Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

L’ego du cando (satire)

! Signaler un contenu abusif

Soyons honnête, une fois n’est pas coûteuse…
le candauliste est égoïste : il veut du beurre, l’agent du beurre et garder la crémière avec, car Madame fournit la main d’œuvre aux pieds levés, tandis que lui se contente de regarder le manche et la baratte.

Il travaille assis car le boulot du ciboulot est épuisant, dit-il, contrairement à celui du manuel qui prend son pied dans un bassin.

Le ‘cando’ leste, à l’instar du banquier, gère les actions juteuses de sa ‘cliente’ protégée. Si l’intérêt participatif est exponentiel, le taux d’usure est faible en nue-propriété, tous rapports gardés.

À part son amour, il ne déclare rien au fisc, je suis bien placé pour le savoir, fidèle à l’adage « pour vivre heureux, vivons couchés. »

Au centre du débat reste la crémière, pièce maîtresse, qu’il faut choyer car si on casse la baratte ou que la baratte se casse, c’est game-ovaire et la poule aux œufs dort.

6 Commentaires

  • Meuh nan !
    C’est pas du sérieux. Ou alors en trompe-l’oeil. Ne vous mélangez pas la tête pour ca.
    .
    Vous savez ? Alexx me faisait languir, d’Épikuri1 y avait plus ri1...
    Bref, je me suis laché. Récré et légitime défonce.
    Salutations tricolores

  • Satire, satyre, ça tire à boulet rouge !
    Joli coup Baron !
    Ne seriez-vous pas du nord ?
    Le Baron rouge est de Lille comme on dit à Marseilles

  • surtout ne le prenez pas mal....

  • au risque de passer pour un niais pour vous suivre il faut avoir lu FREUD au moins toutes les semaines ou avoir une agrégation de littérature, cependant le texte est superbement ficelé et reste plaisant à lire.....ça me fait également penser à un débat politique quand ces derniers cherchent à nous cacher quelque chose
    votre texte ne manque pas de "puissance"
    Bonne continuation
    loup et colombine

  • J’ai rajouté ’satire’ au titre, Jacherino, car évidemment c’est du 2ème degré !
    .
    Pour garder l’esprit
    à Jil
    .
    Humbles candauléances

  • Jil, rapprocher le candauliste-mari du proxénète de bas-étage, tient lieu du crime de lèse-majesté.
    Si tu compares ce que l’on voit sur d’autres sites où, au travers des photos d’épouses, on sent bien que le mari vend de la viande pour aller tirer un coup en toute légitimité, je suis d’accord avec toi.
    Mais pour ce que je connais des candaulistes, il y a trop d’humilité dans la recherche du plaisir féminin, pour s’attacher à tirer un profit non-équitable.
    Mais peut-être est-ce là l’objet d’une polémique, ma foi poétique et prosaïque : le candauliste n’est-il qu’un vicelard qui utilise sa moitié pour appâter le client et satisfaire sa libido ? ou
    le candauliste développe-t-il une relation particulière avec son épouse dans une recherche commune d’un plaisir satisfaisant les deux ou trois parties.
    pour ma part, j’ai souvent eu l’impression que le candauliste était perçu comme le dindon de la farce par des "amants" venus se vider les couilles.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription