Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

La cage aux oiseaux – Chapitre 14, voyager avec une cage, mode d’emploi

! Signaler un contenu abusif

Je me rends compte, en écrivant ces récits que j’écris plus sur les sentiments, sur les paroles que sur décrire de nombreuses scènes de sexe ! Je me rends compte que ce n’est pas ce qu’on attend sur les sites où je publie notre histoire candauliste ! Je me rends encore plus compte aujourd’hui en écrivant, que je ressens beaucoup par les différentes ambiances, par le jeu psychologique mis en place par notre partenaire aujourd’hui préféré qu’est Vincent, par les paroles non vulgaires mais si cuisantes prononcées par Vincent que par les nombreux moments de sexe que j’ai vécu ces 2 dernières années !

Je viens donc m’assoir près de Vincent ! Pierre semble fasciné ! Je ne sais pas à ce moment ce qui lui fait le plus d’effet ! Ma tenue de soubrette portée pour Vincent ? Ou le fait que je sois là assise près de Vincent qui ne se gêne pas pour mettre sa main sur ma cuisse ?
Vincent : « Tu pars donc lundi pour 4 jours cuckie ? »
Pierre : « C’est cela, en avion ! Donc, passage par le contrôle de sécurité ! Je ne peux pas passer avec une cage en métal !!! C’est impossible, elle le sait très bien ! »
Vincent : « Il n’a pas tort Sylvie ! De plus, lui imposer une autre cage non métalique, j’y ai pensé… »
Il laisse un blanc !!! Blanc comme le visage de Pierre !!!!! J’adore ! Je me tais et contemple la joute verbale ! Je vois Pierre penser se promener dans Athène en toute liberté, se masturber dans sa chambre d’hôtel !!!
Mais Vincent continue quelques secondes après le blanc : « … Ce n’est pas très prudent, en début d’apprentissage ! Ca viendra, un jour il voyagera en cage !!! Mais Pierre a raison !!! »
Le sourire de Pierre ! Il a gagné !
Je sens que je vais de nouveau capituler ! Je pensais pourtant que Vincent avait une solution !

Vincent : « Nous avons cependant une solution !!! J’ai ici une enveloppe !!! Une enveloppe spéciale, unique ! Je l’ai imprimée à la maison ! Tu partiras donc pour l’aéroport sans cage !!! Elle te la retirera juste avant ton départ de la maison, lundi matin ! Tu mettras la cage dans ton bagage à main ! Elle te remettra une clé ! Une fois le contrôle de sécurité passé, tu cherches une toilette ! »

Pierre comment à comprendre que le voyage ne sera pas comme annoncé !

Vincent : « Tu feras un Facetime silencieux avec Sylvie ! Depuis les toilettes ! Pas besoin de parler et alarmer les gens ! Tu montreras à Sylvie que tu mets bien l’oiseau en cage ! Une fois la cage en place, une fois le cadenas fermé, tu mettras la clé dans l’enveloppe !!! Tu la fermes alors devant Facetime, que Sylvie puisse bien voir que la cage est bien mise, le cadenas bien placé, et l’enveloppe bien fermée !
Ne triche pas cuckie ! Sinon, je réfléchirai avec Sylvie comment déplacer plus vite certaines frontières ! Ca te fera plus mal que la cage à Athènes !
Chaque soir, Facetime avec Sylvie ! Elle doit juste regarder si l’enveloppe est intacte !
Pour le retour, tu reviens sans cage ! Juste un Facetime depuis l’aéroport d’Athène, les toilettes pour montrer à Sylvie que tu te libères seulement ! Profite alors de ta liberté ! Quelques heures ! Un vol sans cage !!! Tu reviens alors à la maison, remettre l’oiseau en cage ! Car Sylvie a décidé de 3 semaines ! »
C’est là que je rajoute, c’est plus fort que moi : « 3 semaines et un jour ! »
Vincent : « C’est vrai, et depuis il semble avoir retenu la leçon ! »

Pierre est livide ! Il a compris que son voyage ne sera pas libre de cage !
Il n’ose pas discuter avec Vincent ! Je jubile !
Mais le pouvoir de Vincent est là, il pique là où on ne l’attend pas !
Vincent : « Sylvie va aussi changer pour toi cuckie ! Je sais que tu aimes la savoir porter de la jolie lingerie, être sans culotte ! Elle qui porte si souvent un jeans, surtout au boulot ! Mais nous allons remédier à cela ! Elle ne portera plus de pantalon le vendredi, samedi et dimanche ! Pour la semaine, elle a droit à 2 jours de pantalons ! Qu’elle choisisse bien les jours ! Les clients du magasin où elle travaille devraient apprécier. Par contre, Sylvie, je te fais confiance pour oublier souvent la culotte, et porter de la jolie lingerie ! Cuckie appréciera ! Il pourra ainsi tester sa cage ! Tu vas faire monter la température de la maison un peu plus, économie d’énergie ! »
Moi : « Vincent, je ne peux pas ! Je vais souvent au sport où ce sont des vestiaires communs ! Au boulot, je dois me pencher ! Tu es fou, je ne peux pas ! »
Vincent : « Tu pensais que seul le cuck aller changer ? Le changement se fait à deux ma belle ! Mais tu n’as peut-être envie de changement ! Nous allons en rester là ! Je vous respecte, c’est pourquoi il ne faut pas se mentir. J’aime jouer avec vous en prenant les commandes de certains éléments, sentir votre confiance sans jamais vous poussez trop loin… trop vite ! Mais j’aime jouer avec les frontières !
Sylvie, tu es une femme magnifique ! Comme beaucoup de femmes, tu caches ton corps ! Tu es dans les belles années d’une femme ! Celles où tu devrais libérer ton corps ! Un corps qui parle ! Qui a de l’expérience, qui dégage plus que la beauté, il dégage du charme ! Mais tu préfères le cacher !
Ton homme aime te voir femme ! Oh, il aime te voir salope, moi je dis femme ! Femme qui si elle joue avec les limites, peut marcher en équilibre sur la ligne qui sépare de la salope ! Mais il est alors enivrant de sentir le désir d’un homme ! Et encore plus, avec le jeu que tu as commencé, d’avoir un mari en cage ! Tu vas alors pouvoir jouer avec ton pouvoir de frustration, surtout si tu restes ferme avec le nombre de jours ou de semaines d’emprisonnement ! »
Je pense me souvenir de ces paroles ! J’écris depuis 3 ans des passages dans un petit livre ! Ces notes m’aident aujourd’hui à écrire ces chapitres sans trop oublier ! Ces paroles, croyez-le ou non, ont eu un aspect décisif dans notre relation de couple candauliste ! Ce n’est pas seulement Vincent, car son expérience de partenaire candauliste a fait qu’il nous a conseillé plus tard de continuer à libertiner, à voir des couples, à voir des hommes seuls ! De ne pas chercher l’exclusivité avec lui qui serait dangereuse !
Mais ces paroles !!! Son aisance à non pas simplement me dominer, me changer mais me rendre plus « salope » comme femme qui s’affirme, cela pour lui mais surtout pour Pierre !
J’ose le dire aujourd’hui, vous le lirez si je continue mon travail d’écriture, j’ai changé ! Pierre a alors eu un sérieux souci comme il m’a expliqué bien plus tard : il avait enfin ce qu’il recherchait depuis longtemps !!! Une salope à la maison qui s’affirmait, qui se libérait encore plus avec les hommes et les femmes !!! Une femme libérée, une femme qui recherchait le plaisir !!! Une femme qui s’exhibait !!!
Mais son paradoxe est que ce plaisir immense que je lui faisais, surtout grâce à Vincent, il le vivait par ses neurones aujourd’hui et plus par la queue !!! Il s’est si souvent masturbé en m’imaginant dans nombre de scénarios !!! Il ne peut physiquement plus même penser à développer une érection aujourd’hui, sauf quand il est en période de liberté ! Mais son plaisir, selon lui, est encore plus enivrant maintenant qu’il se passe uniquement dans sa tête !

Vincent : « Sylvie, je vais donc me lever et vous laisser ! Tu es jolie ainsi en soubrette ! C’est d’ailleurs une tenue qui te va à ravir ! Tu devrais parfois faire confiance à ton cuck ! J’aurais pu le rendre aussi heureux ! Car je ne veux pas simplement avoir le rôle de celui qui le domine, qui le frustre ou qui peut l’humilier ! Non, un jeu de cuckold se joue à trois ! Il a aussi besoin de recevoir ! Mais je comprends Sylvie que toi tu n’es pas prête au changement ! Un certain président a un jour dit que le changement c’est maintenant, pas pour toi apparemment. Soyez heureux ! Vous avez tout pour être heureux. Sylvie, comme j’ai déjà expliqué à ton gentil cuckie, il faut apprendre la conséquence de ses actes ! Ca vaut pour toi aussi ! Pas la peine de me contacter, je vais bloquer vos numéros en sortant d’ici. Rien de personnel ! Au contraire ! Je vous souhaite réellement d’être heureux Vous êtes un couple magnifique ! »

Il se lève, je le regarde. C’est encore un de ces moments charnières, il y en a eu quelques un durant quelques semaines à ce moment !
Il ne me regarde pas ! C’est difficile ! J’aurais aimé avoir son regard dans le mien pour décider, me donner la force ! Mais il ne me regarde pas ! Il me laisse seule décider !
Je me mords la lèvre, il ne doit pas s’être passé plus de 30 secondes !!! On dit souvent au cinéma que votre vie défile au moment de mourir ! Je vois alors défiler simplement quelques semaines, mais des semaines folles devant moi durant ces 30 secondes ! Cela me semble être des heures !
Je revois Pierre en cage, je revois Vincent qui me procure cet orgasme jamais connu, je revois Vincent et son corps parfait dans la chambre d’hôtel ! Oooohhhh….. Je revois Vincent qui me procure tant de bons moments même à distance avec ses messages, ses jeux !!! Je ressens l’aide de Vincent pour rabaisser le niveau de domination de Pierre ! Je ressens aussi, malgré moi, Vincent qui me fore à changer, je me regarde alors avec cet accoutrement ridicule de soubrette ! Mais au lieu d’être fâchée, je sens mon entre cuisse qui annonce un niveau d’humidité qui donne tort à ma tête ! Ma tête dit « non » !!! Ma tête veut arrêter, ma tête n’est pas prête au changement ! Mais mon cœur et surtout mon entre cuisse supplie la tête de continuer !!! De vivre, de vivre des moments avec laché prise !
Ce moment, ces 30 secondes qui me donnent des sensations contradictoires ! Vincent se dirige déjà vers la porte !
C’est alors, que je me rappelle très bien ! Je me rappelle que des mots sont sortis de ma bouche sans que je les commande ! C’est donc le cœur qui a parlé ! Pas la tête !
Moi : « Vincent, reste STP ! Je suis prête ! »
Vincent ne se retourne pas !!! Il pose la main sur la porte !!!
Moi : « Vincent STP ! Je suis prête à changer pour toi ! »
Vincent parle alors sans se retourner : « Sylvie, tu n’auras pas de deuxième chance ! Nous pourrons toujours parler ! Nous utiliserons un mot de sécurité, mais si tu discutes trop mes demandes, il n’y aura pas de deuxième chance, j’irai alors jouer ailleurs ! Je veux alors que tu expliques à ton cuck, avec tes mots, ce que tu vas devenir pour moi, pour lui ! Avec tes mots, que je comprenne si tu as bien compris ! »

On pense toujours que c’est facile de parler ! Mais quand Vincent me guide, je peux alors parler çà Pierre dans notre jeu candauliste ! Mais devoir parler avec mes mots, avec la peur de ne pas bien m’exprimer et alors laisser Vincent partir !!! J’ai peur.

Moi : « Pierre…. »
Vincent m’interrompt !!! « Sylvie, Pierre n’existe pas quand nous sommes à trois ! C’est cuckie. Il doit connaître sa place ! C’est important pour lui de sentir les picots à chaque parole ! Son esprit est demandeur ! »
Moi : « Cuckie, je vais me laisser guider par Vincent ! Je serai à lui ! Il fera de moi ce que tu as toujours rêvé de faire ! J’ai peur, mais j’ai confiance en lui ! »
Vincent : « Tu as bien parlé, mais je vais te corriger, que tout soit clair entre nous. Tu seras à moi durant nos jeux, mais cuckie a besoin de cela ! Oui je vais te changer avec parcimonie, tout en vous respectant. Mais tu n’es pas à moi !!! Tu n’es pas non plus à ton mari !!! Tu es une femme, une femme est libre ! Nous ne sommes plus au moyen-âge !!! Mais c’est ton mari que tu aimes, c’est lui qui peut te donner tout l’amour dont tu as besoin pour avancer ! Tu as une famille ! Il faut absolument que tu limites aussi les jeux !!! Je ne m’immiscerai pas dans votre vie ! Parfois, de nouveau avec parcimonie ! Par contre, certains changements seront là pour te faire évoluer, comme les vêtements, l’envie aussi de donner à ton mari la fierté d’être marié à une si jolie femme !!! Une femme qui ose montrer son corps ! Tu vas apprendre à t’affirmer ! Relever la tête pour montrer dans de jolis décolletés la beauté de ton corps ! Donner envie, donner de nouveau cette fierté à ton mari ! Un mari qui ressentira cependant le paradoxe de la frustration par le port constant de la cage ! Mais tu verras, les moments où vous ferez l’amour, maintenant que tu vas apprendre non seulement à aimer ton corps, à le montrer mais aussi à le laisser aller à la découverte de plaisirs comme tu as pu le faire avec moi !!! Tu verras, alors, ces moments d’amour avec ton mari seront sublimes ! Il sera performant, il sera un de tes meilleurs amants quand tu le libèreras de sa cage ! Un mari comme tu as va profiter alors de ces moments plus rares qu’aujourd’hui où il ressentira au bout de son corps le plaisir et l’amour qu’il te donne ! Il sentira alors lui aussi ton corps vibrer pour lui ! Tu as connu et tu connaîtras avec moi des plaisirs que ton mari ne peut pas te donner ! Sans prétention, il n’a pas le physique, l’endurance mais surtout la longueur entre les cuisses pour te donner certains plaisirs ! C’est ainsi, il ne sert à rien pour lui de lutter !!! Mais lui seul pourra te donner, une fois son sexe éduqué grâce à la cage, lui seul pourra lors te donner le plaisir qui est lié à l’amour ! Même moi alors, je ne pourrai jamais te donner cela ! Jamais je ne pourrai lutter avec cela ! Tu verras, il sera tellement éduqué grâce à sa cage ! Tu seras tellement salope et sexy dans la vie de tous les jours, qu’il n’aura alors envie que d’une chose !!! Cette chose qu’il te donne moins ces derniers temps !!! Il te donnera alors de l’amour avec un grand A, et aussi une grande érection ! »

Pierre et moi écoutons groggy !!! Nous avalons ses paroles !
Un homme ne montre pas souvent ses sentiments, mais Pierre est encore plus beau là, la larme à l’œil !
Pierre : « Je t’aime Sylvie ! Je t’aime. Donnons la chance à notre couple d’évoluer si c’est pour un mieux ! Je vais accepter la cage pour toi ! Je sais que tu en as besoin, moi je vais vivre mes fantasmes les plus enfuis, même si ça me fait peur ! J’ai confiance en Vincent ! »
Moi : « J’ai confiance Pierre ! Mais tu te rends compte que certaines choses vont changer ? »
Pierre : « oui j’en suis conscient. Mais le jeu en vaut la chandelle !!! Essayons, nous pourrons tout arrêter quand nous voulons ! Nous sommes libres, Vincent nous respecte »

Vincent : « Passez le week-end en amoureux ! Profitez ! Cuckie, passe un bon moment à Athène. N’oublie pas les règles ! Mais je ne vous reverrez qu’après ton retour ! Il vaut maintenant donner du moment à votre couple ! »
Vincent m’embrasse, en passant sa main sur mon corps !!!
Oh, j’ai envie de lui ! J’ai tellement envie de lui ! Sa queue en moi ! Je n’ai que rarement connu ce sentiment d’avoir besoin d’une queue, de sa queue !
Moi : « Vincent, fais moi l’amour ! J’en ai besoin ! »
Mais Vincent répond, tout en serrant la main de Pierre : « Sylvie, la frustration ne sera pas seulement pour cuckie ! Toi aussi tu vas devoir à apprendre la patience ! Je te promets par contre du plaisir quand nous nous reverrons ! JE m’occuperai de ton corps !!! »
Il est alors parti !

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription