Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

L’inconnu du parking

! Signaler un contenu abusif

Un jour ma femme m’a demandé de lui faire vivre un fantasme.
Elle me demanda de lui trouver un amant, qui viendrait la baiser dans un parking souterrain.

Les conditions ?
Elle voulait qu’il la prenne devant moi, mais ceci sans l’avoir vu avant, sans le voir pendant et sans même lui adresser la parole.

48h plus tard je lui proposait donc un plan coquin. On commencerait elle et moi a baiser dans un lieu insolite (un parking d’immeuble en sous sol) l’amant serait là, planqué a attendre mon signal et viendrait nous rejoindre .

Je jour J, nous nous sommes donc rendu dans le lieu et j’ai commencé a entreprendre mon épouse, debout, contre un mur. Elle était vêtue d’une petite robe très très moulante, très courte et ne portait évidement pas de culotte ce jour là.
Je l’ai besogné comme cela pendant un petit moment, le bas de sa robe remonté jusqu’à ses reins. Elle avait les mains posées sur le mur, la croupe offerte, bien cambrée.

Elle était totalement offerte. A un moment elle m’a dit :
- " Alors cette autre bite elle est où ? j’en ai envie maintenant ! "
Je lui ai dis :
- " Elle est là, elle va me remplacer ! "

J’ai fais un signe a mon complice qui attendait planqué discrètement derrière une voiture en stationnement, un peu plus loin, mais qui assistait tout de même à la scène. Il c’est approché discrètement, a sort très vite son sexe, a mis un préservatif. Il a commencé a palper les fesses de ma femme, ses seins, son ventre, son sexe et à la pénétrer de ses doigts.

Et puis il l’a pénétré de son sexe, délicatement au bout de quelques minutes. Il avait une bonne queue, bien longue, bien raide et d’un bon diamètre apparemment. J’ai senti la pénétration dans le petit râle qu’a fait mon épouse. Elle a poussé un petit cri rauque quand il l’a pénétré. Il l’a baiser comme ça, par derrière, elle était toujours dans la même position, les mains posées sur le mur, la croupe ouverte.

J’ai fais un pas en arrière pour laisser plus d’espace a notre ami et j’ai commencé a me branler dans mon coin, en regardant le spectacle, trèèèèèès excitant.
Il s’enfonçait en elle et a chaque coups de butoir elle râlait. Il a commencé doucement et petit a petit il a commencé a accélérer le rythme. Les pieds de mon épouse décollaient du sol a chaque coups de queue reçue.

Je voyait la main de ma femme passer entre ses jambes et soupeser, caresser les couilles bien pleine de son amant inconnu. Il la baisait bien comme il faut et bien profondément le cochon ;-)

A aucun moment ma femme ne c’est retournée pour le regarder, a aucun moment ils n’ont parlé ou prononcé un seul mot. Elle se faisait baiser par un homme dont elle ne connaissait ni le physique, ni l’age, ni la couleur de ses yeux, de ses cheveux. Alors que je le sentais au bord de la jouissance, a un moment, j’ai demandé a l’homme de se retirer et de se finir sur ses fesses en se masturbant. Je l’ai d’ailleurs rejoins très vite et en ai fais autant.

Mon épouse était là, cambrée, offerte, la robe relevé jusqu’aux reins et nous nous branlions sur ses deux fesses bien offertes. L’homme lui caressait la chatte, l’anus de ses doigts tout en se masturbant.

A un moment j’ai senti qu’il allait jouir. Ensemble, comme d’un accord commun et pourtant sans avoir échanger un seul mot, nous avons éjaculé sur les fesses de mon épouse. Il lui a envoyé au moins 3 ou 4 jets abondants sur ses fesses rebondis et dans le creux de ses reins.

Nos spermes coula ensuite le long de sa raie de fesses, jusqu’à l’intérieur de ses cuisses. Ma femme dégoulinait de foutre en râlant et disant :
- " Oui oui oui encore, arrosez moi bien bande de cochons !! "
Après avoir bien giclé et essuyer son gland sur les fesses de ma femme, il a rentré son sexe dans on pantalon et m’a fait un clin d’œil qui voulait dire " Merci et Bye !" et il a disparu aussi discrètement qu’il était arrivé.

Ma femme a alors baisser sa robe, qui, du coup, lui collait aux fesses avec le sperme qui s’etait étalé sur ses fesses et le bas de son dos et nous nous sommes embrassé tendrement et nous nous sommes prit par la main pour regagner la surface par les ascenseurs.

Elle m’a regardé en souriant et m’a dit :
- " Alors sympa comme expérience... non ? "
je n’ai pu qu’approuver ;-)
Elle n’a jamais su qui l’avait baisé ! Je ne lui ai jamais parlé de ce mec. Elle ne sait si il avait 25ans ou 60 ans.....

Elle ne m’a jamais posé de question. Elle voulait garder se souvenir tel quel.
J’ai ensuite envoyé un message a cet homme pour le remercier de ses services, de son efficacité et d’avoir parfaitement joué le jeu. On ne l’a jamais revu

(Evidemment ceci est du vécue et une histoire totalement vraie)

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription