Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La cage aux oiseaux – Chapitre 6

! Signaler un contenu abusif

Vincent a demandé, sans aucune émotion dans la voix, à ce que j’enlève mon manteau dans l’ascenseur. Il demande alors à Pierre, toujours sans émotion dans la voix, à porter mon manteau. Pierre s’exécute en prenant mon manteau sur un bras. Je suis toujours sous le charme, sa voix, son assurance, sa manière de faire descendre de quelques crans la domination de mon mari ! J’adore ! Je me sens comme une petite enfant qui va recevoir son cadeau de Noël !!! J’ai hâte d’utiliser bientôt mon cadeau !!!
La porte, devant nous. Vincent utilise la carte pour ouvrir cette porte !
Pierre porte son sac avec l’appareil photo et la caméra dans l’autre main ! Le pied pour la caméra est installé sur le côté du sac, il a tout prévu, comme toujours ! Je vous le dis, il aime avoir le contrôle.
D’habitude, nous avons également un joli sac contenant nos « affaires » de libertinage !!! Petites tenues sexy, lubrifiant si besoin (j’ai déjà du utiliser pour de très grand et gros membres, surtout quelques blacks), et les préservatifs ! Mais vous avez lu, j’ai quelques capotes avec moi pour ce soir !

L’avantage d’un Novotel, partout dans le monde, c’est la même chambre, le même lit et le même canapé lit dans la chambre ! Vous pouvez donc la voir, si vous avez déjà utilisé cette chaîne d’hôtels.
Vincent ouvre la porte pour me faire avancer. Il me suit en posant délicatement sa main sur mon fessier. Ainsi sans le manteau, il a le loisir de sentir mes fesses musclées sous la finesse de la robe !
Pierre ferme la marche, il dépose le sac sur la banquette qui reçoit généralement la valise du couple qui occupe la chambre.

Une femme reste une femme ! Une femme a une vessie ! Une femme, souvent, doit donc passer par les toilettes ! Je ne sais pas vous mesdames, mais si je veux que le partenaire ait toute liberté pour s’occuper de moi, de ma caverne mouillée, de mon clitoris, je doit d’abord passer vider ma vessie !!! Sinon, c’est simple, ce sera douloureux et j’ai envie ce soir de me donner ! Je suis en confiance, chose relativement nouvelle pour moi pour un premier rendez-vous candauliste.
Entrer dans la salle de bain, simplement relever la robe et ne pas avoir à baisser de culotte ou de string, S’assoir, et penser. Je prends ma tête entre les mains, je prends mon temps ! Le temps de soulager ma vessie et surtout de me calmer, me préparer.

Dans la chambre, je ne sais pas ce qu’il se dit ! Enfin, je le saurai plus tard, dans la voiture ! C’est fou, d’habitude, c’est moi qui dois parler à Pierre, de ce que j’ai ressenti, senti, … Avec des détails qui me gênent ! Mais là, c’est moi qui ai demandé ce qu’il s’est passé durant mon petit moment aux toilettes !
Oh, il voulait d’abord m’entendre moi sur la soirée !!! Mais non, j’ai commencé à changer ! Je lui ai demandé de d’abord parler avant de donner mes impressions !
Donc, il m’a expliqué que Vincent l’a d’abord regardé installer le pied, la caméra et l’appareil photo.
Vincent lui a alors demandé de se déshabiller, mais de garder le slip !
Pierre ne savait pas quoi répondre, mais il m’a dit qu’il ressentait pour la première fois un homme avec une expérience, un homme qui connaît les règles du jeu, un homme qui lui prend le contrôle ! Ce dernier aspect le fait cependant flipper ! Il a difficile de donner le contrôle ! Il m’a expliqué qu’il a surtout peur que les frontières soient déplacées !
Je me rappelle que je l’ai interrompu à ce moment ! Je lui ai expliqué que nous n’avons pas les mêmes frontières, qu’il m’a fait dépasser de nombreuses de mes frontières ! Lorsque nous avons participé quelques fois à des gang bangs, la folie des grandeurs !!! Mais j’ai accepté par amour !
Il est devenu livide !!! Mais je l’ai tout de suite rassuré !!! Je ne déplacerai ses frontières qu’avec un commun accord, mais que nous en sommes loin ! Je l’aime et je le respecte !
Bon, d’ici un certain nombre de chapitres, vous verrez que certaines frontières se déplacent sans trop de difficultés, avec le bon partenaire, avec la confiance et avec l’envie de jouer.
Vincent lui a expliqué qu’il sera plus joli la prochaine fois avec une jolie cage !
Pierre a reçu un coup de poignard dans le ventre !
Vincent lui a expliqué que je lui fait confiance, que je lui donc expliqué la situation ! Il a rassurée Pierre cependant en lui expliquant qu’il a l’expérience de jouer avec des couples où l’homme est en cage !
Il a d’ailleurs expliqué à Pierre qu’il pourra toujours venir se confier à lui également, car les premières semaines seront difficiles ! Mais que le jeu en vaut la chandelle !
Vincent lui a aussi expliqué que le slip serait sa cage ce soir ! Pas question de sortir l’oiseau de sa cage ce soir ! Pas de masturbation ! Il va apprendre !
Pierre a refusé, clairement ! Il a expliqué que c’est impossible pour lui !
Vincent est alors rentré apparemment dans un rôle, il s’est levé et a demandé à Pierre de m’annoncer que le jeu s’arrête, que Pierre n’est pas assez joueur pour lui ! Vincent sent pourtant que je suis libérée et prête à jouer à trois de manière délicieuse, mais que Pierre n’est pas à la hauteur.
Pierre m’a expliqué qu’il l’a piqué où ca faisait mal ! Mettre en doute sa capacité de jouer, mettre en doute qu’il soit à la hauteur, et surtout la peur de me décevoir !
Vincent se dirige vers la porte quand Pierre le fait revenir sur ses pas. Il demande à Vincent de ne rien me dire, qu’il accepte.
Vincent est donc devant la porte de la salle de bain quand je sors. J’ai donc compris plus tard pourquoi Pierre était tendu, aussi dans son slip !

Je reprends donc à ma sortie des toilettes !
Je suis toujours en robe, Vincent me prend dans ses bras pour un délicieux baiser !
Je ne vois plus Pierre à ce moment, je ferme les yeux pour mieux le ressentir ce baiser fusionnel ! Mon Dieu ! Qu’il embrasse bien !!! Je ressens décidément quelque chose d’unique ! Que se passe-t-il ?
Il aura fallu combien d’années de libertinage, de trios pour trouver enfin une émotion telle que Vincent me donne ce soir !
Ses mains caressent mon corps, je sens que mon corps réagit ! Moi qui suis longue à mouiller je sens que cela coule sur mes cuisses !
Je reste décidément une femme, ma pensée durant ce baiser qui dure est que cela peut tacher mes bas ! Mais la main de Vincent qui remonte ma robe pour montrer mes fesses à mon mari me font oublier ce problème de lingerie !
Ma main caresse le torse musclé de ce partenaire, cela dure ! J’aime !!!
Nous sommes debout, nous restons ainsi au milieu de la chambre. J’entends les flashs ! Pierre prend des photos. Que ce bruit peut m’énerver !!! Encore ce soir !!!
C’est là qu’un amant avec de l’expérience et un niveau est la pièce manquante au puzzle du jeu candauliste !
Vincent me souffle dans l’oreille, Pierre ne peut pas entendre : « Laisse le faire. Je lui ai interdit de prendre sa queue en main ce soir ! Il gardera son slip, c’est sa cage du soir ! Tu as déjà gagné cela, laisse lui les photos. Pense simplement que tu lui donnes quelque chose ce soir, que tu vas te donner à moi ce soir, et que tu vas aussi surtout prendre quelque chose ce soir ! »
Il me caressait durant ces mots qui me rassurent, mais le coquin a une expérience folle ! Sa main passait sur mon ventre devant en parlant doucement, il est vite descendu sur et entre mes cuisses pour planter deux doigts en une fois au fin fond de ma chatte inondée au moment où il prononçait les mots « tu vas te donner à moi »
Je n’ai pas résisté alors à pousser un cri !!! Un cri de bonheur, un cri de surprise, un cri d’envie !!!
Ma robe fut alors passée au-dessus de ma tête ! Je ne gardais que mes chaussures, mes bas et mon porte jarretelle noire !
Les photos reprennent ! Je me lache, j’essaie de ne pas penser aux flashs !
Pierre vient assez proche pour prendre un gros plan les doigts de Vincent qui sont revenus me fouiller.
Je crie, j’essaie de garder mon équilibre sur mes talons en écartant un peu mes cuisses pour mieux me faire fouiller !
Mon Dieu, c’est divin ! Je suis fontaine, je sais ce qui va arriver ! C’est toujours plus rapide et plus fort dans cette position !
Mais il a une technique hors du commun ! C’est quoi ça ? Il continue de m’embrasser, ce qui avale mes cris !!! Parce que je crie !!! Dans sa bouche !!!
Ses doigts prennent possession de moi, 2 doigts que je pense !!! Mais aussi qui viennent profond sans être trop profond ! Je pense que vous devez ne pas me comprendre, mais je ressens du plaisir, pas de douleur !!! Malgré la prise en main de ma chatte, la profondeur !!!
C’est alors que je me lache !!! Totalement !!! On ne va plus penser à mes bas qui pouvaient être retirés !!! Un torrent se lache sous moi !!!
C’est aussi là que Pierre est magnifique dans son rôle de cuck mais aussi de mari attentionné.
Un geste m’a particulièrement touché ! Il me connait si bien, mieux que personne !
Il est vite allée dans la salle de bain, sans que je le voit ! Il est vite allé chercher une serviette de bain pour la placer sous moi, pour que je me lache dessus dans abimer la moquette !
Je dois prendre quelques minutes, durant lesquelles Vincent me soutient, pour revenir sur terre !
Mais j’ouvre les yeux pour regarder Pierre et lui dire merci.
Vincent m’aide à m’assoir sur le lit, je retire mes bas et mon porte jarretelle ! Je n’ai plus besoin de mes chaussures, je me retrouve donc nue sur le lit ainsi assise !
Vincent se déshabille pour se retrouver en boxer.
Vincent : « Pierre, tu veux bien STP t’assoir sur le canapé ? Tu as déjà du lire dans tes différentes recherches sur internet que la place du cuck est soit gentiment assis sur une chaise, soit dans une autre pièce. Tu as donc le choix du canapé ou la salle de bain ! « 
Je ne dis rien, je regarde le boxer de Vincent qui est décidément bien gonflé et un ventre bien musclé !
Sous le charme je suis, je vous le répète !
Je me dis simplement que tout ce que Pierre me demande de lui raconter, que je n’arrive pas tout simplement à faire pour le satisfaire ainsi dans notre lit, et bien, Vincent est en train de lui donner !
J’ai peur que tout s’arrête car Vincent est réellement dominant ! Pas style BDSM, non, dominant en prenant le contrôle, me faisant sentir femme désirée et désirable, en me respectant, en faisant avaler la fierté de Pierre !
C’est un drôle de dilemme, j’aime encore plus mon mari durant ce moment où un homme me donne envie, mais où au même moment, Pierre perd le contrôle !
Encore aujourd’hui, tellement de temps après cet épisode, je ne peux pas l’expliquer !
Pierre s’assied sur le canapé, en nous regardant ! Je sais que la caméra tourne comme toujours !
Je laisse de nouveau Vincent me caresser la poitrine, prendre mes mamelons si développés entre ses doigts, m’embrasser.
C’est délicieux ! Je sens comme jamais je ne me suis encore sentie lors d’un trio !
Vincent se relève, je reste couchée, tourne la tête pour regarder et l’entendre dire : « Pierre, j’ai l’impression que tu sembles choisir la salle de bain. Ne panique pas, je te promets de la faire crier comme jamais, tu auras alors le son sans les images ! Je t’avais demandé de garder ton slip sans prendre ta queue en main ! Qu’est-ce que tu as mal compris ? »
En effet, Pierre, par réflexe, avec son slip baissé et avait sa queue en main ! A nous regarder !
Vincent ajoute : « Tu vas avoir quelques semaines difficiles en cage, mais tu vas être délicieux bientôt ici avec nous ou chez moi avec ta cage à nous regarder. Cette cage t’aidera, crois moi, à jouir par la tête et plus par ton sexe ! »
Pierre : « Désolé, je vais rester ici et garder mon slip »
Vincent : « Je pense que tu as mal compris. Quand je te demande d’aller dans la salle de bain, tu te lèves et tu y vas en fermant bien la porte ! Il faut parfois passer par là pour comprendre que le jeu est sérieux ! Tu veux être un cuck, mais un cuck doit écouter ! Ce n’est pas une punition, simplement une épreuve pour t’apprendre les règles du jeu. Sois sage maintenant, vas-y, profite du son ! Si tu es sage, ça veut dire que nous pouvons te faire confiance, que tu ne te seras pas masturbé dans la salle de bain, tu auras droit à une surprise ! Nous ne sommes pas méchant »
Pierre, penaud, se lève, se dirige vers la salle de bain.
Vincent est de nouveau en train de m’embrasser quand j’entends la porte se fermer ! Pierre ne peut pas voir, c’est nouveau pour lui, pour nous.
Je ne suis pas rassurée, Vincent le sent !
De nouveau, il comprend et me rassure par son expérience !
Vincent : « Sylvie, fais moi confiance. Tu vas lui imposer une cage ! Il va en baver, surtout au début ! Tu vas devoir apprendre à être forte, à ne pas plier à ses moindres plaintes ! Il va se plaindre, vouloir que tu le libère. Tu devras apprendre à lui répondre sans émotions. Apprendre à être ferme, pour toi. Parfois des menaces, mais comme tu le vois, si tu ne mets pas tes menaces à exécution, il va penser qu’il a le contrôle. Tu vas devoir apprendre à prendre le contrôle ! Ne pas l’humilier, toujours l’aimer, mais lui faire perdre le contrôle sexuel pour qu’il puisse se concentrer sur d’autres aspect d’amour dans votre couple ! C’est comme quand on perd un sens, les autres sens sont alors plus à même de donner des sensations ! Il a perdu la vue là ! Je ne te parle pas comment son ouie se développe ! »
Il est toujours en train de me caresser durant ces paroles, me doigter parfois, venir poser un doigt sur mon clito, il me garde en excitation développée, mais pas trop que je puisse l’écouter.
Vincent : « Nous n’allons rien faire sans qu’il le voie ! Il faut le respecter, mais nous allons dépasser petit à petit ses frontières et les tiennes si tu le veux, si tu as envie de jouer avec moi sur le long terme.
Je tiens aussi à te rassurer, et tu pourras rassurer Pierre ! C’est important ! Je suis 10 ans plus jeune que toi, très bien fait physiquement car je m’entretiens à la salle de sport ! Je suis célibataire, mais tu n’es pas mon type de femme pour vivre une histoire d’amour ! Je suis désolé mais par contre, tu es mon type de femme pour le sexe et les jeux candaulistes ! Souvent je tombe sur un couple où la femme ne m’attire pas vraiment pour le sexe, mais nous jouons. Ici, tu as un corps superbe, même si on voit des imperfections qui donnent encore plus de valeur à ta beauté, ode à la quarantaine assumée ! Tu es superbe, bandante ! Je pense que nous allons vivre une belle aventure à trois, car je n’oublie pas Pierre ! Je te désire, j’ai envie de te faire l’amour ! Te baiser, mais aussi te faire l’amour sans amour mais avec tellement de désir et d’envie que tu ressentiras quelque chose ! Crois-moi ! Alors, joue avec moi pour exciter Pierre. Lache toi »

Ecoutez, c’est ce que je me rappelle de ses mots, même si je ne peux pas vous dire que tout soit exact après ces mois passés. Mais c’était le sens de ses mots, ce que j’ai compris, ce que je ressentais !
C’est au moment où il me dit : « lache toi » que ses doigts enfoncés en moi ont de nouveau fait vibrer mon corps !
Il ne m’a pas embrassés, s’est mis à genoux sur le lit à côté de mon corps pour mieux me stimuler le célèbre point G !!!
Je criais, tout mon plaisir ! Je me lachais enfin comme rarement j’ai pu me lacher !
Est-ce le fait que Pierre ne soit pas présent ? Que je n’entendais pas le flash ?
Je me lachais enfin avec un homme ! Je criais tout mon plaisir ! Ca durait, Vincent a le talent pour faire durer le plaisir ! Je sentais mon corps me donner des coups en plein ventre, me donner des sensations qui partaient de mon ventre, par mes seins, pour remonter dans ma tête ! Ecoutez, je ne sais pas vous expliquer, mais c’est unique !
Vincent me dira plus tard que je suis belle quand couchée sur le dos, mon corps est arque bouté !
Il me faut alors quelques minutes pour revenir de nouveau sur terre !!! Il ne faut alors pas me toucher le clito ! Me laisser sentir les chaleurs post orgasme !
Vincent le comprenais, me regardait simplement.
Il se lève, se dirige vers la caméra qui tourne toujours.
Je le vois parler doucement à la caméra. Je ne sais toujours pas aujourd’hui ce qu’il a dit ! Je ne regarde jamais les vidéos !!! Jamais ! Je n’aime pas me voir en spectacle pornographique ! Vraiment pas.
C’est donc pour Pierre, un message à Pierre.
Il revient sur le lit, de nouveau à genoux près de ma tête. Le boxer de nouveau bien gonflé !
Je passe la main sur la bosse ! C’est énorme, je ne dis rien mais je lui souris.
Vincent : « Ecoute, prends ton temps. N’aie pas peur ! Je vais te poser une simple question : Est-ce différent de Pierre et penses-tu que je peux le titiller avec cela ? »
Moi : « Cela semble bien plus gros et surtout plus long que Pierre ! Ca me fait même un peu peur !!! Il me demande souvent de lui parler de cela durant les histoires que je dois lui raconter ! Après nos trios, c’est souvent la première question qu’il pose : elle était comment ? »
Vincent : « On va lui faire ressentir quelque chose alors ! Crois moi ! J’au un plan ! Mais tu verras, quand il aura sa cage, nous jouerons encore plus sur cet aspect ! Tiens, tu l’as prise de quelle longueur cette cage ? »
Sa tête quand je lui annonce les 3,7 cm !!!
Vincent : « Ah oui, je comprends ! On va décidément bien s’amuser ! »
Je baisse alors le boxer pour lâcher la bête qui ressort tel un ressort !!!
Mon Dieu, si belle, si grosse et si longue ! Mais je la prends en main, je veux gouter ! J’avance ma bouche pour prendre le gland décalotté en bouche !
Vincent, bien fort : « Oh Sylvie, pas trop vite avec ta bouche sur ma queue ! C’est trop bon ».
Je le gobe un peu plus, il en rajoute : « Tu as décidément difficile de la faire rentrer ! Tu ne sembles pas avoir l’habitude de ce calibre ! »
Je vais ainsi le sucer un moment, mais l’érection est déjà belle !!!
Il se couche alors sur le dos pour me placer en 69 et ainsi pouvoir encore mieux s’occuper de moi, me lécher délicieusement !
J’ai peur quand il passe un doigt sur mon œillet !
Je me relève alors pour lui dire : « Pas ça, je ne veux pas. »
Vincent ne répond pas, s’occupe alors admirablement de ma chatte qui coule je le sens !!!
Il me repousse alors sur le côté, je pense que le moment va arriver pour qu’il s’équipe et me prenne ! J’en ai envie, mais je n’ose pas lui dire ! J’attends sagement.
Il reste cependant couché sur le lit !
Vincent : « Sylvie, je vais faire bouger le lit ! Il va penser que je te prends ! Tu vas te diriger doucement vers la salle de bain !
Si Pierre a toujours son slip bien relevé, la queue bandée à l’intérieur du slip, tu pourras alors le faire venir dans la chambre ! Il aura mérité de venir te voir prendre du plaisir ! Si pas, s’il a la queue en main, tu lui annonceras que c’est le moment où tu vas crier avec ton partenaire du soir en toi, et que Vincent va arrêter la caméra. Que chaque acte a ses conséquences ! Qu’il écoute alors très bien !
Encore une fois, sois ferme. Il doit comprendre la conséquence des actes, sans le voir comme une punition !

Je m’approche de la salle de bain, la main sur la clinche, j’ouvre en une fois la porte !!!!
Pierre est debout devant moi !!! Il avait l’oreille collée à la porte !!! Heureusement que la porte s’ouvre vers la chambre !!!
Croyez-le ou non, mais je suis heureuse de le voir en slip !!! Mon Dieu il bande comme un taureau !!!
Je suis excitée à cette vue !!! Mon homme m’excite !!!
Je lui dis : « Viens Pierre, garde ton slip mais revient dans la chambre »
Je prends même l’initiative de lui dire : « Prends des photos, je vais être occupée un moment avec Vincent ! Tu verras qu’il est équipé pour me faire crier !!! Tu as toujours envie de jouer ou tu préfères retourner à la maison ? »
Pierre : « Merci Sylvie, je t’aime. Jouons, j’ai mal mais c’est fabuleux ! Unique ! »
Je ne comprendrai jamais Pierre qui a mal mais trouve l’aventure fabuleuse !

Si vous le voulez, vous lirez la suite dans le prochain chapitre.

5 Commentaires

  • "Je ne comprendrai jamais Pierre qui a mal mais trouve l’aventure fabuleuse !"
    Hé oui... tout le secret est là...
    Du moins pour certains...

  • Bonjour sylvie, sacré texte ! Ma femme vient d’avoir 40 ans, vous auriez des contacts de beaux mecs bien montés pour elle, on en cherche.

    Bonne journée à vous,

  • Votre récit est toujours aussi agréable (et aussi excitant) à lire.
    Quel bonheur de savoir que vous êtes tombés sur un amant qui à compris ce que vous attendiez de lui et qui vous donne du plaisir. On sent vôtre lâchez prise avec lui avec toujours le respect vis à vis de votre mari. Merci à vous de nous faire partager cette sublime expérience qui me donne de plus en plus envie de connaître ce monde candauliste.

  • Bravo pour votre recit qui avec tout les détails et la psychologie des différents acteurs nous tient en haleine.
    Je ne me reconnais pas dans les personnages mais c’est très beaux.
    On attend la suite

  • Bonsoir Sylvie
    Toujours aussi délicieux de te lire , le ton l Amour pour ton homme tout est naturellement dis en ecris .
    Que de plaisir de te lire
    Vite la suite
    Bonne soirée à Vous deux
    Bisous
    Claudine et paul

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription