de mon sexe qu’elle avait dû sucer maintes fois, qu’elle connaissait par cœur… A voir l’ardeur qu’elle y mettait, cela devait lui procurer de bien agréables sensations. N. avait la tête en arrière sur l’oreiller. Il goûtait chaque seconde de ce plaisir immense que lui faisait C.. Il n’aurait jamais imaginé qu’elle se soit laissé faire aussi vite… Elle était toute à lui… Moi j’avais disparu… Je n’existais plus. J’étais un spectateur. Le spectateur de ma femme qui se faisait baiser par un autre… Et qui ne semblait n’y voir aucun mal, aucune perversion… Pour quelles raisons d’ailleurs aurait-elle eu des scrupules à se laisser aller ainsi. C’était moi qui l’avait jeté dans ces bras d’un amant plus jeune, plus vigoureux…Elle continuait de lui prodiguer de petits lèchements sur son gland qui luisait dans la lumière diffuse. Elle soulevait délicatement ce sexe nouveau pour elle. Il était alors à elle… Je voyais sa langue qui courait partout sur ce membre viril et qui léchait le gland avec avidité… N. exerçait une pression de la main sur la tête de C. pour lui dire « Continue ! » … J’imaginais ses sensations à lui. Il me semblait qu’elle ne me léchait jamais ainsi, avec autant d’envie, de désir… Elle avait maintenant une main sous ses bourses et elle faisait glisser la hampe de son sexe pour le glisser dans sa bouche dans un mouvement de va-et-vient… Ses lèvres enserraient fortement la base du gland pour mieux le contenir et laisser venir en elle la douceur du gland dans sa bouche… Elle écarta l’appareil qui filmait de la main…

Je faisais la vaisselle… Et j’entendais ses cris à l’étage dans la mezzanine… Je remontais alors quelques marches pour voir… Entre les barreaux de la rampe qui limitait la mezzanine, je la vis à califourchon sur N. dans la position du lotus dans le kamasutra. Je montais encore quelques marches pour mieux goûter le spectacle… Ils étaient là tous les deux face à face. N. était à genoux. C. était assise sur son sexe, la main gauche posée sur le matelas pour bien se maintenir et imprimer un mouvement du bassin avec les fesses bien calées entre ses cuisses à lui… Elle allait et venait ainsi… Son bras droit enserrait son cou et lui la tenait fermement par l’épaule comme dans un danse… Une danse particulière qui la faisait aller et venir, faire glisser son sexe sur le sien… C’est elle qui imprimait le mouvement, s’offrait ce plaisir de sentir sa queue en elle et de la faire glisser sur ses lèvres… N. accompagnait le mouvement avec la main droite qui tenait fortement son dos et descendait parfois sous les fesses de C. pour la maintenir ainsi et l’accompagner dans son mouvement. La jouissance semblait très forte car C. poussait des cris que je ne lui connaissais pas souvent… Des « oui, oui, oui », des râles venus des profondeurs, des halètements… Elle jouissait pleinement… Je me demandais si je la faisais jouir ainsi…J’étais fasciné par le spectacle ainsi offert de ma femme avec un autre… Complètement ignorante de ma présence…Criant, jouissant, baisant… Offrant son sexe au sien… Je retournais à ma vaisselle.
Elle lui tourne le dos. Elle n’est plus que fesses offertes… Sa queue la pénètre cette fois… Je le sais aux cris qu’elle pousse ainsi… Elle doit le sentir juste derrière elle. Elle lui tourne le dos mais lui offre son sexe… Sa main gauche court le long de son dos. Sa main droite est posée sur sa jambe. Je ne le vois que de dos… Je vois ses fesses à lui aussi… Mais à ses cris, je devine qu’il la pénètre profondément. Il va et vient dans des mouvements assez lents mais en prenant soin de la caresser du dedans avec sa queue… De temps en temps, il lui soulève légèrement les fesses pour qu’elle ressente mieux ses mouvements du bassin. Une telle pénétration ce doit être divin… J’entends ses cris de plaisir… Je crois que je ne l’ai que très rarement pénétrée ainsi…

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription