Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

L’amant légitime

  • e 27 avril 2015
  • 12

Le terme légitime peut paraître curieux, associé à amant, car justement, en général, on distingue bien les amours légitimes, dans le mariage et les autres dites illégitimes, amants maîtresse...

Si j’écris amant légitime c’est bien pour expliquer ou essayer de dire qu’il y a des cas où, avoir un amant est légitime pour une femme mariée

La légitimité de l’amant trouve place dans le cas d’impuissance du mari, impuissance sous formes diverses, éjaculateur précoce impuissant à donner le plaisir que sa femme peut espérer légitimement, érection incertaine (bande mou) qui ne remplit pas assez la femme, impossibilité de faire l’amour deux fois de suite, rareté des ébats.. etc..sexe trop petit et/ou trop fin,etc

Dans ces cas là il me parait tout à fait légitime pour l’épouse d’un conjoint dont la virilité défaille de compenser cette défaillance avec une personne autre que son mari, car elle a droit légitimement d’être satisfaite selon ses désirs.
C’est d’ailleurs un motif fondé que certains hommes, conscients de leurs carences, utilisent pour inciter leurs épouses à prendre un amant régulier ou à avoir des aventures sans lendemain.

Ces époux intelligents et amoureux de leur femme deviennent ipso facto des maris candaulistes pour le plus grand bonheur de leur couple ainsi renforcé.

Moi, par exemple, quand ma femme a des pulsions, des envies de faire l’amour et que, pour une raison ou une autre, je ne suis alors pas en mesure de satisfaire, je trouve légitime qu’elle aille rejoindre son amant du moment où que nous allions ensemble en soirée en club échangiste afin qu’elle obtienne satisfaction et apaisement de ses sens.

C’est un peu comme quand elle a faim, elle va au resto, seule ou accompagnée de son époux ou comme quand elle a envie d’un bon gâteau, elle jette son dévolu sur un gâteau qui lui fait envie et le déguste avec gourmandise, puis elle rentre dîner le soir a la maison.

J’aime aussi quand elle ramène à la maison un bon gâteau quelle déguste en ma présence en me le faisant parfois goûter. Tout ça me semble tout à fait légitime, mais je vois qu’a notre époque c’est de plus en plus admis légitimement.

Cela fonctionne aussi dans l’autre sens, le mari qui a envie de "douceurs" extérieures, mais les épouses sont moins enclins à admettre que leur mari préfèrent parfois le resto que leur propre cuisine..

Mais ça évolue, ça aussi....

12 Commentaires

  • J’ai commencé mes premières expériences candauliste car j’adorais ma très belle épouse et j’éprouvais un immense plaisir à la voir avec d’autres personnes hommes ou femmes. De par sa culture si j’ai du l’incité au début, elle y a vite pris un immense plaisir.
    Aujourd’hui mes capacité amoureuses déclinants, je suis ravi de l’avoir guidé sur ce chemin, car ça lui permet d’avoir le plaisir que toute femme mérite.
    C’est pourquoi je suis totalement d’accord avec la position de "petitou"

  • Complètement d’accord avec toi cher Juda si :
    "... le plaisir du mari aussi est au rendez-vous, en même temps que celui de sa dame et du tiers... " il s’agit pour moi aussi, de candaulisme.

  • Curieusement et malgré les autres commentaires, je me sens assez en phase avec Petitou. Mais je comprends aussi que le mot de "légitimité" puisse heurter, comme s’il s’agissait de s’en référer à une espèce de loi qui régirait les relations de couple.
    Or chacun sait bien qu’il n’en existe pas et que chacune et chacun emmène tout( son passé, ses expériences, ses projets, ses désirs) dans son couple et s’en débrouille au mieux avec son "autre". Ici, Petitou défend l’idée qu’en cas de "défaillance" du mari, le recours à un tiers est autorisé pour la femme. Il n’y a bien sûr rien d’automatique là-dedans (pas de loi donc), mais je comprends l’idée. Pour autant bien entendu que l’amant "légitime" ne soit pas simplement un amant de "substitution" et que chacun y trouve son compte.
    Et si le plaisir du mari aussi est au rendez-vous, en même temps que celui de sa dame et du tiers, je ne vois pas en quoi il ne s’agirait pas de candaulisme...

  • Oui tu as raison Jolie-belle, les autres cas de figures permettent d’enrichir le débat, bon dans la mesure ou ça colle avec notre pratique et les valeurs du site bien sûr.

    Les personnes qui font preuve d’ouverture d’esprit et de bienveillance dans leurs commentaires et leurs témoignages sont toujours les bienvenus ici.

    Pour les autres, perso, je les laisse à leurs souffrances.

    Et puis parfois, on peut aussi être maladroit dans ses commentaires sans le vouloir. Moi par exemple je peux paraître moralisateur dans mes propos alors que ce n’est pas le but et que je suis bien mal placé pour l’être !!!

    Tout ça pour dire que c’est pas évident de bien communiquer alors que c’est essentiel.

  • En effet ,Candaule à raison de préciser la définition de cette noble pratique et il faut l’en remercier ...
    Il existe néanmoins des cas de figures autres que le Candaulisme aussi sympathiques et épanouissantes qui sont souvent abordés ici .Tant mieux ; ça enrichi le débat .

    Merci Petitou et continuez .

    Ps : Pour les jacquies et les helmuths ... Savez vous que le web regorge de sites pour passionnés d’automobiles ou de matos hifi ?

  • Helmut et Jacherino, vous êtes complètement a cote de la plaque, je ne suis pas un fantasmeur mais un mari candauliste comme vous je suppose
    et j’essayais d’élever le débat en décortiquant certaines raisons ou pulsions du candaulisme, un peu de philosophie peut être ?
    vous n’avez rien compris, mais ce n’est pas grave
    peut être aussi que je me suis mal exprimé, après tout pourquoi pas ?
    cependant d’autres ont mieux saisis ce que je voulais exprimer et je les remercie de leurs commentaires
    j’aurais voulu trouver un ou des interlocuteurs pour discuter simplement valablement sans stupide agressivité.. mais ça...

  • Bonjour petitou,
    pour moi et pour toi aussi j’en suis certain, le candaulisme est une pratique qui vient enrichir et épicer la sexualité d’un couple déjà très complice.

    La légitimité d’un amant dans un couple "candauliste" ne peut se faire qu’à travers le cadre suivant : Un désir mutuel d’en venir à cette pratique et un plaisir réciproque à travers celle-ci.

    C’est pour moi la légitimité du candaulisme.

    Cette contribution laisse pensé qu’avoir un amant ou une maîtresse légitimé par la compensation qu’il apporte à un couple à la sexualité complexe, c’est du candaulisme. Le candaulisme n’est pas là pour compenser.

    Permettre à son conjoint qu’il ou elle ait des aventures pour compenser une absence de désir ou des difficultés sexuelles, ce n’est pas du candaulisme. C’est un accord de couple qui légitime simplement l’amant.

    Je m’explique :
    Si je prends une maîtresse parce que mon n’épouse n’a pas de désir pour moi, elle (mon épouse) n’est pas candauliste pour autant !!!

    Si je prends une maîtresse parce que mon n’épouse qui n’a pas de désir pour moi, m’y autorise simplement pour compenser son absence de désir à mon égard, elle n’est pas candauliste non plus !!!

    Elle pourrait être considérée comme candauliste seulement si cette situation l’excitait...

    C’est une précision que je souhaitais porter à l’attention de ceux qui découvrent notre pratique.

  • Attention à tous ces bons gâteaux qui seraient vite enclins à vous mettre enceinte plus d’une gourmande...
    Mais, mis à part ces problèmes de ligne ,je ne vois pas où est le mal :vous aimez votre femme avec d’autres ,elle apprécie...Tant mieux !
    Elle ne ne veut pas vous voir avec d’autres femmes dans un reto ; tant pis ...(je compatie car j’ai le même problème :candauliste marié à une grande jalouse) .

    PS :Je suppose qu’elle cuisine bien !

  • oui, d’accord avec Jacherino. Un fantasmeur derrière écran qui n’y connait rien ?

  • "enclines" et non pas "enclintes"
    pour le reste, je préfère ne pas commenter, tant cela ressemble à du machisme introverti et une absence de connaissance ou de perception des attentes d’un conjoint.

  • je suis tout à fais d’accord avec toi, sur le sens que tu accorde à l’amant légitime...je pensais en commencant à te lire, que tu allais citer aussi le cas ou l’amant devient si plaisant, que l’épouse en ai envie, sans même penser a réaliser le fantasme du mari...l’objectif pour elle de sa satisfaire primant sur celui de la réalisation du fantasme du mari..j’ai vu ma femme voulant revoir certains de ses amant pour elle même ! elle me le reconnait que c’est surtout pour son plaisir !

  • enclintes à admettre etc et non enceintes..cest l’ordi qui débloque avec ses corrections orthographiquee

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription