Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La cage aux oiseaux – Chapitre 23, la sentence

! Signaler un contenu abusif

Vincent : « N’aie pas peur cuck, tu ne vas pas mourir ! Mais tu dois te souvenir que tu aurais mieux fait de t’abstenir ! Tu verras que la chambre est une suite ! Elle comprend une très belle chambre avec un lit confortable où je pourrai jouer quelques heures avec Sylvie pour la faire crier !
Il y a une autre chambre qui est un salon ! Il y a une télé, un joli divan, un fauteuil, un bureau et une petite table !
Un joli salon pour un cuck ! Car le cuck restera au salon, pendant que j’irai dans la chambre avec Sylvie !
C’était prévu, je ne vous ai rien dit ! Le temps que le cuck restera au salon ? Ca ne dépend pas de lui ! Ni de nous ! Mais du service de l’hôtel !
Quand je serai occupé à brouter le joli minou de Sylvie, activité que j’aime beaucoup, je t’enverrai un SMS. Depuis le salon, porte fermée sur la chambre, tu appelleras alors le service d’étage ! Pour nous commander une bonne bouteille de champagne ! Avec 3 verres !
Tu pourras alors ouvrir la porte de la chambre, quand le service d’étage aura apporté la bouteille, que tu auras signé la note, que tu auras ouvert la bouteille et servi les 3 verres ! Tu pourras alors entrer pour que nous puissions trinquer !
Si le service d’étage est efficace, tu n’auras manqué que les préliminaires ! Mais s’ils trainent, tu risques de ne pas voir mais bien entendre la pénétration que Sylvie attend depuis une semaine ! Le garçon pourrait rester plus longtemps pour te faire signer la note et écouter ma femme ce soir chanter !
Ah oui, pour la sentence, et pour être certain que ce soit une réelle leçon pour toi : Tu ne pourras installer ta caméra et ton appareil photo qu’une fois la bouteille de champagne ouverte, les 3 verres remplis ! Ainsi, quand je dis que tu auras réellement manqué une partie de la soirée, tu ne pourras non plus la voir plus tard !!! Ca devrait te faire une bonne leçon toi qui aime voir ! Sois heureux, tu pourras entendre ! La prochaine fois, la sentence sera que tu restes au bar à ne rien voir et rien entendre ! »

Pierre est abasourdi mais n’ose de nouveau pas dire un mot !
Moi, je sens décidément que j’aurai mieux fait de mettre une culotte ou du moins un string ! Je mouille comme pas possible ! Est-ce l’alcool ? Est-ce le fait que je serai un moment seule avec Vincent ? Est-ce le fait qu’il me parle de cette pénétration que j’ai envie depuis une semaine ? Probablement un peu de tout !

Vincent : « Mais rien ne sert de se préoccuper ! Profitons du moment présent »
Nous avons donc continué à discuter ! De tout, de rien, des voyages de mon mari qui avait ainsi la parole pendant que Vincent continuait à m’embrasser et également me caresser !
Vincent a parfois joué avec le haut de ma robe, au point de tirer d’une telle manière que le galbe du sein apparaissait au serveur qui tentait d’être discret pour me regarder ! Cette exhibition en public m’a mise mal à l’aise, mais augmentait en même temps mon degré d’excitation.
La température en moi augmentait, j’ai alors connu comme rarement une terrible envie de faire l’amour avec un homme ! Il a su, ce soir là, m’exciter en me bousculant hors de la zone de confort !

Vincent a appelé le serveur pour lui demander si notre table était prête !
Une nouvelle épreuve, me lever discrètement avec cette robe provocante ! Vincent m’a tendu la main pour que je me lève, m’accompagnant à la table en me tenant la main !
Je sentais de nombreux regards, parfois vraiment pas discrets, sur moi lors de cette courte avancée.
Il m’aura fallu du temps avant de m’habituer aux regards masculins et féminins sur mon corps lors des exhibitions !
Assise à table, de nouveau à côté de Vincent, la nappe pouvait cacher mes cuisses ! Heureusement cependant vu que ma robe remontait à tel point que les bas montrait la lisière de la dentelle ! Même de marque Allemande, ils étaient trop courts pour passer inaperçus avec une telle robe en position assise !

Nous n’aurons pris qu’une entrée et un plat, délicieux autant pour le palais que pour la vue avec le dressage de l’assiette ! Nous n’avions pas envie d’un dessert, même si j’ai compris à certaines allusions que je serais le dessert de Vincent ! Mais lui serait également mon dessert tellement j’avais envie de lui !
J’ai d’ailleurs pris quelques fois l’initiative de passer ma main sur la bosse de son pantalon !
Il s’amusait alors à me sourire ! Ces jeux semblaient fasciner Pierre ! Surtout quand je prenais l’initiative de lui dire des mots tels que « Petit cuck, je sens que Vincent a envie de moi ! Je pense que je vais de nouveau bien le sentir en moi ! ». De nouveau, l’alcool a du me donner la force pour prendre ces initiatives.
Vincent m’avait parlé durant notre voyage entre notre domicile et l’aéroport. Il m’a expliqué que plus j’arriverais à me lâcher, plus j’arriverais à moi-même titiller Pierre, plus celui-ci aurait envie de jouer car ses neurones seraient stimulés. Vincent m’a aussi expliqué que plus je me plaçais des limites, plus je risquais de rater quelque chose dans le jeu ! Il avait aussi raison en m’expliquant que si je vais un jour trop loin dans mes actes ou mes paroles, nous le verrions ou nous l’entendrions chez Pierre ! Soit en direct pour nous pouvoir modifier la donne si nous en avions envie, ou plus tard quand nous nous retrouvons pour analyser la soirée !
Donc, j’ai osé lancer cette phrase à Pierre au milieu du repas : « J’espère pour toi que le champagne sera arrivé quand il me pénétrera de sa très longue et large queue !!! Je pense qu’avec l’envie que j’ai de Vincent, mêlé au fait qu’il dispose d’un engin que tu ne peux même pas rêver, je risque de nouveau de connaître très rapidement un orgasme vaginal phénoménal ! Tu ne voudrais tout de même pas rater cela ? Par contre, il certain que l’entendre, tu l’entendras ! Mais sache que je suis déçue ! Vincent est gentil de te laisser entendre, j’aurais quant à moi demandé à ce que tu restes ici au bar pendant que j’allais m’amuser avec Vincent dans la chambre ! Tu aurais alors eu le temps de réfléchir si ta petite masturbation vite faite était tellement nécessaire ! »
Je vois encore Pierre blêmir, surtout quand Vincent a ajouté : « Si Sylvie désire que tu restes au bar cuckie, je pense que nous devrions alors satisfaire les désirs d’une telle princesse ! Qu’en penses-tu ? »
Mais j’aime Pierre, j’ai juste été déçue ! Je pense qu’il avait encore plus mal de m’avoir déçue que si j’avais été en colère ! J’ai alors vite ajouté : « Non Vincent, qu’il vienne avec nous ! Il a aussi droit à son jeu, je sais que moi je serai comblée ce soir ! Je veux repartir avec trois personnes heureuses à la maison ce soir ! »

Une nouvelle épreuve pour moi fut le passage aux toilettes ! Il me fallait traverser la salle, plusieurs tables avant d’arriver devant la porte qui mène aux W.C.
Mes talons ne me permettaient pas de marcher vite, il me fallait de plus faire attention à la manière dont je marchais pour ne pas dévoiler ma poitrine ! C’est à ce moment que je maudissais la transformation de mon corps avec l’âge et les deux grossesses ! Que je rêvais alors à ce moment de posséder de nouveau mes deux jolies pommes au lieu de ces deux poires qui se balancent ainsi sous ce fin tissu noir !

La note signée par Vincent, en parfait gentleman, nous pouvons nous lever pour prendre possession de la chambre ! Vincent connait bien l’hôtel, je suppose que je ne suis pas la première femme qu’il emmène ici !
Passage par la réception pour Vincent récupérer la clé. Nous connaissons déjà le numéro de la chambre, il fut utilisé pour Vincent signer la note du bar et celle du restaurant !
J’ai également aimé ce moment où Vincent a demandé les clés pour Mr et Madame !!! Pierre derrière nous devait encaisser le coup !
Vincent a aussi demandé à Pierre, assez fort que le réceptionniste entende : « Cher ami, montez-vous avec nous prendre un verre dans notre suite ? Avant que vous ne repreniez la route ? »
Evidemment que le réceptionniste ne pouvait pas savoir que j’étais en fait la femme de Pierre, que nous n’étions venu qu’avec une seule voiture ! Mais ce jeu de rôle m’excitait !
Direction l’ascenseur, où Vincent m’a mis la main aux fesses !
Peu d’étages à monter, nous n’avons pas eu le temps de caresses appuyées ! Simplement un baiser appuyé pour déjà faire monter la température !
Nous arrivons devant la porte de la chambre, la carte qui sert de clé ouvre alors la porte !

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription