Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

La 3 eme marche...... d’un petit escalier ....

! Signaler un contenu abusif

Je vais publier notre troisième et dernière aventure en date nous sommes de petits joueurs mais ne demandons qu’à grandir, ces aventures peuvent sembler légères au vu de celles qu’on peut lire sur le site, cependant ce sont les nôtres et elles représentent énormément pour nous. De plus elles sont des plus réelles.
Dimanche 8 avril soirée chocolat à l’Orphéa …c’est l’occasion d’aller faire une sortie club, de plus c’est une veille jour férié donc « mixte » nous comptons sur les deux soirées précédentes pour avoir un peu fatigué les accros et de ce fait avoir une soirée « calme »….on peut rêver…..
Bref, nous sommes partis…..comme d’habitude nous arrivons très tôt au club, seule façon de profiter pleinement de la tranquillité du bain à remous, dès notre arrivée nous croisons notre chevalier servant « Rémy » qui comme à son accoutumée brille par sa discrétion, il est assis au bar et échangeons un bref bonjour accompagné d’un léger sourire.
C’est un peu ce qui nous plaît chez lui, sa discrétion, sa sagesse, sa courtoisie et son physique d’homme calme.

Peu de temps après nous être installés dans le bain à remous nous le vîmes arriver pour nous rejoindre, après avoir échangé les salutations plus poussée poignées de main pour moi et petit baisé sur les lèvres d’Anaïs nous échangeâmes quelques banalités sur nos dernières soirées au club…..

Inès s’était installée un peu à l’écart pour ne pas être le centre de notre intérêt, puis voyant que notre dialogue durait et que le courant semblait bien passer elle décida de se rapprocher de nous, nous tendit les mains à tous les deux de façon à ce que nous l’aidions à s’installer entre nous.
Ce fut avec joie que nous l’avons accueillie et que tous les trois nous avons entamé une phase de repos nous laissant bercer par l’ambiance des jets et des bulles. Après quelques minutes nos mains se mirent à parcourir ce corps voluptueux qui effleurait la surface ne laissant pas beaucoup de répit à sa superbe poitrine.
Quelques instants plus tard le visage de ma femme semblait présenter des signes qui ne m’étaient pas inconnus, les yeux fermés, les lèvres légèrement pincées signes avant coureurs chez elle d’un certain plaisir pour ne pas dire un plaisir certain. Son corps commençait à remonter et se tendre à la surface là il n’y avait plus de doute ……il se passait quelque chose
Je n’avais pas à ce moment là vu que la main de Rémy avait gagné son intimité.
Après avoir fait progresser ses caresses il lui prit la main et la posa sur sa cuisse l’invitant sans mot dire à remonter vers son sexe tendu par le désir. Cette situation dura un long moment nous procurant un mélange d’émotions, de plaisir et de détente.

Nous étions devenus très complices…

Il devenait temps d’aller prendre un verre afin de calmer toutes ces ardeurs après deux heures d’ablutions érotiques, nous avons commandé deux cocktails que nous avons sirotés tranquillement dans un canapé. Rémy nous rejoignit afin d’échanger quelques mots puis disparu pour faire un tour dans les coins câlins, quelques instants plus tard nous lui emboitions le pas …..
Il n’y avait pas beaucoup d’animation, qu’à cela ne tienne, Anaïs allait en mettre et là je n’en attendais pas tant. Comme à son habitude c’est quand on s’y attendait le moins qu’elle nous surprenait le plus.
Ce soir là c’est la cellule qui dut l’inspirer et c’est dans celle-ci qu’elle décida de pénétrer…..toute seule et sous prétexte qu’elle n’avait pas été sage, et à mon avis ça n’allait sûrement pas s’arranger. Après l’avoir fait savoir à qui voulait bien l’entendre et la regarder elle ajouta qu’elle ne portait pas de culotte et pour leur prouver avait relevé sa petite robe moulante à trous laissant apparaître un sexe délicieusement épilé façon ticket de métro
Devinez qui s’était joint à son public ? Rémy ….qui après avoir demandé la permission à la détenue, rentra rapidement dans « notre » jeu et aussi rapidement dans la cellule...

Assise sur le petit banc situé sous les entraves murales elle sourit quand elle le vit entrer, elle attendait là, robe retroussée et jambes écartées « offerte » il lui demandât si il pouvait « la gouter », elle acceptât sûrement rapidement car il s’agenouillât entre ses cuisses et se mît à la « dévorer » sous nos yeux amusés et envieux. Doucement il ouvrait son sexe et y enfonçait ses doigts tout en lui flattant son petit bouton rose, c’était une masturbation et un cunnilingus qui s’offraient à nous sans retenue. Mes yeux suivaient le regard de ma femme et le spectacle sans en perdre le moindre moment.
Soudain « retournement de situation »
je la vis se lever et inverser les places, elle venait de lui retourner la question ……il ne dut pas refuser car je la vis s’attaquer au pantalon et au caleçon de Rémy mettant à nu un sexe bien tendu par la situation, je ne devinais pas jusqu’où elle irait mais j’envisageais la suite et tentait d’attraper le préservatif qui se trouvait dans la petit pochette que l’on nous remettait à l’entrée, mais mon empressement me rendait maladroit et lorsque j’y renonçais il était trop tard….je la vis happer le sexe raide de notre partenaire.

Imprévisible Anaïs, elle lui faisait une fellation digne d’une professionnelle, sa bouche lui offrait un lent va et vient tout en le caressant elle promenait sa langue sur le long de sa verge et sur son gland gonflé à l’extrême, elle descendit vers ses bourses et y promena lentement sa langue lui procurant sans nul doute un doux supplice…
C’est comme ça que pris fin la sentence qui ne dut déplaire à personne, car la détenue en sortant annonçât fièrement à son public « voilà ce qui arrive quand on fait des bêtises, et d’ajouter d’une petite voix …. Si j’avais su j’en aurais fait encore plus »
Il était temps d’aller danser langoureusement avec celle qui venait de m’offrir un spectacle à couper le souffle.
Cette petite séance nous ayant mis dans tous nos états il était subtile de nous diriger vers les douches pour nous rafraîchir, ce fût chose faite quand nous nous aperçûmes de l’absence de Rémy et il nous parût inconvenant de le planter sans lui dire où nous allions….
Après en avoir parlé avec Inès elle se proposa d’aller l’informer de notre destination quand nous le vîmes apparaître nu et serviette à la main, apparemment nous avions eu la même idée.
Après une bonne douche pourquoi ne pas nous enfoncer dans les coins « humides » ?
Nous passâmes devant le bain à remous qui semblait plus remuer par le seul jeu de ses occupants que par l’effet de sa machinerie……l’ambiance y était « orgiaque »
Puisqu’il n’existait plus de place dispo et que les râles et soupirs montaient en même temps que les orgasmes il était temps pour nous de passer notre chemin pour aboutir dans un lieu plus calme

LA PISCINE

Lieu magique et tranquille où aucune coquinerie n’est autorisée mais où la tendresse et la complicité reprennent leur place, c’est là que nous avons fini la soirée tous les trois en échangeant quelques mots entrecoupés de quelques brasses…

LE VESTIAIRE

Après un énième passage par les douches, étape finale au vestiaire nous avons pu profiter pleinement de la taille du nouvel aménagement dans une ambiance « conviviale »
C’est là que nous avions prévu nous quitter Rémy ayant décidé de faire seul une dernière étape dans le bain à remous.

En attendant de récupérer nos effets et de régler la petite note de la soirée je demandais à Anaïs si nous pouvions de nouveau proposer nos coordonnées téléphoniques à Rémy ….. Ce qu’elle fini par accepter en me faisant toutefois remarquer que lors de notre précédente soirée en sa compagnie il avait préféré laisser faire le hasard.
Nouvelle proposition qu’il accepta avec un petit sourire en mettant discrètement dans la poche de sa chemise le petit morceau de papier sur lequel j’avais pris soin de noter notre numéro de portable.
Notre proposition, une sortie restaurant afin de faire un peu plus connaissance ou bien une sortie club si toutefois l’envie s’en faisait ressentir…
…ou qui sait ........ monter encore une marche de ce "petit escalier"....

5 Commentaires

  • Clemenceau aurait dit : le plus important dans l’amour, c’est la montée de l’escalier ! si je ne mets pas de guillemets, c’est que ma citation est approximative mais pas cette "troisième marche" qui en promet au moins une quatrième et encore plus peut-être...Merci pour ce récit bien amené et si excitant.
    Bonne journée et tous mes vœux de bonheur dans le candaulisme.
    Didier

  • ce n’est pas d’un ascenseur pour l’échafaud dont on parle !
    c’est une démarche, une des marches !
    nous sommes toujours très attentifs à la progression de nos compagnes dans l’univers de nos désirs, même si nous les poussons à se libérer et à érotiser nos vies.
    M. décrit Mme, mais que vit monsieur ? qu’éprouve-t-il ? On le sent pygmalion et spectateur, mais il se retranche pour ne pas marquer son émotion.

  • parfaitement.. une marche après l’autre.. c’est elle qui monte l’escalier et toi qui la rejoint de marche en marche... ainsi vous irez en confiance jusqu’à ce que le vertige vous prenne et que vous décidiez de redescendre tranquillement....
    On peut avoir le vertige après une marche.. 10 ou 20 ou encore ne jamais le ressentir... amusez vous bien

  • un grand Merci CANDAULE
    je ne pensais pas qu’on puisse faire une aussi jolie synthèse de notre ascension même s’il ne s’agit que de monter une marche pas à pas...
    on sent un interlocuteur très à l’écoute de sa communauté
    encore merci

  • Loup colombine,
    Que ne voici un escalier délicieusement érotique, ce que loup colombine nomme une marche, est bien l’une des étapes essentielles de la construction d’une véritable complicité candauliste.
    Loup est suffisamment patient et à l’écoute des désirs d’Inès, pour la voir progressivement s’ouvrir à ses désirs de femme. Il sait l’accompagner et la rassurer, lui laisser le temps de s’accommoder de situations nouvelles et enfin lui permettre avec délice de prendre de très heureuses initiatives qu’il nous fait partager aujourd’hui à travers son témoignage.
    Merci beaucoup à vous deux, et à très vite pour gravir avec vous la prochaine marche.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription